AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

2018




La Newsletter 18/15 de l'AALEME.

Envoyer

La Newsletter 18/15 de l'AALEME.

A REDIFFUSER SANS MODÉRATION

XXXIIe Congrès de la FSALE.

 

Messieurs les Présidents, chers Anciens,

Comme vous le savez déjà, notre prochain congrès se déroulera à Nîmes les 14, 15 et 16 juin prochains.

Pour que tout se déroule au mieux, nous adressons directement le dossier d’inscription à chaque Président d’Amicale, qui aura pour mission de le diffuser, mais aussi de regrouper l’ensemble des inscriptions de son amicale et de les faire parvenir à la Fédération. Pour un meilleur échange, entre la Fédération, les Présidents et au sein des Amicales, nous avons décidé de privilégier la diffusion par INTERNET.

Afin de pouvoir compter sur la présence de tous les Présidents, mais aussi de permettre au plus grand nombre de participer, vous constaterez que la FSALE, prend à son compte l’ensemble des frais d’organisation, pour ne laisser à la charge de chacun, qu’une contribution aux dépenses d’alimentation. Par ailleurs, pour donner plus de rayonnement à la prise d’armes, je souhaiterais pouvoir regrouper un maximum de drapeaux de nos amicales et pour ce faire, la Fédération subventionnera la moitié de la quote-part des porte-drapeaux.

Espérant une participation massive à ce rassemblement qui sera le gage de son succès, je vous en remercie par avance et vous assure, cher Président, de mes sentiments de fraternelle amitié légionnaire.

Général de division (2S) Rémy Gausserès

Président de la Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion étrangère

Éloge funèbre du Général (2s) Jean Got.

Vendredi, 21 Décembre 2018 15:46

 

 

Mon général, cher papa

 

C’est d’abord au soldat que tu as été pendant 38 ans que je souhaite rendre hommage.

Comme ton père qui a combattu pendant la 1ère guerre mondiale, tu décides en 1943 de servir ton pays, dans une période où se déterminer n’était pas chose facile. Après quelques mois passés dans les chantiers de jeunesse, puis dans un maquis FFI en Haute Marne, et enfin en février 1945 dans l’une des unités formées par l’école des cadres de Cahors pour participer à la reprise aux Allemands de la poche de la Rochelle, tu finis par rejoindre ce formidable creuset qu’était et qu’est encore l’École Militaire Interarmes, pour y former la Promotion Victoire-Coëtquidan 1945. Vous étiez 2900 à l’entrée. Un peu plus de 1700 seront nommés sous-lieutenants. Tu seras de ceux-là après avoir s