AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

1930

« LA LEGION » : Procès-verbal de la réunion mensuelle du 13 décembre 1930.

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1931/01.

« LA LEGION »

Procès-verbal de la réunion mensuelle du 13 décembre 1930.

La séance est ouverte à 21 heures, sous la présidence du camarade Maurer, président, assisté de tous les membres du Conseil d'administration à l'exception du cher camarade vice-président Mader, toujours malade. Sont également présents : le général BouletDesbareau, le colonel Rollet, commandant le 1er et le lieutenant-colonel Richert, commandant le 2e régiment étrangers.

Excusés: le général Lamiable et les camarades Somekh, Maladry et Dieterlen.

Le président est heureux de constater le complet rétablissement du cher colonel Rollet qui va rejoindre dans quelques jours Sidi-hel-Abbès et en lui souhaitant bon voyage il lui donne rendez-vous pour le 27 avril avec de nombreux camarades et leurs familles et le colonel Rollet explique à l'assemblée la façon ingénieuse dont il s'est procuré les fonds pour édifier le monument sans rien demander aux anciens.

Le président souhaite la bienvenue au lieutenant-colonel Richert et lui rappelle qu'en 1913, alors qu'il n'était que capitaine, il avait déjà donné une marque de sa sollicitude en assistant àl'une de nos réunions et le lieutenant-colonel Richert fort ému le remercie dans des termes très cordiaux.

Le présidentfaitconnaître que sur sa proposition S. M. le Bey de Tunis a bien voulu conférer aux camarades ci-après désignés les hautes distinctions suivantes dans l'ordre beylical du Nicham Iftikar :
Au grade de commandeur, le camarade Faure du Tremblay ; au grade d'officier, les camarades Van Crasdorf et Corcket ; au grade de chevalier, les camarades Wetzel, Dorvaux, Cuérel, Philippe Lévy, Fritsch et Somekh et après avoir félicité les nouveaux décorés, il prie le colonel Rollet de vouloir bien donner l'accolade à son ancien lieutenant adjoint Faure du Trembley et invite le général Boulet-Desbareau de vouloir bien donner l'accolade au camarade Van Grasdort et de son côté il donne l'accolade aux camarades Corcket, Wetzel, Dorvaux, Cuérel, Lévy, Fritsch et Somekh; l'assistance acclame les nouveaux promus.

Le président prie le camarade Schmid de vouloir bien à l'occasion de la dernière réunion de l'année distribuer aux ayants droit titulaires de la carte du combattant le ruban du combattant et successivement Schmid attache le ruban aux camarades Maurer, général Boulet-Desbareau, colonels Rollet et Richert, Favre du Trembley, Hildibrand, Van Grasdorf, Corcket, Cuérel, Fritsch, Sauer, etc., etc., pour terminer par lui même après avoir remercié tous de la bonne et affectueuse poignée de main qu'ils ont bien voulu lui donner pour le remercier de cette généreuse initiative.

Le président annonce que la société est désignée pour ranimer La Flamme le 1er janvier et donne rendez-vous à tous les camarades pour 18 heures, place de l’Étoile, sortie du Métro. Le camarade Sauer, porte drapeau, grand mutilé, est désigné pour accomplir le geste symbolique et le président compte sur la présence de tous.

Correspondance. — Lecture des lettres des camarades Dieterlen, Dolhopf, Rédier, Demoureaux, Maladry, de Lozanoff et Paul Natchakine.

Le camarade Jellineck, présenté par le général Lamiable et présent à la réunion, se fait inscrire comme membre bienfaiteur perpétuel et verse au trésorier la somme de cent francs; d'autre part, un camarade qui veut conserver l'anonymat, verse également au trésorier une somme de cinquante francs et le président les remercie tous et de tout cœur pour ces beaux gestes.

Le président est heureux de faire connaître à l'assemblée générale qu'un de nos bons et généreux camarades lui a fait connaître que pour prouver à la société son toujours fidèle attachement, il offrait à l'un de nos chers camarades moins fortunés que lui la totalité du voyage à Bel-Abbès. aller et retour, y compris les frais de séjour, bref le déplacement entier sans bourse délier. Le président fait connaître que, d'accord avec le généreux donateur, il a désigné comme bénéficiaire de cette libéralité le cher camarade Kauffmann, membre de la société depuis trente ans et vice-président depuis 1920: l'assemblée, par des applaudissements nourris, ratifie ce choix et le camarade Kauffmann, ému et plein de gratitude, remercie le généreux donateur.

Le président annonce que la quête du 11 novembre a produit 1.038 fr. 25 sur laquelle la caisse de secours immédiats a encaissé net 603 fr. 80 et il remercie tous ceux qui par solidarité et dévouement ont bien voulu contribuer à ce magnifique résultat.

Le président fait connaître que notre cher camarade Druon a été opéré l evendredi 5 courant à l'hôpital Ambroise-Paré, 82, rue de Saint-Cloud, h Boulogne, et tout en faisant des vœux très sincères pour son prompt et complet rétablissement invite tous les camarades d'aller lui rendre visite car, ajoute-t-il, c'est dans les moments d'épreuves que la solidarité et la camaraderie doivent se manifester au premier chef.

En présence du voyage en Algérie, en avril, il est décidé que l'assemblée générale annuelle est reportée au deuxième samedi de juin; d'autre part et en présence de la persistance de la maladie du vice-président, notre cher camarade Mäder, le camarade Faure du Trembley fera fonction de viceprésident jusqu'au complet rétablissement du titulaire.

Le camarade Van Grasdorf, en sa qualité de président de la Commission des fêtes, annonce qu'une matinée avec dîner amical seront organisés pour le dimanche 26 avril, ceci afin de permettre à ceux qui n'iront pas à Bel-Abbès de fêter eux aussi le centenaire de la création de la Légion; de plus amples détails seront donnés lors des prochaines réunions.

Le camarade Schmid donne tous renseignements quant au voyage à Bel-Abbès et engage tous ceux qui voudront y participer de lui envoyer sans retard leur adhésion. De nombreux camarades se font inscrire comme membres, plusieurs secours sont distribués.

Le président offre ses voeux de santé, source de bonheur et de félicité, à tous et à toutes leurs familles et la séance est levée à 23 heures.

Le Secrétaire général
G. VAN GRASDORF.


L'Echo de la F.A.R.A.C. 1930/11

Envoyer

« LA LEGION » : Compte-rendu de la réunion mensuelle du 11 octobre 1930

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1930/11

« LA LEGION»


Compte-rendu de la réunion mensuelle du 11 octobre 1930.

La séance est ouverte à 21 heures sous la présidence du camarade Maurer, Président, assisté de tous les membres du Comité, à l'exception du camarade Vice-Président Mader, toujours malade et Raudson, en voyage.

Excusés : le général Boulet-Despareau et les camarades Somekh, Maladry et Dieterlen.

Avant de donner la parole au Secrétaire général pour la lecture du procès-verbal, le Président adresse les salutations respectueuses de toute l'Assemblée au colonel Rollet, qui a bien voulu honorer de sa présence la réunion mensuelle et qui, très touché de cette nouvelle marque de profonde sympathie, en remercie le Président.

Lecture est donnée du procès-verbal de la réunion du 13 septembre, qui est adopté sans observations.

De nombreuses adhésions ayant été enregistrées avant l'ouverture de la séance, parmi lesquelles celle du lieutenant-colonel Lemaire, commandeur de la Légion, le Président le remercie tout particulièrement de cette grande marque de sollicitude envers ses anciens subordonnés et le colonel Lemaire répond qu'il est heureux et fier de pouvoir se retrouver parmi ses braves légionnaires.

Il résulte d'une lettre du camarade Dieterlen que, par suite du changement de sa situation il a dû s'installer à Bordeaux mais, malgré cet éloignement, il restera membre de la Société. Dieterlen se propose de fonder à Bordeaux une société d'anciens légionnaires et demande à ce sujet des renseignements auxquels le Président répondra avec empressement, car il souhaite de tout cœur que les groupements d'anciens légionnaires se multiplient de plus en plus pour le plus grand profit de tous ceux qui ont servi dans nos beaux régiments.

Le colonel Rollet expose à nouveau et en détail les fête qui vont se dérouler à Bel-Abbès, à l'occasion du centenaire de la création de la Légion et de l'inauguration du monument élevé en l'honneur des morts et engage tous ceux qui le peuvent de se trouver à Bel-Abbès en avril 1931.

Le Président le remercie au nom de tous pour son dévouement à la cause des légionnaires, car le colonel ne se contente pas seulement de commander et administrer avec bonté son beau régiment, mais il se préoccupe encore du sort des légionnaires après leur libération et c'est ainsi qu'il vient de provoquer à Paris une réunion de tous les Présidents des sociétés d'anciens légionnaires de France, des colonies et de l'étranger afin de les grouper toutes dans une union étroite et qui dans son esprit devrait rayonner sur tous les anciens légionnaire comme les branches d'un arbre séculaire rayonnent sur le sol qu'il abrite.

Les réunions des Présidents devant avoir lieu les 20, 21 et 22 octobre, au siège de la société, le Président invite ceux des camarades du Comité qui pourraient se rendre libres de vouloir bien y assister, bien entendu sans participer aux délibérations.

Le Président est désolé d'apprendre la mort du père de Mme Cuérel et de Mlle Gentili, nièce du camarade Van Grasdorf ; il adresse à Madame et aux chers camarades Guérel et Van Grasdorf, les condoléances émues de rassemblée et les prie de vouloir bien les partager avec toutes leurs familles.

Enfin, il rappelle que la quête du 11 novembre est destinée à alimenter la caisse des secours immédiats et fait un pressant appel à tous pour les engager à quêter séance tenante les camarades don) les "mus suivent s'offrent pour cette belle mission de solidarité
Schmid, Baum, Kirkoff, Hirtz. Karnstein. Kasandiean, de Lozanoff, Chenel et Jacob : le président  les remercie tous et leur donne rendez-vous pour la réunion du 8 novembre.

Plus rien n'étant à l'ordre du iour, la séance est levée à 23 heures.

Le Secrétaire, générai : VAN Guastiork.


Le Progrès de Bel-Abbès - 07/10/1930

Envoyer

La Légion étrangère.

Envoyer

Le Progrès de Bel-Abbès - 07/10/1930


L'Echo de la F.A.R.A.C. 1930/10

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1930/07

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1930/06

Envoyer

Le Petit journal. 06/05/1930.

Envoyer

Un mois avec la Légion étrangère - La Légion et son monument.

Envoyer

Le Petit journal. 06/05/1930.


Page 1 sur 7

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  7 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui891
mod_vvisit_counterHier3150
mod_vvisit_counterCette semaine13262
mod_vvisit_counterSemaine dernière17744
mod_vvisit_counterCe mois39730
mod_vvisit_counterMois dernier63392
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/095806469

Qui est en ligne ?

Nous avons 773 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13231
Affiche le nombre de clics des articles : 13375356
You are here PRESSE XX° 1933 - 1900 1930