AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Célébration du combat de Camerone

Envoyer

https://www.ladepeche.fr/

Publié le 05/05/2018

La cérémonie a marqué le 155e anniversaire du combat./  Photo B. V. B.

La cérémonie a marqué le 155e anniversaire du combat./ Photo B. V. B.

L'Amicale des anciens de la Légion étrangère des Hautes-Pyrénées a pour habitude de célébrer Camerone sur les lieux de résidence de ses membres. Cette année, c'est à Lau-Balagnas, résidence du président d'honneur de l'amicale, le colonel Jean-Paul Huber ; de Jean-Louis Restori, membre associé, et de Suzanne Deschka, veuve. Étaient également présents le chef d'escadrons (er) Gilbert Hensinger, président de l'amicale ; le colonel Henri Bareilles, maire de Lau-Balagnas, ainis qu'une vingtaine d'anciens légionnaires en tenue avec insignes de décorations dites «pendantes» accompagnés de leur famille et amis.

L'histoire de la Légion étrangère est jalonnée de nombreux combats héroïques depuis sa création par Louis Philippe, en 1831. L'un d'entre eux a été choisi pour symboliser les valeurs de la Légion étrangère, Camerone.

Le 30 avril 1863, dans l'hacienda de Camerone, au Mexique, 3 officiers et 62 légionnaires résistèrent pendant toute une journée à 2000 Mexicains. En se battant jusqu'à la dernière extrémité, les légionnaires avaient empêché les Mexicains d'attaquer le convoi qu'ils devaient protéger. En se sacrifiant, ils avaient permis au convoi de passer. Ils avaient rempli leur mission !

Ce combat est resté le symbole de la fidélité à la parole donnée, de la mission remplie quel qu'en soit le coût. Le symbole du devoir et du sacrifice.

Le 30 avril est devenu la fête traditionnelle de la Légion étrangère et à cette date, toutes ses entités, où qu'elles soient, se regroupent pour assister à la lecture du combat.

Après une cérémonie religieuse à la mémoire des anciens légionnaires, l'assemblée s'est retrouvée au monument aux morts pour un dépôt de gerbe suivi d'une minute de silence, du refrain de «La Marseillaise», de la lecture du récit du combat de Camerone et du refrain chanté du «Boudin».

La journée s'est poursuivie autour du traditionnel «boudin vin blanc» offert par la mairie, suivi, à Argelès-Gazost, d'un repas de cohésion rythmé par les non moins traditionnels chants de la Légion.

B. V. B.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui15173
mod_vvisit_counterHier10048
mod_vvisit_counterCette semaine68378
mod_vvisit_counterSemaine dernière47757
mod_vvisit_counterCe mois123429
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098554022

Qui est en ligne ?

Nous avons 4901 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13489
Affiche le nombre de clics des articles : 18436601
You are here PRESSE XXI° 2018 Célébration du combat de Camerone