AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

André CRESCENZO

LES TOURTERELLES

Envoyer
Dans mon jardin deux tourterelles
venues nicher sous la tonnelle
bien roucoulaient aile contre aile
en s'avouant qu'elles s'aimaient.
En intermède l'une disait :
j'ai survolé bien joli monde
et contemplé cygne sur l'onde
vu gais enfants faire la ronde
images frêles de la paix.
 
L'autre disait:
j'ai vu la guerre
par folle terre
et survolé grands ossuaires
leur ai lâché simple rameau
perdu au vent comme l'écho.
Et toutes deux
d'un air peureux
confient leur crainte à un nuage.
Dans le silence et les parfums
des belles roses éphémères
quand à leurs pieds battait la mère
deux tourterelles jouaient sans fin...

CRAVATE VERTE ET KEPI BLANC

Envoyer
Cravate verte et Képi Blanc
Ou t'en vas-tu gai légionnaire
Je vais où le plaisir m'attend
Le ciel est pur la lune éclaire
Bel Abbés de reflets d'argent
Et le vin rougeoie dans mon verre
Comme une joue d'adolescent
Loin des locaux disciplinaires
Des gardes des rassemblements
Buvant sec, faisant bonne chère
Il s'en va le gai légionnaire
Cravate verte et képi blanc.
 
Cravate verte et képi blanc
Ou t'en vas-tu beau légionnaire
Je vais où ma belle m'attend
Elle est fidèle elle est sincère
Elle est ma joie et mon tourment
Lorsque dans mes bras je la serre
Je suis heureux tout bêtement
Mon amour n'est pas un mystère
Et son cœur tout neuf me le rend
Plus heureux qu'un bon milliardaire
Il s'en va le beau légionnaire
Cravate verte et képi blanc.
 
Cravate verte et képi blanc
Ou t'en vas-tu dur légionnaire
Je vais où le baroud m'attend
C'est mon devoir de faire la guerre
Partout où l'ennemi m'attend
Nord ou Sud toujours sur la terre
Notre drapeau va palpitant
Tout couvert d'exploits légendaires
La joie au cœur, la rage aux dents
Sur la voie tracée par nos pères
Combats et meurs dur légionnaire
Cravate verte et képi blanc.
 
Cravate verte et képi blanc
Ou t'en vas-tu grand légionnaire
Je vais où le bon Dieu m'attend
Au paradis vers la lumière
Constellée de nuages blancs
Sur le seuil le bon vieux Saint Pierre
Tenant en mains ses clés d'argent
Dira de sa voix débonnaire
Aux anges blonds et souriants
Pour l'honneur du grand légionnaire
Demain tenue réglementaire
Cravate verte et képi blanc.

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1891
mod_vvisit_counterHier2795
mod_vvisit_counterCette semaine17057
mod_vvisit_counterSemaine dernière17744
mod_vvisit_counterCe mois43525
mod_vvisit_counterMois dernier63392
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/095810264

Qui est en ligne ?

Nous avons 2016 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13231
Affiche le nombre de clics des articles : 13390065
You are here POEMES André CRESCENZO