AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

1931

L'Africain 25/12/1931

Envoyer

La Conquête du Sud-Oranais

Envoyer

L'Africain 25/12/1931


L'Echo de la F.A.R.A.C. 1931/12.

Envoyer

« LA LEGION » : Compte rendu de la réunion mensuelle du 14 novembre 1931

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1931/12.

 

« LA LEGION »

Compte rendu de la réunion mensuelle du 14 novembre 1931

La séance est ouverte à 21 heures par le président Maurer entouré par tous les membres du Comité sauf les camarades Favre du Trembley et Darvaux, malades, excusés; excusé aussi les camarades Gavaerts et Goldstein pour maladie.

Le président avant de donner la parole au secrétaire général invite l'assemblée à se lever en l'honneur d ucamarade Poirot, Victor- 8 novembre 1931, a été nommé chevalier de la Légion d'honneur et aux applaudissements de tous il le félicite et lui donne l'accolade.

Le président rappelle que Poirot a été libéré récemment comme adjudant-chef du 1er étranger avec 21 années de services, 11 campagnes, nombreuses blessures et citations.

Le procès-verba! de la réunion du 10 octobre est lu et approuvé.

Le président remercie tous les camarades qui ont participé au cortège du 11 novem- bre et annonce que la quête a produit la somme de 1.381 fr. 80 répartie de la façon suivante  Flieg, 658,40; Rodatz, 320,80; Stépanolf, 134.45; ffamgmarm, 117,70; La charmante Fernande Druon, 106,50; Besnyi, 37,80; Kauffmann fils, 6,15.

Le président est heureux de pouvoir témoigner à tous ces chers camarades la gratitude de la société tout entière, puisque grâce à leur dévouement de nombreuses misères vont pouvoir être soulagées; il remercie spécialement les dames et jeunes filles qui ont bien voulu accompagner les camarades quêteurs et notamment Mme Henri Poulleux qui a bien voulu prêter son généreux concours au camarade Flieg.

Le président remet l'insigne de la société à Mme Sauer en signe de gratitude pour son inlassable dévouement d'accompagner à toutes les cérémonies son mari, notre porte-drapeau, grand mutilé.

Correspondance, lecture des lettres des camarades Maladry, Valczak, Loosen, de Chastonay et enfin celle du général Théveny par laquelle il remercie la société pour tout ce qu'elle a bien voulu faire en faveur de son protégé Donath qui fut autrefois son ordonnance.

Invitation des camarades anciens combattants « Les Chamois» et agents des T. C. R P. d'assister aux requiem célébrés en souvenir de leurs morts. Partout une délégation avec drapeau représentera la société.

Invitation des Bigors et anciens combattants coloniaux d'assister à leur bal annuel qui se déroulera le samedi 12 décembre, à 22 heures, dans la grande salle des fêtes de la mairie du 10e arrondissement.

Le vice-président Kauffmann fait un pressant appel pour les abonnements ou réabonnements à l'Echo de la F. A. R. A. C.

Un recueil de la Légion étrangère publié par le centre de Marseille est distribué à l'assistance.

Aux nombreuses demandes de renseignements, il est répondu à la satisfaction des intéressés.

Plusieurs demandes de naturalisations sont prises en considération.

Le camarade Poirot fait connaître qu'il peut faire embaucher quelques camarades; sans travail, ce qui est fait séance tenante.

De nombreux secours sont distribués; quelques nouvelles adhésions enregistrées et plus rien n'étant plus à l'ordre du jour, la séance est levée à 23 heures.

Le secrétaire général
G. VANGRASDORF.


L'Echo de la F.A.R.A.C. 1931/11.

Envoyer

« LA LEGION » : Compte rendu de la réunion du 10 octobre 1931.

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1931/11.

 

« LA LEGION »

Compte rendu de la réunion du 10 octobre.


La séance est ouverte à 21 heures sous la présidence du camarade Maurer, président, assisté de tous les membres du Comité, sauf le vice-président Mader, excusé.

Excusés :commandant Azan, Goldstein, Petiot et Perrin.

Lecture est donnée par le secrétaire général du procès-verbal de la réunion du 11 juillet qui est adopté sans observation.

Le président souhaite la bienvenue au maître Pourquet, auteur du monument élevé à Sidi-bel-Abbès à la mémoire de tous les légionnaires morts pour la France depuis un siècle; il rappelle que Pourquet, par un ordre du jour du colonel commandant le 1er étranger, a été nommé légionnaire honoraire et fait connaître que le Gouvernement, à son tour, voulant reconnaître son grand talent, l'a nommé chevalier de la Légion d'honneur lors de la promotion du 14 juillet dernier.

Le président, au nom de la Légion tout entière, le félicite chaleureusement et lui donne l'accolade aux applaudissements unanimes et répétés de l'Assemblée auxquels le nouveau chevalier répond par quelques mots fort émus.

Le président adresse ses félicitations au camarade Schimmel, à l'occasion de son récent mariage et au camarade Derome à l'occasion de la naissance de sa fillette, Renée.

Lecture est donnée des lettres des camarades Goldstein, Maladry, Loosen, Walzuck, Britzann, Steenburgade, Mme Gopaerts, qui informe la société que son mari est entrée en convalescence mais se plaint que, pendant toute la durée de sa maladie, le camarade Gopaerts n'a eu la visite des camarades désignés pour visiter les malades et le président, séance tenante, fait désigner trois visiteurs supplémentaires et il est, en outre, décidé qu'à l'avenir le nombre des visiteurs sera porté à 6 et qu'ils seront avisés au commencement de chaque semestre par lettre individuelle.

Le président félicite le camarade Erlacho de son rétablissement et annonce que le camarade Jacob espère pouvoir quitter Lariboisière vers la fin du présent mois.

Invitée par l'Union Nationale des Anciens Chasseurs d'Afrique à se faire représenter à la messe solennelle qui sera célébrée le dimanche 25 octobre en la Chapelle des Missions Catholiques de l'Exposition Coloniale, à la mémoire de tous les chasseurs d'Afrique morts pour la France depuis un siècle, l'Assemblée désigne aussitôt une délégation de huit membres, avec le drapeau; en font partie, avec le président, les camarades Van Grasdorf, Sauer, Fritsch, Krempfs, de Chastoney, Hirtz et Rodatz.

Le président met l'Assemblée au courant de la correspondance échangée entre le général Rollet, l'Office du Protectorat et du Maroc et lui, au sujet d'une démarche faite par le général auprès de M. Lucien Saint pour obtenir, en faveur du plus grand nombre d'anciens légionnaires, l'Ouissam Alaouite et le président, se faisant l'interprète de l'Assemblée tout entière, adresse au général Rollet l'expression de sa respectueuse gratitude pour cette heureuse et généreuse initiative.

Tous les détails sont donnés par le président quant aux dispositions arrêtées pour le succès de la Journée des Troupes de l'Afrique du Nord, qui se déroulera le dimanche 18 octobre; rendez-vous à 10 heures du matin à la Porte de Reuilly.

Le président rappelle que, comme les années précédentes, la F. A. R. A. C. se réunira le 11 novembre à 11 h. 30 du matin au rond-point des Champs-Elysées, côté droit en montant vers l'Arc de Triomphe (devant les bureaux du Figaro) et insiste auprès de tous les camarades libres ce jour-là, de se trouver à l'heure exacte au rendez-vous; tous doivent arborer décorations et insignes.

D'autre part, le Gouvernement ayant autorisé, comme les années précédentes, la quête en faveur de toutes les sociétés adhérentes à la F. A. R. A. C., le président demande des camarades de bonne volonté pour quêter et immédiatement se font inscrire les camarades Danielewicz, Redier, Britzmann, Fliez, Besngi, Stépanoff, de Chastoney, Kremps, Somenschein, Rodatz et Honigmann.

Toutes instructions sont données, mais pour toutes équivoques, une circulaire sera adressée à tous les sociétaires relatant le programme complet pour la Fête de l'Armistice.

Il est rappelé au porte drapeau, le dévoué camarade Sauer, qu'il sera de service avec le drapeau le 18 octobre pour la fête à l'Exposition Coloniale; le 25 octobre, pour la Messe des Chasseurs d'Afrique; le 8 novembre, pour la messe célébrée à 10 h. 30 au Sacré-Coeur à la mémoire des morts des 21°, 23e, 41° et 43e d'infanterie, coloniale et des Bigors (anciens de l'artillerie coloniale).

Au cours de la séance, deux dons anonymes furent remis au président, qui remercia chaleureusement les généreux donateurs.

Différents secours sont attribués à des anciens légionnaires dont un sur la recommandation pressante du général Theveney; de nombreuses adhésions sont enregistrées et, plus rien n'étant à l'ordre du jour, la séance est levée à 23 h. 30.

Le secrétaire général : Van Grasdorf.


Larousse mensuel illustré N° 296 octobre 1931

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1931/10

Envoyer

« LA LEGION » : Procès-verbal de la réunion mensuelle du 11 juillet 1931.

Envoyer

L'Echo de la F.A.R.A.C. 1931/10

 

« LA LEGION »

Procès-verbal de la réunion mensuelle du 11 juillet 1931

La séance est ouverte à 21 heures sous la présidence du camarade Maurer, Président, assisté de tous les membres du Conseil d'administration.

Excusés: Schmid, Cuerel, Lévy, Baudson, Maladry.

La parole est donnée au Secrétaire général qui done lecture du procès-verbal de la réunion mensuelle du mois de mai, qui est adopté sans observation.

Lecture du courrier par le Président.

La parole est donnée ensuite à notre Vice-Président Mader qui nous donne lecture d'un article inséré dans l'une des colonnes du journal l'Homme Libre sur la Légion à l'Exposition coloniale.

Le Président nous exprime le désir et les démarches qu'il a faites en vue d'obtenir une journée en l'honneur de la Légion et toutes troupes d'Afrique; le Président prie le camarade Mader, Vice-Président, de bien vouloir se mettre en rapport avec M. Rolland, Président des Anciens zouaves et, en son absence, charge les trois Vice- Présidents de le représenter, le camarade Mader remplacera M. Maurer auprès du maréchal Lyautey.

Ensuite, il est question d'un film sur la Légion étrangère, qui est à l'étude pour être prochainement projeté dans les cinémas.

Le Président Maurer nous fait part que le camarade de Waha, de Sidi-bel-Abbès, embarque aujourd'hui pour Casablanca où il demeurera, à l'avenir, comme associé de Charreau; il ne veut plus rien savoir de la vieille Europe.

Les sociétaires sont avisés que les réunions mensuelles des mois d'août et septembre sont supprimées. La première réunion mensuelle aura lieu le deuxième samedi d'octobre.

Le Président Maurer, avec un très vif plaisir, remet au camarade Van Grasdorf, Secrétaire général, le diplôme d'officier dans l'ordre du Nicham Iftikar, récompense bien méritée pour son dévouement inlassable qu'il ne cesse de témoigner à notre chère société.

Le Président Maurer donne l'accolade au camarade Van Grasdorf et celui-ci remercie le Président et les camarades qui, par leurs applaudissements, s'associe à sa joie.

La parole est donnée ensuite au Président de la Commission des fêtes qui, dans un exposé assez court, nous fait un compte rendu de la sortie champêtre qu'il a organisée le 5 juillet et, d'après son succès, il se propose avec le désir de tous les camarades qui y ont participé, de renouveler cette sortie l'année prochaine, mais à ce sujet le camarade Van Grasdorf fait appel à tous les camarades présents afin de constituer pendant le cours de l'année un fond de caisse afin de pouvoir entreprendre plus clairement l'organisation de cette prochaine sortie.

Pour terminer, le camarade Van Grasdorf adresse tous ses remerciements au camarade Paul Geiger, directeur du « Nocturn'Jazz ainsi qu'à », ses exécutants pour le concours bénévole qu'ils ont bien voulu nous prêter lors de notre fête.

Il adresse aussi ses remerciements au camarade Flote de la sensible attention qu'il a eue en nous offrant 100 litres de bière; mon cher camarade Flote, merci au nom de ceux qui, à bon compte, ont pu apaiser leur soif.

La parole est donnée ensuite au camarade Someck qui nous donne lecture du compte rendu de la fête par le camarade Schmid : a Mon cher Président, « Absent de Paris, je vous prie de vouloir bien m'excuser à la réunion de ce soir et de transmettre à tous nos chers camarades mes amitiés sincères accompagnées de mes meilleurs vœux pour leurs vacances.
Je regrette d'autant plus de ne pouvoir être des vôtres que j'aurais voulu dire à tous ceux de nos camarades qui n'ont pas assisté à notre sortie champêtre de dimanche dernier en la forêt de Saint-Germain, combien ils ont manqué l'occasion de passer un dimanche vraiment gentil.
« Vers midi, par beau temps, les deux autobus, après s'être quelque peu égarés dans la forêt, sont arrivés à l'emplacement choisi où les attendaient déjà quelques camarades venus par leurs propres moyens. Immédiatement après l'apéritif, des groupes se sont formés pour le pique-nique avec toutes ses surprises et ses agréments c'était à qui complétera le menu de son voisin.
« Après le repas, le jazz se fit entendre, des jeux furent organisés pour les enfants, pour les dames et les messieurs de tout âge, la cours en sac mit le comble à une gaieté générale, si franche et si cordiale que, pour mon compte, je puis dire n'avoir rarement assisté à une sortie ou plutôt à une fête, car c'était une vraie petite fête de famille, plus joyeuse.
Comme il faisait passablement chaud et que tout le monde était en action, les cent litres de bière offerts par notre excellent camarade Flote furent particulièrement appréciés, chacun, à son gré, pouvait étancher sa soif et nous en remercions le camarade Flote de tout coeur.
« Les jeux terminés, ce fut le tour à la danse, coupée par des chansons, danse du ventre et autres intermèdes, jusqu'à la fin de l'aprèsmidi.
Malheureusement, Josué n'était pas là pour suspendre le cours du soleil et l'heure du départ approcha, toujours trop tôt en pareille circonstance.
Avant de reprendre place dans l'autobus, le camarade Van Grasdorf donne lecture d'une lettre de notre cher Président, motivant son absence et exprimant ses regrets, auxquels s'ajoutaient les nôtres, de ne pouvoir être parmi nous.
« Le retour, par Versailles, s'est effectué très gaiement avec musique et en chantant et, vers 10 heures, la dislocation eut lieu au 28 du boulevard de Strasbourg.
Il paraît même que quelques danseurs intrépides ont improvisé un petit bal au siège avec le bienveillant concours du jazz et ne se sont séparés qu'à 11 h. 30.
« Nous devons des remerciements pour cette journée, grandement réussie, à en juger des visages rayonants qeu nous avons pu voir, d'une part à l'organisateur de cette sortie, notre dévoué camarade Van Grasdorf et, d'autre part, à tous nos camarades et leurs familles, qui ont bien voulu y assister et contribuer à la complète réussite de cette fête familiale, les uns par leur concours effectif et les autres par leur entrain et leur bonne humeur; s'il est vrai que l'on travaille comme on s'amuse,
il n'y a pas de doute qu'à la Légion nous sommes tous des travailleurs acharnés!
« Enfin, nous devons une mention spéciale à toutes ces très gracieuses dames qui ont bien voulu nous honorer de leur aimable présence, donnant ainsi un caractère tout à fait charmant à nos réjouissances.
« Veuillez agréer, mon cher Président, l'expression de mon entier dévouement et recevez une cordiale poignée de main. »

La lecture de cette lettre fut applaudie par tous les camarades présents.

Plusieurs adhésions sont enregistrées, les cartes de sociétaires distribuées et, n'ayant plus rien à l'ordre du jour, la séance est levée à 23 heures.

Le Secrétaire général: Van Grasdorf.


Les Annales coloniales 1931/07

Envoyer

Page 1 sur 7

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  7 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1701
mod_vvisit_counterHier2795
mod_vvisit_counterCette semaine16867
mod_vvisit_counterSemaine dernière17744
mod_vvisit_counterCe mois43335
mod_vvisit_counterMois dernier63392
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/095810074

Qui est en ligne ?

Nous avons 2299 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13231
Affiche le nombre de clics des articles : 13389171
You are here PRESSE XX° 1933 - 1900 1931