AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Bulletin web 2010

Envoyer

 

 

 

 

 

 

 


1

Envoyer

 

Numéro 4/2010

Mois de novembre 2010

4e trimestre 2010

Amicale des Anciens de la Légion Etrangère

 

de Montpellier et Environs

Président d’honneur : Jean Sarrabère.

Vice-président honoraire : Martin Ebert.

Conseil d’administration : Président : François Le Testu. Vice-présidents : Roger Penot. Frank Demske. Secrétaire général : Jean-Paul Michel. Trésorier : Simone Lemarié. Secrétaire adjoint : Stéphane Bouchereau. Porte drapeau : Marcel Mahaux. Porte drapeau suppléant : José Roma. Président du comité d’éthique : Michel Douls. Président du comité médico-social : Christian Bonnet. Présidente du comité de liaison avec l’AVEAALE : Nicole Collignon. Boutiquière : Monique Sauren. Conservateur du musée : Yves Doutre. Membres : Gérard Mercier.

Comité d’éthique : Michel Douls. Jean Sarrabère. Roland Jean-Richard, Martin Ebert, Marcel Mahaux.

Comité médico-social : Christian Bonnet. Yves Doutre. Yvette Retout. Jean-claude Coin.
Comité de liaison avec l’AVEAALE : Nicole Collignon.

Siège, réunion et adresse postale : A.A.L.E.M.E. ,

Espace les Chênes,

8 chemin des chênes,

34170 Castelnau le lez.

Date de réunion : le 1er vendredi de chaque mois, à 20 heures, (sauf juillet et Août).

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Site : http://www.aaleme.legionetrangere.fr

LEGIO
PATRIA
NOSTRA
34

Publication
trimestrielle
-
Directeur de la
publication :
François LE TESTU
-
Rédacteur, mise en
page :
Jean-Paul MICHEL
-
Technic Repro
Montpellier
Edition Novembre 2010

Sommaire :

- page 3 : La lettre du président honoraire.

- page 4 : Hommage à l'adjudant Georges Lannuque.

- page 5 : Hommage à l'adjudant Georges Lannuque, fin.    

- page 6 : Hommage au Légionnaire Lannuque. 

- page 7 : Midi libre édition du jeudi 30 septembre 2010 

- page 8 : Midi libre édition du samedi 2 octobre 2010.

- page 9 : Les activités passées.

- page 10 : Prévisions d’activités.

- page 11 : ADIEU DIEGO,, ?, suite.

- page 12 : ADIEU DIEGO,, ?, suite.

Vous avez des photos que vous aimeriez faire partager, envie d’écrire, transmettez vos projets sous forme informatique à l’adresse Email de l’amicale : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou par courrier à l’adresse postale.


2

Envoyer

La lettre du président honoraire.

 

 

 

 

 

 

 

Clinique du Parc

Chambre 524

A Castelnau le Lez, le lundi 20 septembre 2010.

 

 A l'AALEME,

 

Vous tous, Anciens Légionnaires, mes Amis, je vous Aime...

 

Vous Tous, qui n'êtes pas Légionnaire, je vous Aime Autant.

Sachez cependant, si vous êtes venus nous rejoindre par Amour de la Légion, vous auriez pu être des nôtres, par tout ce que l'on a pu vous dire et raconter, pour autant on ne peut la connaître que lorsque on l'a servie.

 

Et à vous de tous corps, autres Amis que nous rencontrons lors des cérémonies patriotiques, je vous transmets mon affection la plus sincère.

 

Ce qui fait notre force, notre Amitié, c'est qu'entre nous, il n'y a pas de compétition.

 

Bien sur nous nous reverrons...

 

Si je m'adressais à un inconnu et que je lui parle de la vie : Que fais-tu ? Qu'as-tu perdu ? C'est insensé !!

 

Ecoute et entends moi.

 

La vie c'est une chance à saisir. Elle est beauté, elle est précieuse, respecte la.

 

Mais aussi la vie est un combat.

 

Alors accomplis-le.

 

Il te suffit de relever la tête.

 

Il te suffit de bien vouloir te battre.

 

Il te suffit de savoir qu'au creux de la vague tu ne peux que remonter. 

 

Il te suffit de savoir que chaque nuit à son aurore.

 

A toi de balayer le ciel, la terre et la mer.

 

La VIE c'est la vie alors défends la.

 

Georges Lannuque.

 
3

Envoyer

Hommage à l'adjudant Georges Lannuque.

 

Nous connaissons tous la prodigieuse carrière de Georges Lannuque. Quatre séjours en Indochine, plusieurs blessures, Dien Bien Phû, prisonnier du Vietminh avec les souffrances que l'on peut imaginer.
 
Tout ce qu'il a fait sous le Képi Blanc nous donne une idée de la dimension de l'homme et de la force de son caractère. Car comment aurait-il pu susciter une adhésion sans réserve et parvenir à nous bouleverser au terme de sa vie, sans des qualités exceptionnelles qu’il a mises en évidence  au combat, puis dans toutes les autres activités qu’il a exercées.

Bien qu’ayant appartenu au même bataillon dans les années 1950 en Indochine, je ne l’ai découvert qu’à Montpellier il y a environs quinze ans, alors qu’il venait de prendre la direction de l’amicale.

J’ai d’abords vu un homme enthousiaste, perspicace qui a rapidement pris la mesure de sa nouvelle mission. Son autorité ferme, étayée par une solide connaissance de la nature humaine lui ont permis rapidement de réussir l’amalgame entre jeunes et anciens. Pour lui, diriger une amicale, impliquait qu’elle demeurât un modèle dans tous les domaines. Chaque dégagement organisé avec rigueur, ce qui n’excluait pas la bonne humeur, rassemblait de nombreux amis auxquels se joignaient, le plus souvent, des autorités, civiles et militaires. Et il en était légitimement fier.


Il est vrai que sa lucidité, son assurance, et la qualité de son argumentation lui ont permis de nouer de nombreux contacts et de faire entendre sa voix, alors même qu’elle pouvait exprimer des critiques. Le bulletin de l’Amicale comptait toujours un éditorial qui élevait le débat pour aborder le fond des problèmes, ce qui impliquait, beaucoup de réflexion et de culture. Il fallait découvrir derrière son aspect rugueux et ses jugements abrupts, une âme sensible, façonnée par les épreuves.

4


Envoyer

 

A Georges Lannuque,

 

     Nous connaissons tous la prodigieuse carrière de Georges Lannuque. Quatre séjours en Indochine, plusieurs blessures, Dien Bien Phû, prisonnier du Vietminh avec les souffrances que l'on peut imaginer.

 

     Tout ce qu'il a fait sous le Képi Blanc nous donne une idée de la dimension de l'homme et de la force de son caractère. Car comment aurait-il pu susciter une adhésion sans réserve et parvenir à nous bouleverser au terme de sa vie, sans des qualités exceptionnelles qu’il a mises en évidence  au combat, puis dans toutes les autres activités qu’il a exercées.

 

     Bien qu’ayant appartenu au même bataillon dans les années 1950 en Indochine, je ne l’ai découvert qu’à Montpellier il y a environ quinze ans, alors qu’il venait de prendre la direction de l’amicale.

 

     J’ai d’abord vu un homme enthousiaste, perspicace qui a rapidement pris la mesure de sa nouvelle mission. Son autorité ferme, étayée par une solide connaissance de la nature humaine lui ont permis rapidement de réussir l’amalgame entre jeunes et anciens. Pour lui, diriger une amicale, impliquait qu’elle demeurât un modèle dans tous les domaines. Chaque dégagement organisé avec rigueur, ce qui n’excluait pas la bonne humeur, rassemblait de nombreux amis auxquels se joignaient, le plus souvent, des autorités, civiles et militaires. Et il en était légitimement fier.

 

     Il est vrai que sa lucidité, son assurance et la qualité de son argumentation lui ont permis de nouer de nombreux contacts et de faire entendre sa voix, alors même qu’elle pouvait exprimer des critiques. Le bulletin de l’Amicale comptait toujours un éditorial qui élevait le débat pour aborder le fond des problèmes, ce qui impliquait, beaucoup de réflexion et de culture. Il fallait découvrir derrière son aspect rugueux et ses jugements abrupts, une âme sensible, façonnée par les épreuves.

 

     La poésie qu’il nous a laissée, avant de partir, et qu’il a dédiée à tous ses camarades, toutes armes confondues, témoigne de cette sensibilité « Je vous aime », a-t-il écrit, c’est le cri du cœur !

 

     Sur son lit d’hôpital, je l’ai entendu évoquer ses souvenirs. La Légion, toujours la Légion, mais il ne m’a jamais parlé de ses épreuves. Il avait été frappé par de fortes personnalités. L’admiration qu’il leur portait, était une forme de fidélité.

 

     Georges Lannuque a été un soldat, un légionnaire qui a cru  dans les destinées de son pays et qui était prêt à tout sacrifier pour lui.

 

     C’est un remarquable exemple de volonté triomphante face aux épreuves et aux difficultés, simple Légionnaire en 1945, admiré et respecté à sa mort en 2010. L’armée et la Légion peuvent être fières d’avoir eu dans leurs rangs des hommes de cette trempe.

 

     Puisse le souvenir de Georges Lannuque demeurer longtemps au fond des cœurs.

 

Général Jean Got.

5


Envoyer

Hommage au Légionnaire Lannuque.

 

 Et si un jour il revenait
 Dites lui qu'on l'attendait
 Et que les portes lui sont toujours ouvertes
 Dites à ce compagnon de bataille
 Que dans les tourments entre  nous et sa mort
 Il y reste tant de désespoir où l'injustice hurle sur un tel sort.
 Il y voyait distinctement  chez lui cette clarté sublime
 Sur les traces de son passé il était à lui seul cette bonté divine.
 Georges, ta lettre restera pour nous
 Un Pacte à la liberté uni à un pacte à l'amour...
 De ton temps tu as si bien donné
 Laissant à jamais les marques de ton passé
 Où l'Indochine fût pour toi une terre de prédilection
 Où sur cette petite plaine du Tonkin  tu y fût  blessé
 Et obligé d'y quitter tes compagnons .
 Dien-Bien-Phû où une autre dame plus sournoise t'y attendait !!
 Oui Georges tu fus et resteras un grand homme
 Au cœur toujours vaillant et à l'allure qui étonne...
 Légionnaire Lannuque nous te rendons cet hommage.
 A toi Légionnaire, à toi notre ami
 Fils de la Légion étrangère aujourd'hui tu nous quittes.
 Laissant sur cette lettre faite comme un ultime adieu
 L'empreinte de ton âme et de l'amour que tu donnais .
 Toi qui croquais la vie pour le respect de tes frères
 Georges notre ami de toi nous en sommes fiers.
 Il fait nuit noire maintenant
 Ta lumière c'est éteinte sous le souffle d'un autre vent
 Celui de ta mort, celle qui impose
 De nous laisser au cœur cette sentence triste et morose
 Adieu Georges, adieu Légionnaire
 Sous les couleurs de notre fanion
 Tu t'en rejoins d'autres morts de notre Sainte Légion
 Adieu compagnon !! il est temps de partir
 Sans nulle fanfare mais au son du clairon ...............
 Hommage à toi Légionnaire. 

Marie Quilichini

6


Envoyer
Midi libre édition du jeudi 30 septembre 2010

L'adjudant Georges Lannuque a rejoint le dernier bivouac.

 

Le Cressois Georges Lannuque, bien connu et président honoraire de l'amicale des anciens de la Légion étrangère de Montpellier (AALEME) et environs est décédé.


Président de l'amicale pendant quinze ans jusqu'en janvier 2009, l'adjudant Georges Lannuque, viscéralement attaché à la Légion étrangère, a toute sa vie défendu son drapeau et les valeurs qui s'y rattachent en portant très haut le devoir de mémoire.


Mardi 28 septembre, la cérémonie religieuse s'est déroulée en présence d'une foule très nombreuse d'anciens légionnaires et militaires de tous corps, d'amis, d'élus du Crès, de Castelnau-le-Lez et des communes environnantes.

Près de quarante drapeaux représentaient diverses amicales et associations d'anciens légionnaires de la région, dont certaines venues même de Toulouse ainsi que des associations d'anciens combattants.

Le colonel (er) Douls, Cressois également, dans un hommage appuyé et émouvant à Georges Lannuque, son compagnon d'arme, a retracé les principales étapes de la vie de son ami.


Georges Lannuque a effectué quatre séjours en Indochine au cours desquels il s'est particulièrement distingué.

Premier séjour avec le 2e REI : en décembre 1946 au Tonkin, il est blessé à la prise de Hai-Dong.

Deuxième séjour : au Sud Annam, il est blessé au cours de l'assaut d'un poste à Nga-Tu. Après son retour au régiment il est dirigé sur Tourane et le col des Nuages.

Troisième séjour au 3e REI au Tonkin. Il saute sur une mine. Rapatrié, il est affecté au 4e REI à Meknès, au bureau du capitaine major où, chargé d'établir la liste des renforts, il s'y inscrit et fait passer la visite d'aptitude à un ami à sa place.

Quatrième séjour au 3e REI. Opération Mouette, Nasan, la plaine des Jarres. Ensuite, la terrible bataille de Diên Biên Phu, où il est fait prisonnier sur Isabelle.

En 1953, il est décoré par le roi du Laos en personne, chevalier de l'ordre du Règne d'argent, pour services exceptionnels de guerre en territoire laotien.

Il était chevalier de la Légion d'honneur, médaillé militaire, titulaire de la croix de guerre 39-45, de la croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures avec quatre citations, d'une citation collective à l'ordre de l'Armée (siège de Dien Bien Phu), croix du combattant volontaire avec agrafe Indochine, insigne des blessés avec trois étoiles, chevalier du Règne d'argent.

Dans une lettre envoyée à l'amicale la veille de son décès, invoquant l'amitié entre tous, Georges Lannuque donne ainsi sa vision de la vie : « La vie c'est une chance à saisir. Elle est beauté, elle est précieuse, respecte-la. Mais aussi la vie est un combat. Alors accomplis-le. Il te suffit de relever la tête. » Plus tard, dans le profond respect de la tradition, les sonneries réglementaires de la Légion, exécutées par un brillant clairon, ont accompagné le dépôt de l'urne de Georges au caveau de la Légion étrangère de Pérols où il a rejoint ses frères d'arme, en présence de nombreux anciens légionnaires, de drapeaux, de M. Fontès, et de Joëlle Latapie, directrice de l'ONAC.

Au cours de cette brève cérémonie, empreinte d'une grande densité émotionnelle, François Le Testu, président de l'AALEME, a lu un poème, écrit par Marie Quilichini, spécialement dédié à Georges Lannuque dont l'hommage final : « Adieu Georges, adieu légionnaire. Sous les couleurs de notre fanion. Tu t'en rejoins d'autres morts de notre Sainte Légion. Adieu compagnon ! Il est temps de partir. Sans nulle fanfare mais au son du clairon. Hommage à toi légionnaire ! » Midi Libre présente ses sincères condoléances à son épouse Marie-Claude, ses enfants et petits-enfants.

7


Envoyer

Midi libre édition du samedi 2 octobre 2010.

« Un authentique héros » a déclaré Jean-Pierre Grand, député-maire en apprenant son décès.

 

 

Photo : Georges Lannuque lors de la remise des insignes de Chevalier de la Légion d’honneur.

Bien que citoyen du Crès, Georges Lannuque a marqué son passage à Castelnau le Lez, ville qu’il affectionnait tout particulièrement en plus d’une amitié de longue date liée avec le député-maire.

Georges avait su s’entourer d’une pléiade d’amis, anciens légionnaires, médaillés militaires, anciens combattants et autres, qui pleurent aujourd’hui cette séparation.

Fier de son état de légionnaire, il a œuvré en qualité de président de l’amicale des légionnaires, pour que soit érigé place du marché un monument à la gloire de la Légion, monument réalisé en souvenir de la bataille de Camerone avec la stèle du capitaine Danjou, au pied de laquelle pendant de longues années et avant la rénovation en cours de cette place, ont été célébrés les anniversaires de cette bataille.

Interné du Viet-Minh à l’issue de la bataille de Dien Bien Phu, il a également obtenu de la municipalité la création du square des Anciens d’Indochine et d’une stèle des Anciens d’Indochine où sont chaque année honorés au mois de mai, les combattants de Dien Bien Phu.

Il avait enfin réussi à décrocher un local pour l’amicale de la Légion étrangère de Montpellier et environs, aujourd’hui transféré à l’Espace « Les Chênes ».

Toujours présent avec son béret vert dans toutes les manifestations patriotiques qui se déroulaient dans la cité castelnauvienne, Georges Lannuque était une figure de la ville. Il repose désormais auprès de ses camarades dans le caveau de la Légion au cimetière de Pérols, fidèle à sa devise « légionnaire un jour, légionnaire toujours ».

8


Envoyer

Les activités passées

Hommage aux morts de l'AALEME.
Le mardi 2 novembre 2010 à 15h00 au caveau Légion à Pérols.
Hommage aux morts pour la France.
Le mardi 2 novembre 2010 "en Mémoire des militaires morts pour la France"
       10h15 au Cimetière Protestant av. de Palavas
       11h00 au Cimetière St Lazare
Journée du Souvenir à Castelnau le Lez.
Le lundi 1er novembre 2010 à 11 heures (Monument aux morts et Stèle du Souvenir).
Assemblée départementale UNC 34.
Le dimanche 17 octobre 2010 à Castelnau le Lez. 11h45 cérémonie au monument aux morts.
AG de l'ANAI
Le samedi 16 octobre 2010 à la Grande Motte.
CA de l'AALEME.
Le jeudi 14 octobre 2010 à 18h00, salle général Michel Poulet.
Repas avec l'AALE de Laudun.
Le mercredi 13 octobre 2010 à 12h00 au mess du 1er REG.
Saint-Michel UNP 34.
Le samedi 9 octobre 2010 à Valras-Plage. 10h00 office religieux, 11h15 cérémonie au monument aux morts.
AG du CEACH.
Le jeudi 07 octobre 2010 à 09h30 au 10 rue Pagésy à Montpellier.
Dépôt des cendres de Lucien Lecerf au caveau Légion.
Le mercredi 6 octobre 2010 à 15h00.
Obsèques de Lucien Lecerf.
Le lundi 4 octobre 2010 à 14H30 au Crématorium de Trèbes, Rue du Commerce, Z.A. de Sautes, 11800  - Trèbes.
Réunion mensuelle du mois d'octobre.
Le vendredi 1er octobre 2010 à 20h00, salle général Michel Poulet.

Obsèques de Georges Lannuque.
Le mardi 28 septembre 2010 à 10h30 au complexe funéraire de Grammont.
L'urne contenant ses cendres a été déposé au caveau Légion de Pérols le mardi 28 septembre 2010 à 15h00.
Journée Nationale en hommage aux Harkis à Pérols.
Le 25 septembre 2010 à 12h00 au Monument aux Morts.
Journée Nationale en hommage aux Harkis à Montpellier.
11h30 au Monuments aux Morts.
Journée Nationale en hommage aux Harkis à Castelnau le Lez.
Le samedi 25 septembre 2010 à 11 heures. (Stèle des Harkis).
BAZEILLES ATDM34
Le vendredi 17 septembre 2010 à 10h00 à Canet.
Journée pique-nique
Au parc de la Cadoule le dimanche 12 septembre 2010 à 12H00, à Vendargues.
Réunion mensuelle du mois de septembre.
Le vendredi 3 septembre 2010 à 20h00, salle général Michel Poulet.
9

Envoyer

Prévisions d’activités.

Repas de Noël de l'AALEME.

Le dimanche 12 décembre 2010 à 12H00, à l’hôtel restaurant les Châtaigniers, RD 613 (ex RN 113) - 34740 VENDARGUES.

 

Menu : Buffet d'entrées.

Prix 20€
Les réservations et le règlement, libellé à l'ordre de l'AALEME, sont à adresser impérativement à notre trésorière, au plus tard le lundi 6 décembre 2010. Mme Simone Lemarié, 9, rue Louis Blériot, 34470 Pérols.

 

Assemblée générale de l’AALEME.
Le dimanche 16 janvier 2011 à 09h30 à l’Espace rencontres à Castelnau le lez.
Les réservations et le règlement, libellé à l'ordre de l'AALEME, sont à adresser impérativement à notre trésorière, au plus tard le lundi 10 janvier 2011. Mme à Simone Lemarié, 9, rue Louis Blériot, 34470 Pérols.

Camerone 2011 de l’AALEME.
Aura lieu au monument Camerone au Crès. La date sera définie par le CA lors de sa prochaine réunion.

Une pensée pour ceux qui sont en souffrance.
Marie-Claude Lannuque.
Francette Lecerf.
Martin Ebert.
Abila Mezahi.

Carnet.
L'adjudant Georges Lannuque a rejoint le dernier bivouac, le vendredi 24 septembre 2010 en fin de matinée.
Lucien Lecerf a rejoint le dernier bivouac le mercredi 29 septembre 2010 à 22h30 à Carcassonne.

10


Envoyer

ADIEU DIEGO,, ?, suite...

 

 

 

 

 

Au revoir la 3.

 

 

Un passage en ville, que reste-t-il des autres compagnies ?

Avant la rue COLBERT, une enseigne attire…. un bar restaurant.

A priori rien de spécial. Mais oui, autrefois le SAIGONNAIS ! Ho, L’adjudant-chef POHL, retraité l’exploitait et recevait avec bienveillance cette nouvelle race de légionnaire ; une pensée pour lui, dont 2 fils ont fait moultes années à la Légion.

 

 

 

Halte rue COLBERT, obligatoire.

Nul besoin de commentaires, mais il n’y a plus les vendeuses de brochettes de zébus, évolution et tourisme.

 

 

 

 

 

 

 

La C.C.A.S., hélas, pas possible de photographier, quartier en excellent état, abritant l’état major malgache ; sur le palier du 1er étage, un officier supérieur contemple la rue et la place ; non, ce n’est plus le même. Direction la C.B., plutôt la Caravelle.

Vue imprenable, toujours un mess utilisé pour les grandes occasions, le quartier lui-même, sans intérêt, pas d’activité.

 

11


Envoyer

Comment passer par DIEGO, sans une courte traversée ?

 

 

 

 

 

 

 

Objectif : CAP DIEGO

 

 

 

 

 

Le CID, stages et pelotons, est devenu un centre d’entrainement pour les commandos marines ; de l’ancien quartier, surtout des ruines, le village a retrouvé sa torpeur des années 50, avant l’arrivée.  

 

Le débarcadère.

 

 

 

 

 

La route jusqu’à l’entrée.

 

La suite dans le prochain numéro…

Yves GALVEZ, ex caporal GERVAIS du grand 3.
A Kinshasa, août 2010.   

 

12


Page 1 sur 4

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui870
mod_vvisit_counterHier4074
mod_vvisit_counterCette semaine9654
mod_vvisit_counterSemaine dernière29968
mod_vvisit_counterCe mois76708
mod_vvisit_counterMois dernier129641
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/094885561

Qui est en ligne ?

Nous avons 1329 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 12337
Affiche le nombre de clics des articles : 11227967
You are here AALEME BULLETINS Bulletins web 2010