AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

1942

Journal officiel de la France Combattante 08/12/1942

Envoyer

DECRET No. 515 portant attribution de la Croix de la Libération

Envoyer

Journal officiel de la France Combattante 08/12/1942

Le Général de Gaulle,
Chef de la France combattante,
Président du Comité national,
Vu l'Ordonnance No. 7, du 16 novembre 1940 créant l'Ordre de la Libération,

Décrète :

Art. 1er — La Croix de la Libération est décernée, avec citation à l'Ordre de l'Armée, aux militaires dont les noms suivent qui deviennent compagnons de la Libération à compter du 9 septembre 1942.

Amilakvari - Lieutenant-Colonel - 13e demi Brigade de Légion étrangère.—
" Chef jeune, énergique, ayant participé a deux campagnes antérieures dont l'Erythrée; à la tête de la 13e demi Brigade de Légion étrangère en Lybie nord, de janvier à juin 1942, a commandé brillamment plusieurs colonnes mobiles en avant de la position. Au cours des combats de Bir Hacheim, du 26 mai au 11 juin 1942, n'a cessé de circuler sous les feux d'infanterie, d'artillerie et d'aviation ennemis pour visiter ses bataillons aux moments les plus critiques, se porter volontairement dans les endroits les plus exposés pour pouvoir renseigner le commandement et redresser la situation. s'imposant à tous par son calme et son mépris de la mort. Le 28 mai a commandé une colonne mobile contre un détachement de 18 chars allemands; en a détruit 5."

De Sairigné Gabriel - Capitaine - 2e Bataillon de Légion étrangère.—
" Officier de grande valeur. Commandant la compagnie lourde du 2e bataillon de Légion étrangère, a joué, à la tête de son unité un rôle de tout premier plan dans la défense de Bir Hacheim, notamment avec ses canons anti-chars, qui ont grandement contribué à briser l'attaque des chars du 27 mai 1942. A commandé à plusieurs reprises des colonnes de harcèlement au cours desquelles, par son audace réfléchie., son sens du combat et son énergie, a infligé de lourdes pertes à l'ennemi. A toujours été remarqué par sa belle attitude au feu.

Turel Y Turell Jaime - Sergent-Chef — 2e bataillon de Légion étrangère.—
" Chef de pièce anti-chars, a reçu sans faiblir le gros de l'attaque du 27 mai 1942, participant à la destruction d'au moins 6 chars à moins de 400 mètres. Pendant le siège de Bir-Hacheim a maintenu très élevé le moral de ses hommes et contribué à détruire plusieurs véhicules ennemis. Au cours de la sortie de vive force du 10 juin 1942, a montré à nouveau ses qualités de sang-froid et d'allant."

Richavy Joseph - Sergent — 2e bataillon de Légion étrangère.—
" Modèle de S/Officier de Légion, fait pour le combat. Chef de poste chargé de la défense de la chicane Est de Bir-Hacheim, a déployé les plus belles qualités d'initiative et de sang-froid, faisant de nombreux prisonniers et ne permettant jamais à l'ennemi de s'installer à portée utile de ses pièces. Fréquemment sans liaison avec son commandant d'unité, a toujours pris les décisions les plus judicieuses, faisant preuve d'une compréhension parfaite du combat et d'un sens très élevé de ses responsabilités. Déjà deux fois cité pour sa belle tenue au feu."

Kocsis - Sergent - 3e bataillon de Légion étrangère.—
" Sujet d'élite, Sous-Officier de Légion de premier ordre, Chef de pièce au 75, qui continue à justifier au réputation. Après avoir formé son équipe de pièce en une semaine a détruit deux chars lors de l'attaque du 27 mai 1942, sur la position de Bir-Hacheim — Dans la nuit du 10 au 11 juin, au cours de la sortie de vive force, a fait preuve de belles qualités de courage et de sang-froid, faisant changer, sous un feu violent d'armes automatiques, la roue de son camion qui avait sauté sur une mine. A ramené sa pièce, son personnel
au complet et 7 blessés qu'il avait ramassés sur le terrain. Déjà deux fois cité pour sa très belle tenue au feu."

Nicolas Louis - Sergent-3e bataillon de Légion étrangère.
" Sous-officier chef de pièce au 75 d'une bravoure et d'un cran exemplaires. Le 28 mai 1942, au cours d'une patrouille au Nord de Bir-Hacheim, a fait front à 12 chars qui fonçaient sur sa pièce, détruisant deux d'entre eux à courte distance. Le 8 juin 1942, ayant reçu de nombreux éclats de 155 dans la circulaire de sa pièce, la plupart de ses munitions ayant sauté, deux de ses hommes ayant été grièvement blessés, a continué à tirer avec le plus grand sang-froid, détruisant deux chars qui allaient pénétrer dans la position. A ensuite trouvé la force de porter son pointeur au poste de secours."

Damman André - 1re classe - 3e bataillon de Légion étrangère.—
" Légionnaire pointeur au 75, d'un calme et d'un courage qui méritent d'être cités en exemple. Blessé au bras le 3 juin au cours d'un bombardement d'aviation, a refusé de se faire évacuer. Le 8 juin, au cours d'une violente attaque de chars appuyée par de l'artillerie, ayant reçu de nombreux éclats de 155 dans la circulaire de sa pièce le blessant à la main, a continué à servir sa pièce après s'être fait faire un garrot, détruisant deux chars qui menaçaient de pénétrer dans la position. Dans la nuit du 10 au 11, cherchant à franchir à pied un barrage d'armes automatiques. a été pour la troisième fois blessé aux deux jambes. A conservé dans toutes ces circonstances un moral magnifique."

1re classe Verheust Richard.—2e Bataillon de Légion étrangère.—
" Tireur à la mitrailleuse. Le 27 mai 1942, a-ouvert le feu à moins de dix mètres sur un char dont il a détourné l'action permettant à un canon du 75 voisin de le détruire. A continué jusqu'au 10 juin à servir sa pièce avec un mépris absolu du danger, infligeant de lourdes pertes à l'ennemi. Blessé par balle lors de la sortie de vive force du 11 juin, a donné un exemple d'énergie en parcourant 15 kilomètres à pied pour rejoindre le point fixé."

Pernet Jean - Lieutenant - 2e Bataillon de Légion étrangère.—
" Jeune officier calme au feu qui, par son exemple, a su donner à sa section un bel esprit de résistance et un moral élevé. Lors de l'attaque du 27 mai 1942, à Bir Hacheim, a dirigé avec sang-froid le tir de ses 75 contre les chars ennemis et mis hors de combat ou capturé tous les équipages dont deux officiers. Jusqu'au 10 juin 1942, commandant un point d'appui, n'a cessé de faire acte d'initiative heureuse durant les nombreux incidents de combat à la porte Est dont il était chargé d'assurer la protection, faisant de nombreux prisonniers et mettant en flammes plusieurs véhicules ennemis. Soumis particulièrement aux tirs ennemis de toute nature a réussi à maintenir intacte sa position, brisant deux attaques ennemies et détruisant quatre nids de résistance sérieux."

Sartin Jean-Pierre - Lieutenant - 3e Bataillon de Légion étrangère.—
" A fait, en deux mois, de sa section de 75 anti-chars, un instrument de combat remarquable. Commandant un détachement de canons anti-chars, détaché en patrouille au nord de Bir Hacheim a, pendant la période du 27 mai au 2 juin 1942, donné toute la mesure de son cran et de son audace, en harcelant constamment les éléments ennemis qui défilaient devant le champ de mines, contribuant à la destruction de 3 chars, 4 camions et infligeant à l'ennemi des pertes en personnel sérieuses. Installé ensuite avec 2 pièces, en un point de la position de Bir Hacheim, particulièrement exposé, a détruit deux pièces de 77 et un mortier. A maintes reprises, a fait l'admiration des légionnaires par son courage et son sang-froid. A été blessé au cours de campagnes antérieures."

Art. 2.—Les présentes citations comportent l'attribution de la Croix de guerre avec palme.

Art. 3.—Le Commissaire national à la guerre est chargé de l'exécution du présent décret qui sera publié au Journal officiel de la France combattante.

Fait à Beyrouth, le 9 septembre 1942.
C. DE GAULLE.

Par le Chef de la France combattante,
Président du Comité national :

Le Commissaire national à la guerre,
P. L. LEGENTILHOMME.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui122
mod_vvisit_counterHier2515
mod_vvisit_counterCette semaine4682
mod_vvisit_counterSemaine dernière17744
mod_vvisit_counterCe mois31150
mod_vvisit_counterMois dernier63392
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/095797889

Qui est en ligne ?

Nous avons 587 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13225
Affiche le nombre de clics des articles : 13343556
You are here PRESSE JO de la France Combattante 1942