AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Bulletin web 2009

Envoyer

 

 

 

 


 
 


1

 

Numéro 1/2009

Mois de mars 2009

1er trimestre 2009

Amicale des Anciens de la Légion Etrangère

 

de Montpellier et Environs

Président d’honneur : Jean Sarrabère.

Président honoraire : Georges Lannuque.

Vice-présidents honoraires : Horst Seidel. Martin Ebert.

Conseil d’administration :

Président : François Le Testu. Vice-présidents : Roger Penot. Frank Demske. Secrétaire général : Christian Bonnet. Trésorier : Robert Azavery. Secrétaire adjoint : André Bocquel. Trésorier adjoint : Simone Lemarié. Porte drapeau : Marcel Mahaux. Porte drapeau suppléant : José Roma. Président du comité d’éthique : Michel Douls. Boutiquière : Monique Sauren. Visite aux malades : Yves Doutre. Membres : Philippe Félip. Michel Bain. Gérard Mercier. Lucien Lecerf.

Comité d’éthique : Michel Douls. Jean Sarrabère. Philippe Félip. Georges Lannuque. Horst Seidel. Roland Jean-Richard. Martin  Ebert.

Adresse postale : A.A.L.E.M.E. , BP 26, 34920 LE CRES

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Site : http://www.entente-combattants-herault.com/legion.html

Siège et réunion : Maison du Combattant à Castelnau le Lez, Place du Marché.

Date de réunion : le 1er vendredi de chaque mois, à 20 heures, (sauf juillet et Août).

Sommaire :

- page 3 : Le mot du président.

- page 4 : Compte-rendu de l’assemblée générale.

- page 5 : Compte-rendu de l’assemblée générale.

- page 6 : L’assemblée générale en photos.

- page 7 : Compte-rendu des activités.

- page 8 : Prévisions d’activités. Une pensée à ceux qui souffrent.

- page 9 : Décisions du conseil d’administration.

- page 10 : Le 9 mars 1945.

- page 11 : A la poursuite de Béhanzin.

- page 12 : A la poursuite de Béhanzin suite et fin.

Vous avez des photos que vous aimeriez faire partager, envie d’écrire, transmettez vos projets sous forme informatique à l’adresse Email de l’amicale : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou par courrier à l’adresse postale.


2


Le mot du président.

Il y a quelques semaines nous tenions notre assemblée générale, et, Georges passait la main…

Une page, une longue page, qu’il tourne, se tourne, après l’inauguration « d’un suprême monument »… et cette magnifique journée, apothéose de ses quinze années de présidence.

"Le front haut et l’âme fière", vos regards, en disaient long, avec plus de force, plus d’amitié, que les mots que je cherche et utilise.

Parfois, j’ai cru apercevoir, l’humidité nimber certains regards, dont les paupières pudiquement, refermant leur voile, en masquaient l’étrange éclat, qu’estompait ensuite, un sourire viril.

Emotion des cœurs, tristesse des âmes, voyant le guide s’effacer, le meneur se détacher, le sage s’éloigner, le chef se retirer …

Mais l’ami, lui, est toujours là.

Merci Georges.

                                                                                                                                                         More Majorum.

 

 

" Les Mercenaires "


Nus, affamés, sans feu, ni lieu, sans espérance,

Aux maîtres comme aux lois ayant répondu: Non,

Traînant leur passé lourd comme on traîne un chaînon,

Des hommes, Dieu sait d'où, s'en viennent à la France.

Nous sommes las. Mourir est une délivrance ;

Veux-tu faire de nous de la chair à canon?

Elle répond: C'est bien; je sais votre souffrance,

Et je n'ai pas besoin de savoir votre nom.

Prenez, mangez. Dormez, sans rêve, sous la tente ;

Ce pain dur, ce lit dur, qui font l'âme contente.

Sont ceux de nos soldats: méritez leur tombeau;

Vous êtes en lieu sûr, et de vous je me charge,

Entrez - Et derrière eux, d'un geste simple et large,

Elle fait retomber un pli de son drapeau.


Capitaine de Borelli. 1885.

 

     

Cette année, notre amicale fêtera ses
trente cinq ans. Je vous donne rendez
vous le 19 avril.


Camerone, comme l'an passé, sera
commémoré avec nos camarades
anciens de Diên Biên Phu, le 3 mai.


Le 27 juin, nous partagerons, notre
méchoui traditionnel, avec nos
camarades, pensionnaires de la
Maison du Légionnaire, à Auriol.


Le 13 septembre un pique nique nous
réunira, dans un lieu propice, pas très
loin de Montpellier.


3


Extrait du compte-rendu de l’assemblée générale ordinaire

de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère

de Montpellier et environs

tenue le 17 janvier 2009 à 09H30 à la salle M. Crespin au Crés. 

Ordre du jour :

1. rapport moral du secrétaire général.

2. rapport du trésorier sur la situation financière.

3. rapport du vérificateur aux comptes.

4. élection et réélection au conseil d’administration.

5. élection à la présidence de l’amicale.

Le quorum étant atteint, le président ouvre l’assemblée générale, présidée par le Lieutenant-colonel (er) Norbert Tocquet, représentant le Général Rideau président de la F.S.A.L.E.

 

1. rapport moral du secrétaire général Christian Bonnet.

11. Les Effectifs : ils sont relativement stables puisque les nouveaux adhérents au nombre de six, compensent malheureusement ceux qui nous ont quitté six. L'Amicale compte donc 119 membres. 12. Le Fonctionnement : l'Amicale se réunit une fois par mois, le premier vendredi du mois sauf pendant les mois de juillet et août. De plus, l’Amicale organise : la Fête des Rois qui coïncide avec assemblée générale, Camerone à Castelnau-le-Lez, le méchoui en juin, le repas de Noël quelques jours avant les Fêtes, et participe aux fêtes régimentaires à Nîmes et à Laudun principalement. 13. Les Activités : l'Amicale a participé à environ une centaine de cérémonies et de manifestations patriotiques avec à chaque fois, au moins un porte-drapeau. Elle participe également aux assemblées générales des amicales d’anciens de la Légion étrangère de Nîmes, Laudun, Béziers, Sète, Castelnaudary, et aux assemblées générales des Troupes de Marine à Lattes, du Génie à Montpellier et de l'U.N.S.O.R à Pignan.Donc, cette année encore, l’activité de l'Amicale a été très soutenue puisque nous avons parcouru plusieurs milliers de km pour répondre présent pratiquement partout ou nous étions invités dans les départements de l'Hérault, de l'Aude, du Gard et des Pyrénées oriental.

 

2. rapport sur la situation financière du trésorier Robert Azaveri.

Recettes

Sommes

versées

Tombola

A.G.

Tombola

méchoui

Solde

Cotisations d'adhérents

1 980,00 €

 

 

1 980,00 €

Recettes boutique

439,62 €

 

 

439,62 €

Dons

180,00 €

 

 

180,00 €

Subvention Mairie

460,00 €

 

 

460,00 €

Remboursement prêt

50,00 €

 

 

50,00 €

Repas A.G.

2 865,00 €

 

 

2 865,00 €

Repas Camerone

1 800,00 €

 

 

1 800,00 €

Repas Méchoui

1 935,00 €

 

 

1 935,00 €

Buvette Méchoui

102,00 €

 

 

102,00 €

Tombola A.G.

 

375,00 €

 

375,00 €

Tombola Méchoui

 

 

139,00 €

139,00 €

Repas fin d'année

1 385,00 €

 

 

1 385,00 €

Total : 

11 196,62 €

375,00 €

139,00 €

11 710,62 €


4



Dépenses diverses

Sorties

Assurance A.G.P.M                    

146,54 €

Frais Obsèques

457,26 €

Dépenses de Cotisations

50,00 €

Repas Assemblée Générale

2 467,50 €

Repas Camerone

1 925,00 €

Repas Méchoui

2 496,46 €

Repas Fin d'Année

2 262,00 €

Achats Tombola+Boutique

728,62 €

Copy-Center

106,88 €

Frais de Fonctionnement

321,26 €

Frais Imprimeur Bulletin

561,88 €

Timbres Poste

630,97 €

Frais Déplacement

891,80 €

Gerbes de Fleurs Cérémonies

450,00 €

Institution de la Légion

817,00 €

abonnement à Képi Blanc

60,00 €

Gravure du littoral

62,00 €

Total :

14 435,27 €


Récapitulatif des fonds

Totaux

Solde de départ

4 183,46 €

Recettes

11 710,62 €

Dépenses nettes

14 435,27 €

Revenu net

2 724,65 €

 

3. rapport du vérificateur aux comptes Henri Aime.

Concernant la comptabilité de l’exercice 2008 de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Montpellier et Environs.

Pour l’assemblée générale du 17 janvier 2009 conformément au statut de l’amicale, ainsi qu’à la mission que vous avez bien voulu me confier. Le trésorier m’a remis le 9 janvier 2009 le grand livre de compte accompagné des pièces justificatives se rapportant à l’exercice vérifié.

Après vérification des avoirs en banque du dernier arrêté repris au 01 janvier 2008 puis des extraits de folio du 29 décembre 2007 au folio du 31 décembre 2008 extrait du compte DAV N° 09916571000 au nom de l’ A.A.L.E.M.E.

RECETTES

DEPENSES

SOLDE du 29/12/2007

SOLDE au 31/ 12/ 2008

11710,62 €

14435,27 €

+ 4183,46 €

+ 1085,61 €

Avoir au compte bancaire la somme en chiffre de 1085,61 €

En lettre de mille huit cent cinquante cinq euros, soixante et un centimes

En conclusion nous vous demandons de biens vouloir donner quitus pour l’exercice comptable de l’année 2008.

L'assemblée générale approuve les comptes de l'exercice clos en donnant quitus aux administrateurs.

 

4. élection et réélection au conseil d’administration.

Réélection de : Michel Douls, Philippe Félip, Horst Seidel, Martin Ebert.

Election de : Lucien Lecerf, François Le Testu.

 

5. élection à la présidence de l’amicale.

Dépouillement : Gilbert Aubry de Maraumont : 6 voix, François Le Testu : 12 voix.

François Le Testu est élu président de l’A.A.L.E.M.E.


5


 Le bureau de l'assemblée générale.

Le vérificateur aux comptes.

L'assemblée.

La directrice départementale de l'O.N.A.C.

Dévoilement de la plaque portant les noms.

Dépôt de gerbe.

Le député maire de Castelnau le Lez

et notre reporter.

Le trou normand.


6

Compte-rendu d’activités.

02/01 20h00 Réunion mensuelle.

07/01 19h00 Remise d’un diplôme de l’amicale et d’un bronze au maire et au chanoine de Pérols.

17/01 09h30 Assemblée générale.

19/01 11h00 Prise de fonction du préfet. Dépôt de gerbe aux monuments aux morts.

25/01 09h30 Assemblée générale de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Nîmes au quartier Colonel de Chabrières.

31/01 09h30  Assemblée générale de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Sète.

6/02 20h00 Réunion mensuelle. Présentation de la Maison du Légionnaire par son directeur, le CBA (er) Christian Morisot.

14/02 09h30 Assemblée générale de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de l’Aude à Pexiora.

14/02 11h30 Cérémonie de dépôt de gerbe au monument aux morts de Mauguio par laSNEMM.

16/02 09h00 Cérémonie nationale d’hommage aux morts de la gendarmerie.

16/02 14h00 Obsèques de Luck Carayon à Grammont.

17/02 18h00 Cérémonie de dépôt de gerbe au monument aux morts de Tourbes par l'AALEB.

          Piquet d’honneur : 2e Escadron du 1er Régiment Etranger de Cavalerie. Réception par la mairie.

          Dîner au restaurant : La Maison avec l'AALEB. et les légionnaires du 2e escadron.

20/02 19h00 Conseil d’administration.

22/02 09h30 Assemblée générale de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère du Biterrois à Sauvian.

01/03 09h30 Assemblée générale de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Laudun au quartier Général Rollet.

06/03 18h30 Réunion du comité d’éthique. Travail sur les modifications et la mise à jour des statuts de l’amicale.

06/03 20h00 Réunion mensuelle du mois de mars.

07/03 10h45 Inauguration de la place de la Légion d’honneur à Montpellier Esplanade Charles De Gaulle.

12/03 15h00 Visite de présentation au député maire de Castelnau le Lez.

13/03 18h00 Conseil d’administration.

16/03 14h00 Obsèques de Henri Renaux.

18/03 10h30 Préfecture, réunion préparatoire aux différentes cérémonies commémoratives.

19/03 14h30 Obsèques de Horst Seidel.

20/03 12h00 Repas de travail avec le secrétaire général.

21/03 12h30 Dépôt de gerbe au monument du souvenir à la Grande Motte  par les DPLV.

28/03 11h30 Dépôt de gerbe au monument aux morts de l’association des anciens sapeurs du Génie de l’Hérault.

03/04 20h00 Réunion mensuelle du mois d’avril. Diffusion du bulletin.

7

Prévisions d’activités.

 

35 ans le 19 avril : rendez-vous pour ceux qui le souhaitent, à 11H00 devant le cimetière de Fabrègues. 11H15, dépôt d’une gerbe sur la tombe de François Simon, premier président officiel de l’amicale

Camerone : le 03/05 à Castelnau le Lez dans la même configuration que l’année dernière. 10H15 regroupement devant la maison du combattant. 10H30 accueil des autorités. 10H45 formation du cortège et déplacement. 11H00 cérémonie. A l’issue, vin d’honneur à la mairie. 13H00 repas : feuillantine de salade au chèvre chaud, médaillon de sole, sorbet, tranche de gigot grillée et sa garniture de légumes, assortiment de fromages,  nougat glacé, café, digestif. Le tout arrosé de Puyloubier. 26€. Réponse souhaitée pour le samedi 25 avril au plus tard. 

Méchoui : le 27/06 à Auriol. 08H30, regroupement sur le parking de l’hypermarché U, à l’entrée du Crès. 08H45 départ du car (74 places) pour Auriol. Apéritif, méchoui, café. 20€. Participation aux frais de transport : 5€, le reste étant payé par l’amicale. Pour cette sortie, l’amicale ne dispose que de 110 places, les demandes seront honorées dans leur ordre d’arrivée jusqu’à concurrence du nombre de place. Réponse souhaitée pour le lundi 15 juin au plus tard 

Pique nique : le 13/09 à Vendargues. L’amicale mettra en place une buvette. Chacun amène son repas. Il sera possible de faire des grillades, le feu sera allumé.

Repas de Noël : 13/12. Lieu à définir. Sera précisé dans le prochain bulletin.

L’assemblée générale aura lieu  le 16 janvier 2010 à Palavas.

Camerone 2010 aura lieu le 24 avril 2010. Lieu à définir. 

Méchoui 2010 : 13/06 à Vendargues.

Pique nique 2010 : 12/09.

   

Une pensée pour ceux qui sont en souffrance. 

Angèle Seidel.

Philippe Félip.

   

Carnet : 

Décès d’Henri Renaux le vendredi 13 mars 2009.

Décès de Horst Seidel le lundi 16 mars 2009.
8

Décisions prises en conseil d’administration.

 

Election à l’honorariat.

Président honoraire de l’amicale : Georges Lannuque à l’unanimité.

Vice-président honoraire : Horst Seidel à l’unanimité, Martin Ebert à l’unanimité.

 

Election pour vacances de postes, en vertu de l’article 10/3 des présents statuts.

En remplacement de Gilbert Aubry de Maraumont, démissionnaire, Yves Doutre à l’unanimité.

En remplacement de Horst Seidel élu à l’honorariat, Frank Demske à l’unanimité.

.

Election aux fonctions du bureau.

Election à la fonction de deuxième vice-président : Frank Demske. à l’unanimité.

Election à la fonction de visite aux malades : Yves Doutre à l’unanimité. 

 

Point de situation sur les travaux en cours sur les statuts.

 

Un groupe de travail, réunissant le président, le comité d’éthique, Michel Bain et Martin Ebert s’est plongé dans le dépoussiérage des statuts.

Une première réunion s’est tenue le 6 mars à 18h30 à la Maison des Combattants.

 

L’esprit général du travail sur les statuts est le suivant :

Mise à jour réglementaire des textes et surtout souplesse pour éviter les blocages.

Rôle et pouvoirs du comité d’éthique.

Création du comité médico-social.

Suppression des autres commissions.

Introduction d’un article permettant la révocation, sous conditions, d’un membre élu au conseil d’administration s’il ne remplit pas de manière satisfaisante sa fonction.

Règles de fonctionnement du caveau Légion à Pérols.

En cas de dissolution de l’amicale, la plaque de grand officier de le la Légion d’Honneur du Général d’Armée Michel Poulet rejoindra le musée de la Légion étrangère à Aubagne, conformément à ses vœux.

  

Remboursement des frais.

Lorsque le conseil d’administration demande à l’un de ses membres de faires des courses, hors de l’agglomération, à Puyloubier notamment, pour l’amicale et au profit de ses membres.

Le porte drapeau est présent à chaque manifestation, de Laudun à Castelnaudary. Donc il paraît nécessaire et normal de le soulager du poids financier de ses activités au profit de l’amicale et en particulier en dehors de l’agglomération.

 

Le comité d’éthique établira le calendrier des commémorations que doit célébrer l’amicale.

9

Pour que l’oublie ne se creuse au long

des tombes closes, pour qu’ils ne soient

pas morts, pour une chose morte.

 

9 mars 1945.

C’est le cinquième, le plus beau, le plus chic, le plus chouette !

 

La France avait laissé peu de troupes en Indochine au début de la guerre 1939. Quand, en septembre 1940, une division japonaise de l’armée de Canton se présente à la frontière dégarnie, il n’y a pour s’opposer à son avance que quelques compagnies du 5e Etranger qui tiennent le défilé de Dong No, près des portes de Chine. Le Résident Général, l’Amiral Decoux, s’appuyant sur les populations, qui haïssent les japonais, obtient le retrait des envahisseurs. Les légionnaires du 5e Etranger continuent à occuper les points stratégiques et à assurer la présence de la France dans ce pays qu’ils ont appris à aimer. Ils savent que, pendant les années de guerre, ils ne peuvent être renforcés ni relevés. 

Et voici que, le 9 mars 1945, l’armée japonaise d’occupation, sans le moindre motif, attaque nos garnisons à l’improviste avec une sauvagerie qui fait frémir. Les légionnaires qui gardent la citadelle d’Hanoi, la cité de Lang Son, le poste de Ha Giang, sont achevés à coups de pioche. Des prisonniers sont décapités au sabre comme le Lieutenant-colonel Marcelin, commandant d’armes de Tong.

 

Le 5e Etranger, pour échapper à cette tuerie, entame une fantastique retraite. Le Colonel Alessandri qui le commande, rassemble ses unités dispersées dans le delta tonkinois, passe entre les détachements japonais et gagne les hautes montagnes pour tenter d’atteindre la frontière chinoise. Il faut suivre les crêtes, marcher le long des sentiers terriblement escarpés, sans pouvoir s’arrêter. La maladie est là, le redoutable béribéri qui enlève toute force aux hommes. L’ennemi aussi est là, qui ne cesse de traquer et d’attaquer la colonne. Il faut le refouler à Ban No Ngha, à Chien Dong, à Soulo. Blessés ou non, les prisonniers sont atrocement suppliciés. Parfois la colonne ne se dégage qu’au prix de charges héroïques comme celle qui lui permet de passer le col des Méos, où le Capitaine Komaroff trouve la mort en chargeant à cheval à la tête de son unité.

 

Le 2 mai 1945, une poignée d’hommes épuisés et pitoyables, franchissent la frontière chinoise. Ils ne reviendront en Indochine qu’après la capitulation du Japon. En février 1946, les effectifs du 5e Etranger, aux ordres du Commandant Gaucher, ne dépassent pas ceux d’un bataillon moyen.                                                                     

                                                                                                 Mémorial de la Légion étrangère.

 

L’odyssée de la colonne Alessandri.

 

Les trois bataillons se groupent à Hung Hoa et s’élance dans le jungle et les calcaires en direction de le frontière chinoise. C’est la célèbre odyssée de la colonne Alessandri qui constitue un des titres de gloire majeurs du 5e R.E.I. Après des combats intenses et une marche épuisante de 2000 kilomètres, ces hommes qui ont en moyenne six ans de séjour en Indochine, touchent au but le 30 avril pour la fête de Camerone. Ils rentrent finalement en Chine entre le 2 mai et le 1er juillet 1945. Sur place, ils bénéficient de la bienveillance du général Pechkoff représentant la France à Tchongking. Ancien légionnaire, il soulage les souffrances du régiment et écrit même au chef de corps du 1er R.E. pour donner des nouvelles de ceux qui « par leur lutte acharnée dans des conditions (. . . ) pénibles, ont été fidèles à la glorieuse tradition de la Légion.

10

Pour que l’oublie ne se creuse au long

des tombes closes, pour qu’ils ne soient

pas morts, pour une chose morte.

A la poursuite de Béhanzin.

 

Les armes du roi Béhanzin.

Extrait de carte de la région d’Affamé.

Dogba se trouve au NO d’Affmé.

Panneau à l’entrée de la piste menant à

Dogba

 

Vers la fin du XIXe siècle, outre sa « vielle colonie » du Sénégal, la France possède un certain nombre de comptoirs sur les rives de l’Afrique occidentale : Cotonou, Porto-Novo, Ouidah

 

Elle a passé des conventions avec les chefs des royaumes noirs de l’intérieur, pour la protection de ces comptoirs, dont ils tirent d’ailleurs personnellement profit.

 

Mais en août 1892, le roi Béhanzin qui règne sur une portion mal délimitée, mais importante du Dahomey, supporte de plus en plus mal la présence française, notamment à Porto-Novo. Il ne s’agit pas, à vrai dire, de sentiments entièrement spontanés. Il y a dans l’entourage de Béhanzin, comme auprès de bien d’autres potentats noir ou jaunes, quelques conseillés anglais et allemands qui, cette fois, font jouer la corde de l’orgueil : comment un roi aussi puissant pourrait-il supporter la présence insolente des Français, vaincus sur leur propre sol, en Europe, en 1870 ? Avec, bien sûr, un certain nombre de caisses de cartouches et de fusils, voire de canons, à l’appui de cette contre-propagande.

 

Béhanzin se croit d’ailleurs hors d’atteinte dans sa capitale d’Abomey, au fond de la brousse, au-delà d’une forêt impénétrable. C’est un potentat cruel et sanguinaire dont le trône repose sur quatre crânes humains. Il dispose de quinze mille guerriers dont certains sont munis de fusils à tir rapide – on a débarqué beaucoup de caisses à Ouidah pendant les derniers mois. Mais le fleuron de l’armée de Béhanzin est formé par sa garde de deux mille guerrières aux seins nus, redoutable d’énergie et de cruauté, vouées au célibat, et que les Français appelleront, bien sûr, les Amazones de Bec en Zinc. Ainsi nomme-t-on, dans la troupe, Sa Majesté, faute sans doute de savoir que Béhanzin signifie Fils de Requin.

 

Le Colonel Dodds demande des renforts au ministre pour continuer à tenir nos comptoirs. Il pense même que la menace que fait peser Béhanzin ne cessera que le jour où l’on sera parvenu à le réduire jusque dans son repaire. Partagé entre le désir d’étendre le domaine français et la crainte des réactions d’une opinion publique dont l’enthousiasme n’apparaît guère – comme à propos de l’Indochine – le gouvernement décide d’envoyer un corps expéditionnaire, mais un petit seulement. Quatre mille hommes, dont un bataillon de huit cents légionnaires sous les ordres du Commandant Faurax, doivent permettre au Colonel Dodds de réussir l’opération aux moindres frais.

 

La Légion débarque donc à Cotonou le 26 août 1892, puis est transportée, par chaloupes à vapeur, jusqu’à Porto-Novo, capitale d’un royaume allié à la France, dont le souverain, Tofa, qui a su fermer ses oreilles, ou sa porte, aux sirènes anglo-allemandes, fournit au corps expéditionnaire les moyens de transport dont il a besoin.

 

Les légionnaires quittent Porto-Novo par voie de terre le 1er septembre, convenablement équipés pour le climat : ils ont été dotés d’un costume léger de flanelle blanche et portent le casque à large visière. Néanmoins le parcours est exténuant. Pour remonter les rives de l’Ouémé et rejoindre la colonne qui s’est assuré la possession du Décamé, il faut se frayer des sentiers au coupe-coupe, à travers des taillis et des herbes dont la hauteur dépasse celle des combattants. La marche est lente et fatigante. Chaque soir la colonne s’enferme dans un camp bien gardé, délimité par des tranchées que l’on creuse en carré.


11


L’Ouémé.

Coude de l’Ouémé au N de Yovodonou.

Cela n’a pas changé.

Mémorial sur la crête NO de Yovodonou.

A la mémoire du Commandant Faurax…

Une fois la jonction faite, l’ensemble des forces du colonel Dodds continue à suivre l’Ouémé. Mais le 19 septembre, aux premières heures du jour, les hordes de Béhanzin se ruent sur le camp installé pour la nuit à Dogba. C’est une horde hurlante d’hommes et de femmes, armés de lances, de coupe-coupe, de fusils, excités par les cris des sorciers : « Vous avez promis à votre roi de les manger. » Dans le camp, la sonnerie de la charge succède à la diane qui vient juste de sonner. « En avant, la Légion » crie le Commandant Faurax. Et presque aussitôt, comme le Colonel de Chabrières à Magenta, il tombe, frappé d’une balle qui lui a traversé le côté. La mêlée dure près de quatre heures. Le jour s’est levé. Les canonnières, embossées sur la rivière toute proche, peuvent ouvrir le feu et tirer dans la masse des noirs qui débouchent de la forêt. Mais les assaillants n’abandonnent la partie qu’après quatre assauts.

 

 

Le choc avait été rude. Du côté français, on dénombrait quarante cinq tués (dont cinq légionnaires) et soixante blessés (dont dix légionnaires). Le Commandant Faurax, blessé aux premières minutes de l’engagement, fut transporté sur une canonnière qui devait le mener à l’hôpital de Porto-Novo. Il rassurait sur son sort ceux qui l’entouraient, disant qu’il ne souffrait pas, inquiet surtout de savoir si le colonel avait été content de ses hommes. Dodds lui répondait qu’ils avaient eu une conduite admirable. Il mourut le lendemain matin, la péritonite s’étant déclarée dans la nuit. Ses légionnaires pleurèrent ce chef qui s’était montré si plein de cœur et si préoccupé de leur vie. L’armée de Béhanzin avait laissé sur le terrain plus de huit cents morts qui furent incinérés.

 

Mémorial de la Légion étrangère.

 

La suite est à lire dans « Léon et les Amazones », l’excellente bande dessinée de Christian Morisot et Louis Perez Y Cid.

 


12

Page 1 sur 5

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui598
mod_vvisit_counterHier1249
mod_vvisit_counterCette semaine4630
mod_vvisit_counterSemaine dernière14480
mod_vvisit_counterCe mois23160
mod_vvisit_counterMois dernier113558
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/095087590

Qui est en ligne ?

Nous avons 671 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 12447
Affiche le nombre de clics des articles : 11504971
You are here AALEME BULLETINS Bulletins web 2009