AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Jean MAILLARD

Le Nho

Envoyer
Accroupi sur le dos du buffle large et gris
Foulant de son pas lourd la rizière boueuse,
Le "nho"  se balançant sur l'échine houleuse,
A l'air d'un jeune dieu sur un nuage assis.

Majestueusement, il guide de ses cris
Le puissant animal dont l'humeur furieuse
S'apaise à cette voix enfantine et rieuse,
Et dont les yeux méchants s'embrument, adoucis.

Sur le ciel où le feu mourant du couchant rôde,
Sa corne recourbée comme un toit de pagode,
Profile son croissant comme un grand arc bandé.

Et l'enfant qui, jouant, l'étreint de sa main brune,
Semble être Cupidon, sur la bête juché,
Visant le monde avec le croissant de la lune.

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui53
mod_vvisit_counterHier6818
mod_vvisit_counterCette semaine19742
mod_vvisit_counterSemaine dernière52471
mod_vvisit_counterCe mois198457
mod_vvisit_counterMois dernier270885
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098899935

Qui est en ligne ?

Nous avons 1486 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13502
Affiche le nombre de clics des articles : 18981708
You are here POEMES Jean MAILLARD