AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Suicide d'un militaire de Sentinelle dans la vallée de la Roya

Envoyer

http://www.francesoir.fr/

Publié le : Mardi 12 Septembre 2017

 

Un militaire de 24 ans, membre de la légion étrangère et affecté à l'opération Sentinelle à la frontière franco-italienne s'est suicidé ce mardi matin. Il aurait retourné son arme contre lui lors d'une patrouille. C'est le deuxième cas de suicide d'un militaire participant à l'opération en moins de trois semaines.

Les faits rappellent tragiquement un cas similaire survenu fin août. Un militaire affecté à l'opération Sentinelle est mort ce mardi 12 au matin dans les Alpes-Maritimes, révèle Europe 1. Il s'est vraisemblablement suicidé.

Il s'agit d'un légionnaire de 24 ans, déployé dans la vallée de la Roya. Selon les premiers éléments communiqués, il aurait retourné son arme de service contre lui en pleine opération. Le jeune homme était en effet en patrouille avec d'autres militaires sur la frontière franco-italienne, près de Fanghetto, lorsqu'il s'est isolé de la troupe. Ses collègues ont alors entendu un coup de feu et ont retrouvé le corps de leur compagnon, son fusil d'assaut FAMAS à côté de lui.

Tout semble donc indiquer qu'il s'agit d'un suicide, même si le procureur Jean-Michel Prêtre, cité par Franceinfo, se refusait ce mardi à confirmer cette piste si peu de temps après les faits.

La victime est un légionnaire d'origine italienne, membre du 2ème régiment étranger du génie, unité notamment formée au combat et soutien en montagne. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

La frontière avec l'Italie dans la vallée de la Roya est fermée depuis 2015 dans le cadre de la lutte antiterroriste. Elle est l'objet de nombreux contrôles, notamment car elle est un axe privilégié des migrants arrivés en Europe via l'Italie.

Déjà le 25 août dernier, un militaire du 1er Régiment de tirailleurs, affecté à l’opération Sentinelle, s'était donné la mort avec son arme de service. Il était passé à l'acte au sein des locaux parisiens de la Marine nationale. Ce premier drame était survenu quelques heures avant qu'un collectif de femmes de militaires manifeste à Paris pour dénoncer les conditions de vie et de travail des soldats affectés à Sentinelle, opération souvent décriée.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1760
mod_vvisit_counterHier6948
mod_vvisit_counterCette semaine36554
mod_vvisit_counterSemaine dernière46309
mod_vvisit_counterCe mois43848
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098474441

Qui est en ligne ?

Nous avons 1942 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18280313
You are here PRESSE XXI° 2017 Suicide d'un militaire de Sentinelle dans la vallée de la Roya