AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les «Fortes têtes» sur les Champs

Envoyer

http://www.ladepeche.fr/

Publié le 10/07/2017

Ultimes répétitions avant le départ à Paris./ Photo DDM, Gladys

Le 4e régiment étranger de Castelnaudary défilera sur les Champs-Élyséesle 14-juillet. Un honneur pour les «Fortes têtes» qui aligneront pour l'occasion des jeunes engagés volontaires qui ont moins de 4 mois de service.

Wanzhi est chinois, Man-Bahadur, Népalais, Sergéï, Ukrainien, Mykola, Littuanien, Rui, est Brésilien, Ivan, lui, Roumain… Ils font partie des 109 légionnaires de Castelnaudary qui défileront sur les Champs, «devant les plus hautes autorités de l'État, sous les yeux de la France entière et du monde», souligne fièrement le capitaine Philippe. Une section pour chacune des trois compagnies d'engagés volontaires que compte le régiment, composée «des meilleurs, des plus méritants. C'est un honneur, une récompense de défiler à Paris».

Un honneur qu'en 30 années de carrière, lui-même n'a connu que trois fois. À leur tête le colonel Nicolas Dufour, chef de corps du «4» pour qui ce sera la seconde, la première, c'était avec Saint-Cyr.

Engagés depuis moins de 4 mois – 2 mois et demi même pour certains, les jeunes képis blancs ont répété depuis une dizaine de jours, d'abord par section au sein de leur compagnie et depuis ce début du mois de juillet, tous ensemble, au quartier Danjou d'abord puis sur la piste de l'aérodrome chaurien. Surveillés par les cadres, ils s'appliquent dans le petit matin à défiler au pas. Déjà, les alignements sont au point ; la cadence parfaite. Comment ont-ils été formés ? «par la méthode démonstrative. On montre, ils refont jusqu'à ce que le geste devienne automatique et parfait», souligne un capitaine.

Rappelons en effet que la Légion étrangère compte quelque 140 nationalités et la plupart n'ont commencé l'apprentissage du français que depuis leur arrivée à Castelnaudary. Parce qu'ils sont des militaires étrangers servant la France, parce que le pas de la Légion, avec 88 pas minutes est plus lent que celui de l'armée régulière – 120 minutes, ce sont eux qui défileront en dernier, derrière les pionniers et la musique de la Légion.

Ce privilège de défiler sur les Champs-Élysées vient, à l'initiative du général Maurin, commandant la Légion étrangère, de récompenser le considérable travail réalisé par le colonel Dufour et ses hommes qui ont dû répondre à un besoin de formation accrue (en hausse de 80 %) et urgente à la suite des attentats qui ont endeuillé la France.

«Les Fortes têtes ont su y faire face avec courage et dévouement, en fournissant des efforts conséquents, sans murmure et avec une disponibilité sans faille et si ça a marché, c'est grâce à l'arme atomique de la Légion : l'humain», souligne le colonel Dufour, «heureux pour le Régiment qui, n'a pas défilé sur les Champs depuis 10 ans». A titre personnel, il confie que «c'est fantastique parce que c'est un moment de communion entre l'armée et la nation.

C'est le moment pour un militaire, où on comprend que tout ce que l'on fait dans l'année, c'est pour ces gens qui sont là, sur les Champs, devant leur télé…

Régiment de formation

Régiment de formation, le 4e R.E. est le creuset de la Légion étrangère. Sa mission principale, est l'instruction et la formation de tous les cadres et légionnaires. il compte trois compagnies d'engagés volontaires dont l'instruction dure 16 semaines ; une compagnie d'instruction des cadres qui forme caporaux, sergents, chefs de groupe d'infanterie blindée ; une compagnie d'instruction des spécialistes qui assure toute la formation au niveau élémentaire de la Légion étrangère (santé, administration, informatique, transmissions, restauration collective, sport et maintenance) et quelques formations du 1er degré. la CIS est également responsable du centre d'instruction et d'entraînement à la conduite ainsi que de la formation des moniteurs de conduite. la compagnie de commandement et des services assure aussi le fonctionnement du quartier. Existe enfin, une unité de réserve, qui pourra bientôt renforcer les régiments des forces dans le cadre de l'opération sentinelle.
Gladys Kichkoff

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1593
mod_vvisit_counterHier6948
mod_vvisit_counterCette semaine36387
mod_vvisit_counterSemaine dernière46309
mod_vvisit_counterCe mois43681
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098474274

Qui est en ligne ?

Nous avons 1737 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18279952
You are here PRESSE XXI° 2017 Les «Fortes têtes» sur les Champs