AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les artistes ont du mal à trouver un atelier à Angers

Envoyer

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Publié le 07/01/2017

Paul Goujat à l'atelier-galerie Bressigny, le lieu culturel qu'il affectionne particulièrement.

Paul Goujat à l'atelier-galerie Bressigny, le lieu culturel qu'il affectionne particulièrement.

Angers les yeux dans les yeux. Paul Goujat, 67 ans, est un artiste très impliqué à l'atelier-galerie Bressigny. Dimanche, il assurera la permanence de l'exposition collective de sept artistes.

Entretien

Paul Goujat, réside à Angers depuis deux ans, où il possède son atelier. Il a passé 15 ans à la Légion étrangère et 13 ans comme employé et artiste à la mairie de Paris.

Votre lieu préféré à Angers ?

Je suis souvent à vélo dans la nature, sur les bords de Maine ou de Loire. Je profite des belles couleurs. Elles sont comme une thérapie, reposantes. On les retrouve sur mes toiles.

Votre bar préféré ?

Je ne les fréquente plus comme autrefois, quand j'étais à la Légion !

Votre restaurant préféré ?

Je vais uniquement à la crêperie La Crémaillère, rue Bressigny, car elle est proche de la galerie. Souvent, après une exposition à l'atelier-galerie, les artistes laissent des tableaux pendant un certain temps à La Crémaillère.

Avec quelle personnalité angevine, vivante ou non, rêveriez-vous de passer une soirée ?

Avec Mado, la fondatrice de la galerie. C'est elle qui m'a ouvert la première porte des expositions quand je suis arrivé à Angers. Ça m'a motivé ensuite pour persévérer dans la peinture. À Paris, je m'occupais de l'installation des salles d'exposition de la mairie. J'ai commencé à peindre, puis à exposer avec les artistes personnels de la Ville.

J'aime les couleurs chaudes, sans doute à cause des pays africains et du Moyen-Orient où je suis intervenu comme légionnaire. À Angers, au début, je ne savais pas où trouver des lieux d'exposition. Mado m'a aidé et moi, en échange, je l'aide à la galerie.

L'événement incontournable à Angers ?

Les Accroche-coeurs. Il y a plein de belles choses à voir ou à entendre. Comme cet homme que j'ai regardé grimper sur la façade du théâtre, ou encore les chorales. C'était très sympathique !

Qu'est ce qu'il manque à Angers ?

Il n'y a pas de lieux dédiés aux ateliers d'artistes, comme cela se fait ailleurs en Anjou, aux Ponts-de-Cé par exemple.

J'ai un atelier que je dois quitter, car le propriétaire le vend. J'ai vraiment du mal à en retrouver.

Quel est l'atout majeur d'Angers ?

Le château et sa cité. La vieille cité est peu fréquentée. Dommage, il y a quelques galeries de peinture. Si on en installait d'autres, cela pourrait devenir un quartier d'artistes et attirer les gens. Il y a un vrai potentiel.

Votre plus belle journée à Angers ?

Ma première exposition angevine à la galerie des Jacobins, aujourd'hui déménagée à l'actuelle galerie Bressigny ! Ça m'a permis de savoir ce que les gens ressentaient devant mes toiles abstraites. Et ça m'a donné du baume au coeur. J'aime ce que je fais et quand les autres aiment aussi, ça me motive encore plus.

Où aimeriez-vous vivre à Angers ?

Place La-Fayette, où je vis déjà. Depuis le tram, c'est tellement calme qu'on se croirait à la campagne. Au début, quand je suis arrivé de Paris, les Angevins me disaient que j'avais eu de la chance de trouver un logement là. Maintenant je comprends.

Votre lieu culturel préféré ?

L'atelier-galerie Bressigny. Vraiment, j'y viens régulièrement, on rencontre d'autres artistes. Les gens peuvent prendre des cours de peinture, dessins, histoire de l'art, broderie. C'est tout une vie culturelle.

Ce samedi, de 14 h 30 à 18 h 30 et dimanche 8 janvier, de 15 h à 18 h 30, exposition collective avec sept artistes angevins (jusqu'au 21 janvier), à l'atelier-galerie Bressigny, 84, rue Bressigny. Tél. 06 37 98 61 26.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2029
mod_vvisit_counterHier9729
mod_vvisit_counterCette semaine45186
mod_vvisit_counterSemaine dernière47757
mod_vvisit_counterCe mois100237
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098530830

Qui est en ligne ?

Nous avons 1696 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13489
Affiche le nombre de clics des articles : 18385573
You are here PRESSE XXI° 2017 Les artistes ont du mal à trouver un atelier à Angers