AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Marie-Jo Amyot d’Inville, veuve de guerre, enseignante, 5 enfants

Envoyer

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Publié le 10/12/2016

 

Marie-Josèphe Amyot d’Inville en famille en 1965 à la Morandière en Louvigné-de-Bais.

Marie-Josèphe Amyot d’Inville en famille en 1965 à la Morandière en Louvigné-de-Bais. | DR

Née à Brest, Marie-Jo Amyot d’Inville (1914-2007) a été une figure rennaise. Jean Amyot d’Inville, l’un des cinq enfants de cette veuve d’officier, lui a consacré un livre : "Organisation hors père". Il est l’invité de la paroisse Saint-Louis, lundi 12 décembre, pour deux causeries.

Ils connaissaient un « bonheur inimaginable » et tout s’est brisé d’un coup. En avril 1943, Jacques Amyot d’Inville est officier de la Légion étrangère à Meknès, en Tunisie. Le capitaine saint-cyrien vit avec sa famille. Son épouse s’appelle Marie-Jo. Ellle est née Audren de Kerdrel à Brest, dans une famille d’aristocrates. Son père, d’abord avocat, était conseiller général du Finistère avant d’être maire de Lannilis.

Ensemble, Jacques et Marie-Jo ont cinq enfants : Jacques, Philippe, Marie-Françoise, Marie-Geneviève et Jean, le petit dernier, né en 1942. Le 2 mai 1943, alors « qu’elle est en train de changer Jean », Marie-Jo Amyot d’Inville apprend la « terrible nouvelle ». Son mari a été tué au combat lors de la campagne de Tunisie.

Foi catholique

Une épreuve de plus pour cette femme de caractère qui a perdu sa mère alors qu’elle avait 4 ans. Veuve à 29 ans, mère de cinq jeunes enfants rapprochés (l’aîné a 8 ans, le dernier 1 an), Marie-Jo Amyot d’Inville prend la vie « à bras-le-corps et au pas de course ». Au Maroc tout d’abord, puis à Rennes, elle élève seule sa famille.

« L’éducation passe naturellement et entièrement par elle », raconte son fils Jean dans un livre très touchant, qu’il vient de publier sur sa mère : Organisation hors père. Une éducation fondée sur des valeurs altruistes, humanistes, inspirées par la foi catholique, le patriotisme et un certain humour Amyot d’Inville. Les tâches ménagères ne sont pas oubliées par la maman courage : « Elle coud, répare et cuisine, range et tricote : des dizaines de pulls à son actif. »

Prof de sciences nat

Bien qu’ « aristo », la famille Amyot d’Inville ne roule pas forcément sur l’or. La veuve de l’officier se lance dans la vie professionnelle. Titulaire d’un baccalauréat, Marie-Jo Amyot d’Inville enseigne d’abord au Maroc, chez les franciscaines missionnaires. Puis, à Rennes au collège de l’Adoration, rue d’Antrain.

L’essentiel de sa carrière de professeure se déroule au collège-lycée Saint-Vincent. Elle y enseigne les sciences naturelles. Pour se perfectionner, elle est retournée sur les bancs de la faculté, à 40 ans.

Veuve de guerre, Marie-Jo Amyot d’Inville s’investit aussi dans la vie associative. Ses cinq enfants - qui ont goûté au scoutisme « qui forme les caractères et déforme les vélos » - connaissent des destinées singulières.

Jacques sera missionnaire Père blanc durant 42 ans en Afrique, dont trois ans à Soweto. Philippe sera le numéro deux d’Ouest-France durant plusieurs années (il est décédé en 2006). Marie-Françoise et Marie-Geneviève seront des mères de famille dans la lignée de leur maman. Enfin, Jean sera expert en communication.

Marie-Jo Amyot d’Inville s’est éteinte en 2007 à la maison médicalisée Saint-Cyr de Rennes. Un an après Philippe. Une noble vie s’en allait.

Lundi 12 décembre, Jean Amyot d’Inville est l’invité de la paroisse Saint-Louis pour deux causeries, à 14 h 30 et 17 h 30, au 22, rue Louis-Pasteur, entrée libre. Organisation hors père, par Jean Amyot d’Inville, éditions du Petit Véhicule, 70 pages, et 20 pages d’annexes et de photos. 20 €.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1036
mod_vvisit_counterHier7739
mod_vvisit_counterCette semaine26833
mod_vvisit_counterSemaine dernière38452
mod_vvisit_counterCe mois26833
mod_vvisit_counterMois dernier216768
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099837558

Qui est en ligne ?

Nous avons 1504 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13608
Affiche le nombre de clics des articles : 20689848
You are here PRESSE XXI° 2016 Marie-Jo Amyot d’Inville, veuve de guerre, enseignante, 5 enfants