AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Depuis 1967, les képis blancs voient la vie en... Orange er

Envoyer

Publié le mardi 23 avril 2013

Des liens rappelés, hier soir, par le maire et le commandant du 1er R.E.C .

Hier, au quartier Labouche, le député-maire M. Bompard et le colonel Béchon, commandant le 1er R.E.C.

ont insisté sur le rôle que joue la Légion au cœur de la ville.

150 ans. C'est peu quand on voit "l'accélération du temps" et qu'on imagine qu'il y a moins de 100 ans avait lieu la 1ère guerre mondiale, 70 ans la 2e. Cela semble loin, sans doute, pour les enfants du XXIe siècle, qui passent (presque) tout leur temps face à un écran, petit ou grand. Il n'y a certes plus de témoin de Camerone, mais les Orangeois, chaque 30 avril, ont un peu l'impression de penser à "un des leurs" tant la ville a tissé des liens étroits avec la Légion. Pourtant ce n'est "qu'en" 1967 que le 1er R.E.C. vint arrêter ses fiers destriers chez les princes. Et aujourd'hui, sur fond de guerre du Mali, après l'Irak et l'Afghanistan, plus de 800 hommes et, pour beaucoup, leurs familles, vivent dans la cité. C'est ce qu'ont tenu à rappeler hier soir M. Bompard et le colonel Béchon. Le premier précisa : "on est une ville romaine, le 150e anniversaire de Camerone est extraordinaire, la Ville a tenu à apporter son soutien matériel et la mise à disposition du Théâtre antique, elle a aussi donné une aide exceptionnelle de 2 000 euros." Le deuxième : "notre budget représente environ 20 000 euros, nous avons aussi été aidés grâce aux dons de bénévoles et de partenaires dont le Crédit Agricole."

La collaboration entre la Ville et le 1er R.E.C., qu'on retrouvera aussi dans l'organisation d'une exposition sur la Légion jusqu'au 31 mai à la médiathèque, se poursuivra jusqu'à la fin de ce même mois avec l'accueil, pour la première fois, du Congrès des anciens de la Légion étrangère.

Le colonel Béchon espère donc que les nombreux rendez-vous (voir ci-dessous) pour célébrer ce bel anniversaire attireront en nombre la population orangeoise, invitée à participer aussi au grand cross du 1er-Mai. Et de conclure : "c'est aussi une manière de cultiver le lien entre l'Armée et la Nation". Ce que ne renieront pas les habitants de la cité qui reste la plus importante ville de garnison du Vaucluse, voire de la Région.

Tristan Jaureguy


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8381
mod_vvisit_counterHier9142
mod_vvisit_counterCette semaine8381
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois69525
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098270258

Qui est en ligne ?

Nous avons 1440 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17946801
You are here PRESSE XXI° 2013 Depuis 1967, les képis blancs voient la vie en... Orange er