AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Castelnaudary. Le «grand» patron de la Légion en visite

Envoyer

Publié le 23/12/2011

 

Le générale de Saint-Chamas, ici avec le colonel Talbourdel :du respect et des la solidarité pour les hommes qu'il commande et ces jeunes gens venus de 156 pays pour servir la France./Photo DDM, Gladys

C'est le grand patron de la Légion étrangère. Le général de Saint-Chamans est venu souhaiter un joyeux Noël à ses troupes en Lauragais.Interview exclusive.

Quelle est la place de la Légion étrangère dans une armée de terre aux effectifs de plus en plus resserrés ?

La Légion en est partie intégrante à la seule différence que ses hommes sont des étrangers qui s'y sont engagés parce que la France a décidé de les accueillir. « C'est une décision politique qui perdure depuis Louis-Philippe, Napoléon III ensuite et tous les gouvernements qui se sont succédés. Récemment la loi « Français par le sang versé » a été votée à l'unanimité par les députés de droite comme de gauche. La Légion donne à la France entre 7 000 et 8 000 combattants d'excellente qualité, tous attirés par l'image de la France. Elle est le reflet du rayonnement de notre pays avec, aujourd'hui, des gens de 156 pays qui font le choix de venir. Un choix hallucinant pour une Légion unique au monde, une exception française, une pépite qui brille sur les cinq continents. Alors faut-il l'enterrer ? Je ne suis pas sûr que les Français en aient envie.

Est-elle menacée par les réformes ?

Dans un contexte de réduction d'effectifs et de réforme la Légion conserve sa cohérence parce que c'est une entité particulière qui communique une image extrêmement fortes dans les moments positifs comme négatifs. C'est possible parce que le style de commandement permet à ces gens de tous les horizons de l'amalgame, de vivre et de se surpasser ensemble. L'image de solidité que donne la Légion doit compenser la fragilité intérieure du légionnaire qui choisit de servir la France, parce que c'est quelqu'un qui est souvent en rupture avec quelqu'un ou quelque chose, c'est un convalescent de la vie qui a besoin d'être accueilli et de repères. Nous lui offrons la fraternité, la cohésion, le surpassement. Tout ça, il l'accepte en venant et quand il l'a compris, il ne veut pas moins et sa fragilité initiale devint sa force.

Quel est l'objet de votre visite ?

Je suis venu leur souhaiter un joyeux Noël. Quand on devient légionnaire, on fait la promesse de servir avec honneur et fidélité, la France, elle, leur dit « on ne vous abandonnera pas. ». Nous leur devons la solidarité. On a tous une fête et un anniversaire. Ils ont Camerone, la fête du devoir et Noël, fête de la famille. Les cadres la passeront avec eux. A la Légion, on n'envisage pas qu'il en soit autrement.

Noël, vous le rappelez, c'est aussi le moment d'avoir une pensée pour ceux qui ne sont plus. Comment vit-on les soldats tombés en opérations extérieures, comme en Afghanistan où la Légion a beaucoup donné ?

Un Français qui meurt pour la France, c'est très fort. Quand c'est un étranger, cela fait réfléchir. Il y a deux sentiments qui doivent prévaloir, celui d'une très grande fierté d'être cette France pour laquelle des étrangers donnent leur vie et celle, tout aussi immense, d'être cet étranger qui meurt pour la France. À la Légion, la démarche est si forte, que l'on ne pleure pas nos morts, on les honore et la France, qui leur a ouvert ses portes, se doit de les honorer, ce qu'elle fait.


Les crèches, dimanche

Pour Noël, le 4e RE s'ouvre à la population avec la visite des crèches. On vient de très loin, par milliers, pour ce rendez-vous incontournable. À noter, qu'elles seront ouvertes au public, ce dimanche à partir de 15 heures. Le jury, lui, en aura la primeur, samedi après-midi.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2023
mod_vvisit_counterHier9763
mod_vvisit_counterCette semaine11786
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois135291
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098336024

Qui est en ligne ?

Nous avons 1129 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18057092
You are here PRESSE XXI° 2011 Castelnaudary. Le «grand» patron de la Légion en visite