AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le «dressage» des légionnaires

Envoyer

Publié le 18/02/2009

Voici un extrait du rapport de l'Association de défense des droits des militaires :

«On n'hésite pas abuser de la faiblesse et de l'ignorance des légionnaires. Ainsi, l'Adefdromil à reçu mi janvier 2009 un légionnaire d'origine népalaise engagé sous le nom de GURKHA. Ce militaire a contracté la tuberculose après une année de service. Il a été opéré à l'hôpital militaire Lavéran à Marseille. Mais, des douleurs persistant, il quitte son unité le 11 novembre 2008 sans permission et se fait soigner dans un hôpital civil en région parisienne. Il est déclaré déserteur. Début décembre 2008, à son retour dans son unité, et après une nouvelle absence de 4 jours, il se présente à l'officier protection sécurité qui après l'avoir copieusement traité plus bas que terre, l'invite à se rendre immédiatement auprès de son commandant d'unité. Celui-ci, après lui avoir confisqué tous ses papiers ( carte d'identité militaire, permis de conduire..) le met à la porte du régiment en omettant volontairement de lui rendre ses papiers officiels et de procéder à la rectification de son état-civil. N'ayant aucune attache en France, Monsieur GURHA s'est réfugié chez un particulier à Paris qui a bien voulu l'héberger. Voulant retirer de l'argent sur son compte détenu par la Banque Postale, Monsieur GURKHA se rend compte que la Légion étrangère a fait procéder au blocage de son compte par cet organisme et à la désactivation de sa carte de retrait par opposition. Après environ 18 mois de service, Monsieur GURKHA est devenu SDF, sans papiers, après avoir contracté la tuberculose en service et sans que la résiliation de son contrat lui ait été officiellement notifiée. A la date de publication du présent rapport, la situation de Monsieur GURKHA n'a pas été rétablie et l'ADEFDROMIL a confié son dossier à l'un de ses avocats.

De même, la violence, les menaces et les punitions collectives semblent être à la base du « dressage » du légionnaire. Un engagé de 40 ans de nationalité brésilienne, physiquement inférieur à ses camarades a été désigné à la vindicte de ses camarades comme étant à l'origine des punitions collectives infligées au groupe de candidats au grade de caporal (portage et transport d'un tronc d'arbre autour d'un bâtiment à la discrétion du responsable de formation). A deux reprises, ce Brésilien a reçu des coups et a été menacé, y compris par le gradé responsable. Il a été retiré du stage sur l'intervention de l'aumônier qui a eu connaissance des brimades infligées. Traumatisé, il s'est absenté sans autorisation et sur recommandation de l'ADEFDROMIL et avant le délai de six jours, il a consulté un médecin généraliste et un médecin psychiatre militaire qui l'a placé en arrêt maladie. L'ADEFDROMIL va soutenir la demande de résiliation de son contrat.

A l'occasion de cette affaire, l'ADEFDROMIL a découvert que le responsable de la formation des élèves caporaux est un gradé déjà dénoncé une première fois pour coups envers un subordonné et que plusieurs légionnaires ont désigné à différentes reprises et de manière crédible comme violent et pervers.

Un ancien légionnaire d'origine maghrébine a rapporté avoir été agressé par quatre personnes de nuit dans sa chambrée en 2007, à la suite d'un incident avec un caporal. Il a porté plainte malgré les incitations de ses supérieurs à ne pas le faire. Ses agresseurs identifiés n'ont pas été entendus par la gendarmerie et la plainte a été classée sans suite. Il a dû déserter quelques mois plus tard sous la pression du régime de service imposé par les gradés. Bien qu'ayant obtenu un titre de reconnaissance de la nation, la médaille de la défense nationale et diverses autres décorations, il s'est vu refuser un titre de séjour.

Peut-on s'étonner dans ces conditions des réactions individuelles des légionnaires : désertion, vol de véhicule, etc ?»


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3041
mod_vvisit_counterHier6545
mod_vvisit_counterCette semaine46879
mod_vvisit_counterSemaine dernière53376
mod_vvisit_counterCe mois166939
mod_vvisit_counterMois dernier235513
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/097694454

Qui est en ligne ?

Nous avons 1533 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13386
Affiche le nombre de clics des articles : 17142729
You are here PRESSE XXI° 2009 Le «dressage» des légionnaires