AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Assemblée Générale de la FSALE en date du 25/05/2011

Envoyer
Assemblée Générale Extraordinaire

Renouvellement des membres du C.A.

Concernant le renouvellement des membres du Conseil d’Administration, le secrétaire général, précise que trois membres du C.A atteindront en 2011, l’âge limite fixé par nos statuts pour y siéger (72 ans). Il s’agit :
 - du Gal (2S) TRESTI Vittorio,
- du LCL (ER) BAUBIAT Yves-Jean,
- et de M. KULL Siegfried.
Propositions est faite de maintenir le Gal TRESTI et le LCL BAUBIAT au sein du C.A comme "conseillers". Par ailleurs, c’est au prochain C.A de fin 2011, que seront présentées les candidatures pour 4 postes d'Administrateurs (un poste est actuellement vacant), qui devront être validées lors de l'A.G. de 2012.

Cette proposition est votée à l’unanimité moins une voix.

Modification des statuts – article 23 -

Le COL (ER) DUFOUR prend alors la parole : après la refonte des statuts, dont la parution au JO a été particulièrement longue (trois ans), de nouvelles modifications ont été jugées nécessaires.
Rappel :
- au cours de l’AG 2010, l’article 3 des statuts de la FSALE a été modifié en y ajoutant ‘‘les associations amies’’ pour pouvoir accepter l’AVEAALE. De même, l’article 7 des statuts de la Médaille de la Fédération pour y inclure deux promotions par an : Camerone et Noël.
- lors de l’AG de 2008, il avait été décidé d’insérer les statuts de la Médaille de la Fédération dans le Règlement Intérieur. Or il faudrait également y inclure la tenue et préciser un certain nombre de points.
Cependant, pour que les modifications du RI entrent en vigueur, il faut attendre leur parution au JO (statuts, art. 23). Ce qui impose à chaque fois, l’envoi d’un nouveau dossier à la préfecture de Paris.
Pour les statuts, nous n’avons pas le choix, c’est imposé par la loi.
Pour le RI, si nous modifions l’article 23 des statuts, nous pourrons nous contenter du vote de l’AG pour entériner les futures modifications. D’où une économie de travail et de temps.
Article 23 (rédaction actuelle) : « le règlement intérieur, préparé par le conseil d’administration et adopté par l’AG, est adressé à la préfecture de Paris. Il ne peut entrer en vigueur ou être modifié qu’après approbation du ministre de l’Intérieur.
Le règlement intérieur peut être modifié dans les conditions identiques à celles qui sont prévues pour la modification des statuts (article 17). Toutefois, la modification nécessite la double majorité des représentants et des associations représentées ».

Article 23 (rédaction nouvelle) :
« le règlement intérieur peut être modifié sur proposition du conseil d’administration ou du dixième des membres de l’assemblée générale représentant au moins le dixième des voix. Il entre en vigueur dès son adoption par l’assemblée générale ».

Soumise au vote, la modification de l’article 23 des statuts est adoptée à l’unanimité.

Dès parution au JO de la modification de l’article 23 (rédaction nouvelle), la tenue et les statuts de la Médaille seront insérés dans le RI.
Assemblée Générale


Rapport moral et d’activités


Le Général RIDEAU Président de la FSALE présente son rapport :

depuis la dernière Assemblée Générale qui s’est tenue dans le cadre de notre congrès, je ne vois vraiment qu’un seul sujet  qui ait affecté de manière négative notre Fédération : le départ de la 13°DBLE de Djibouti.
 
Parce que la 13 est une formation emblématique, parce que très nombreux sont  les anciens qui ont servi dans ses rangs, parce que l’annonce de cette décision a été prise de manière surprenante (Général COMLE et Général CEMAT court-circuités) nous avons collectivement mal-vécu cette mesure. J’en resterai là, sachant que dans cette enceinte, il ne m’appartient pas de commenter une décision de commandement touchant de surcroît  la Légion d’active. Mais il convient de savoir que cette disposition pour nous, les Anciens, s’inscrit dans le prolongement d’une campagne de dénigrements et de désinformation de l’institution qui a laissé des traces dans les esprits. Fort heureusement et comme souvent en pareille circonstance, cette campagne a permis de  serrer les rangs et de provoquer, comme  rarement  observé dans un passé récent, un vaste  courant de sympathie émanant  tout particulièrement de la société civile. Le récent ouvrage « Légionnaires » de Monsieur Weill, à la rédaction duquel la FSALE a apporté son concours  fait place, avec objectivité, à ce qui a été dit et écrit, ici ou là, ces deux dernières années. Un tel ouvrage, que nos contempteurs d’hier n’ont pu que saluer la sortie (du bout des lèvres il est vrai), remet bien des pendules à l’heure.

Fort heureusement, les motifs de satisfaction sont nombreux. Comme vous le savez, lors du conseil d’administration du 4 novembre dernier, un certain nombre de décisions ont été prises. Elles portent notamment sur la création d’une commission d’action sociale, une meilleure prise en compte de notre mémoire collective et la refondation de notre communication. Le bureau de la FSALE s’est immédiatement mis au travail  et en quelques mois est parvenu à des résultats tangibles que je suis heureux de vous présenter.

S’agissant de la commission d’action sociale, un plan a été élaboré et une commission désignée. Vous en avez été informés. La commission se réunit une fois par trimestre (deux réunions ont déjà eu lieu) sous l’autorité du Secrétaire Général (Colonel Habourdin) afin d’examiner les dossiers d’aides, que Marie Quilichini, notre « assistante sociale » a préalablement étudié en profondeur.  Cette commission examine également les aides relevant du domaine de la mémoire (contribution à l’achat de drapeaux d’amicales, à la réalisation ou restauration d’édifices mémoriels pour n’en citer que quelques-uns).

En matière de mémoire, l’objectif est double : poursuivre le travail de recensement des tombes de nos anciens et le recueil de témoignages sur les opérations extérieures. Ces travaux ne sauraient être accomplis sans un investissement important  des amicales. Force est de constater que le démarrage est quelque peu laborieux. Il est vrai que ces travaux sont souvent  ingrats (je songe aux tombes) ou requièrent des recherches longues et fastidieuses afin de bien inscrire l’action que l’on a vécue dans un contexte plus large. Dans ce même domaine, nous réfléchissons aux voies et moyens de faire entretenir les carrés légion de l’étranger (Madagascar aujourd’hui, Djibouti demain).

S’agissant de la communication, beaucoup a été fait.
 Notre site internet a été totalement rebâtit ; une présentation plus moderne a été retenue afin de mieux répondre à l’attente de ceux qui le visitent. A cette fin je rappelle que notre site a une double exigence : informer les anciens mais aussi contribuer à mieux faire connaître la communauté légionnaire au grand public. Les quelques 4000 visiteurs au quotidien de notre site, souligne que cet objectif est atteint. Pour autant on ne peut que regretter  que nombre d’amicales soient encore trop dans la situation du consommateur et pas assez dans celle du producteur.
 Le second volet de notre communication consiste à  nous inscrire dans la durée, en  liaison étroite avec la Légion d’active. Comme vous le savez le thème de Camerone 2011 était  « par le sang versé » par référence à la loi éponyme dont l’adoption par le Parlement, en 2000, procède pour une large part, il convient de le rappeler, de l’engagement trois années durant  de la FSALE auprès du gouvernement d’alors, des parlementaires et des administrations compétentes. Un D.V.D. portant sur ce thème est en cours de réalisation. Il devrait être achevé dans les toutes prochaines semaines aux fins d’être présenté au Sénat dans le cadre de la  désormais traditionnelle cérémonie « d’avant défilé » du 13 juillet. Par la suite, il sera diffusé sur des chaînes de télévision. Ce DVD servira d’accroche à une série de colloques sur la Légion, tant à Paris que dans certaines villes de province, animés chaque fois que possible  par des autorités issus de la société civile (universitaires, chefs d’entreprises, écrivains ….) un peu dans l’esprit de celui que nous avions tenu en 2000 (Légion étrangère, mythe et réalité). Ces colloques donneront lieu à la présentation de l’exposition Histoire d’Hommes dont les vitrines seront restaurées pour la circonstance. La Direction de la Mémoire et du Patrimoine nous a assurés de son soutien.

Au nombre des motifs de satisfaction figure la campagne visant à instaurer une Journée nationale du Souvenir à l’instar de ce qui existe dans de nombreux pays. La date proposée est le 11 novembre. C’est avec enthousiasme que la FSALE a rallié le comité d’entente en charge de ce dossier dont un des objectifs, et non des moindres, est d’éviter que la mémoire de nos soldats  tombés en OPEX ne soit à jamais oubliée.

Toutes ces actions ne sauraient être sans l’excellente image que véhicule la Légion d’active, en dépit des propos peu amènes tenus par nos habituels et désormais bien identifiés contempteurs, mais aussi sans des finances solides. Au demeurant les deux sont liés. La bonne santé de nos finances procède pour l’essentiel de dons et de legs généreux que la FSALE redistribue de manière tout aussi généreuse. C’est son devoir. Ces legs procèdent souvent de personnes dont le lien avec la Légion est souvent ténu voire inexistant. C’est la raison pour laquelle les arguties développées par quelques -rares il est vrai- amicales pour se soustraire au paiement de la bien modeste cotisation (2 euros par ancien et par an….) ne me paraissent pas de mise.  

Pour compléter ce rapport j’évoquerai très rapidement les activités de représentation très importantes auxquelles se livre très régulièrement la Fsale. Auprès des amicales d’abord à l’occasion de leurs assemblées générales, soit par la présence d’un membre du bureau ou plus généralement par celle du délégué régional à qui il convient ici  de rendre hommage. Mais aussi et surtout par l’action de la Fédération auprès d’instances de niveau supérieur. Pour mémoire sachez que la Fédération est administrateur du FELE, de la Maison du légionnaire,  d’Atouts Légion, de la SAMLE  mais aussi de Maginot. Qu’elle a des contacts suivis avec le Souvenir Français, la RANAT, l’ADO, Terre Fraternité, les Gueules Cassées, la France Mutualiste. Il n’est de jours où ces structures  ne nous contactent où que ce soit nous qui les contactions. C’est une nécessité car à l’expérience il s’avère que  seule l’action en réseau permet de trouver des réponses  aux problèmes qui se posent aux anciens. Enfin je serai très incomplet, si je n’évoquais notre carnet d’adresses, envié par beaucoup nous permettant d’avoir accès à des responsables de bon niveau de la Défense et de l’Administration Centrale. Tout cela demande du temps, de la présence, en un mot de la disponibilité.
J’en ai terminé avec ce rapport. Mais avant de passer au vote l’approuvant ou non  je me tiens à votre disposition pour vous éclairer sur tel ou tel point qui aurait, sans doute,  mérité un plus large développement.

 Soumis au vote ce rapport moral et d’activités est adopté à l’unanimité.



 Rapport financier et rapport du Vérificateur aux comptes
Exercice comptable 2010


Le CBA (ER) SANDMAYER, trésorier de la FSALE présente ensuite le bilan du budget de la Fédération arrêté au 31 décembre 2010.
Il est détaillé en annexe 3.

Puis le Cdt (RC) G.M. ROYNÉ, s’exprimant en son nom et au nom du Col (ER) F. PEYLABOUD, vérificateurs aux comptes, présente leur rapport :
« en exécution du mandat qui nous a été confié par l’Assemblée Générale de la FSALE du 19 mai 2009, nous vous présentons notre rapport relatif à l’exercice clos le 31 décembre 2010.

Conformément au rôle que comporte notre fonction, nous avons examiné les comptes de la Fédération du point de vue de leur régularité (inscriptions des recettes et des dépenses dans les documents comptables et concordance de ces inscriptions avec les rubriques comptables prévues à cet effet) et de leur sincérité (assurance que la dépense qui a fait l’objet d’un paiement correspond à la réalité du service ou de l’achat facturé).

Nous avons en particulier vérifié par sondage un certain nombre de pièces justificatives ainsi que leur inscription au registre journal et au registre des comptes. Les pièces vérifiées n’appellent pas de notre part de commentaire particulier.

En conclusion, nous n’avons pas d’observation à formuler quant aux documents qui nous ont été remis et sur la sincérité et la concordance avec les comptes annuels.

Nous relevons :
Un bénéfice de l’exercice de 152 568 €.
Ce résultat provient :
-  d’une augmentation sensible des ressources extérieures notamment des dons (145 285 €),
- de la vente de l’appartement de Madame Bruno pour 154 863 €, recette à caractère exceptionnel.

La constitution d’une provision supplémentaire pour 4 817 € due à la dégradation de la valeur du portefeuille confirme également une dépendance financière trop importante aux marchés boursiers ».

Soumis au vote ce rapport financier est adopté à l’unanimité.
 

Point de situation sur les Amicales


Le Général JACOB, adjoint du Général RIDEAU présente le point de situation sur les Amicales.
Pour mémoire il rappelle qu’il a représenté le Président à l’occasion des cérémonies suivantes :
- obsèques du général Compagnon le 10 novembre 2010 aux Invalides,
- pose de la 1ère pierre du nouveau Musée de la Légion le 26 mars 2011 à Aubagne,
- Camerone avec les amicales de Midi-Pyrénées, Languedoc et Roussillon les 21 et 22 avril à Castres et Lavaur.
Concernant les Amicales, peu de changements importants sont intervenus dans l’organisation des amicales depuis le dernier congrès. Toutefois il convient de signaler :    

I.    Pour les Amicales françaises :

Gers : cette amicale, dissoute il y a une dizaine d’années, vient d’être recréée sous la présidence du SCH Christian Gérard. Sa ré affiliation à la FSALE doit donc être avalisée par l’AG :

Soumise au vote sa ré affiliation est adoptée à l’unanimité.

Mayotte : le président, le major Helmut Stock, a été remplacé par l’adjudant Franck Ibanez le 29 janvier 2011.   

Vert et Rouge : cette amicale est née le 3 avril 2010 de la volonté de regrouper, via Internet, les isolés, qu’ils soient Anciens, parents d’Anciens ou VIP, qui ne peuvent ou ne veulent, pour diverses raisons, adhérer à une amicale existante. VR a aussi pour vocation de servir de vivier, en maintenant le contact avec les étrangers qui, rentrés dans leur pays, ne sont pas encore assez nombreux pour créer une amicale sur place, qui puisse être viable.
VR comporte à ce jour 44 membres, français et étrangers de divers continents. L’un de ses récents adhérents est l’inspecteur général honoraire de la Police nationale Raymond Sasia, qui vient de rééditer ses souvenirs ‘’Le mousquetaire du Général’’. Dans sa nouvelle préface, il rend un hommage appuyé à la Légion et a décidé d’offrir ses droits d’auteur à la FSALE, et ce, au profit des œuvres sociales de la Légion étrangère.  


II.    Amicales étrangères :

Sénégal : son président, l’ADJ Mustafa Koné, a repris contact avec la FSALE fin janvier. Dakar compte à présent 5 Anciens tandis que 6 autres résident en France. L’achat souhaité d’un drapeau est à ce stade, prématuré.

Madagascar : nous multiplions les démarches auprès de divers contacts civils et militaires pour essayer de ranimer cette amicale, en perdition depuis les décès accidentels en 2006 du président et du vice-président, l’ADJ David et le CDT Majchrak. Il y aurait plusieurs Anciens sur ‘’la Grande-Ile’’, mais très dispersés et pas nécessairement motivés, semble-t-il. Le nouveau président de Mayotte, l’ADJ Ibanez, est prêt à nous aider à trouver sur place un Ancien pour remonter cette amicale malgache.

Allemagne : merci au délégué-président Back pour la mise à jour des amicales allemandes. Il en reste 33, ce qui laisse encore une bonne marge pour la mise à jour du site Internet où seules 5 d’entre elles sont répertoriées.

Belgique : l’AALE du Haynaut est aux abonnés absents depuis que le président Tinirello a été remplacé par de Gent. Depuis sa création, nous n’avons ni comptes rendus, ni cotisations. Le contact a pu être rétabli, à notre initiative, le 16 mai. Une réunion de bureau est prévue le 19 juin, l’AG en octobre. Le Haynaut compterait actuellement une dizaine de membres, y compris les sympathisants.  

III.      Pistes nouvelles :

Mexique : nous avons écrit sans succès à l’ADJ Bernardo Sanchez, qui, après avoir servi 15 ans au REP, s’est retiré à 100 km de Camerone. Nous avions appris son existence grâce au reportage de KB sur le 30 avril 2010 au Mexique. Son frère, Mauricio, sert actuellement lui aussi au REP. Une aide de l’AALP serait la bienvenue pour réamorcer ce contact.   

Nouvelle-Zélande : le CCH Christian Benné (59 ans), installé à Auckland depuis 2005, a repris contact avec nous le 13 avril. Membre de l’AALP, il cherche à fédérer les quelques légionnaires présents en Nlle-Zélande mais très dispersés. Le 25 avril, il était invité à participer avec l’ADJ Philippe Taikato à la cérémonie de l’ANZAC, qui honore aussi la Légion étrangère. Le 30 avril, il devait essayer de fêter Camerone avec quelques Anciens en s’appuyant sur les médias locaux pour diffuser l’information.     

Suède : le CCH Tommy Laukka ne s’est pas encore manifesté depuis son retour à Malmö l’été dernier. Il souhaite créer une amicale dans cette région, où il connaîtrait d’autres camarades.
En conclusion :

-    RECRUTER de nouveaux adhérents dans nos amicales est une urgente priorité.
De même, CREER de nouvelles amicales dans les pays non couverts ou insuffisamment couverts.
-    Ces deux missions sont l’affaire de chacun de vous, et pas seulement du Bureau fédéral.
Donc, je réitère cet appel :
· Détectez, suscitez et signalez-nous des volontaires pour nos amicales existantes ou à créer ;
· Signalez  aux partants des régiments le site et l’adresse de la FSALE ;
· Mettez à jour votre amicale sur le site FSALE en liaison avec Eric.  

 

Le comité d’entraide : bilan des actions conduites depuis le 01/01/2011


Le secrétaire général intervient alors pour rappeler l’historique du comité d’entraide : il est né d'une décision du dernier C.A. (4/11/2010) :
- sa première réunion s’est tenue le 7/12/2010 et a permis la rédaction du plan d'action social, ainsi que celle des procédures de demande d'aide financière.
- la seconde réunion a eu lieu le 5/04/2011 pour permettre l’étude des premiers dossiers et la prochaine se tiendra le 28 juin, puisque la fréquence de ces réunions est trimestrielle.
Il précise que la mission de ce comité d’entraide est de contribuer à l'élaboration et à la MISE EN ŒUVRE de la politique sociale de la FSALE.
Dans le cadre de sa mission d'attribution d'aides individuelles, le comité peut statuer en comité restreint dans l'urgence ou en commission plénière une fois par trimestre.
Depuis le 01/01/2011, Marie QUILICHINI en charge des dossiers sociaux de la FSALE, a eu a traiter :
- 5 dossiers individuels ont été suivis hors commission d’entraide et résolus comme suit :
1.    attribution d'une aide individuelle de 2000 euros, 
2.    soutien morale puis prise en charge d’un de nos anciens par l'Armée du Salut,
3.    mise sous tutelle d’un autre auprès du FELE,
4.    aide à une famille suite au décès d’un des nôtres pour assurer la gestion des cendres après incinération,
5.    sans suite particulière pour le dernier.
Il est à noter que le suivi de ces dossiers a été très compliqué et de ce fait a nécessité une disponibilité vraiment importante.
- concernant les dossiers présentés en commission d’entraide :
outre l’appui formulé à plusieurs dossiers d'acquisition de la nationalité française et le soutien apporté pour une admission à Puyloubier,
il a été décidé l’attribution de deux aides individuelles :
                            - 1000 euros afin de régler des frais d'obsèques,
                            - 2612,16 euros versés à une maison de retraite,
et l’attribution de deux aides collectives au titre de la mémoire concernant :
                            - le projet de création d’un mémorial des légionnaires parachutistes à Calvi (en complément de la subvention demandée à la Fédération MAGINOT, pour obtenir un total d’aide de 5000 euros),
                         - la réfection de la plaque du GOLE à la mémoire du S/Officier et des 5 Légionnaires morts lors de l'intervention de LOYADA (444 euros). 
 


Mise à jour de la carte des Délégués et le congrès 2013


La cartographie des délégations est ensuite présentée : elle avait été évoquée lors du conseil d’administration de novembre 2010 pour susciter d’éventuelles remarques ou propositions. Aujourd’hui donc, les différentes zones de délégation prennent en compte les propositions formulées et arrête définitivement les responsabilités géographiques de chacun.
Une lettre fixant le périmètre de ses délégations sera adressée par le Président aux nouveaux délégués avant l’été.

Concernant le choix du lieu pour le prochain congrès, deux candidatures ont été formulées : MARSEILLE et ORANGE. Après étude des facteurs favorables et défavorables de chacun de ces deux sites (présentés en séance), c’est la ville d’Orange qui a été retenue pour la tenue du prochain congrès les 31 mai, 1er et 2 juin 2011.
La FSALE travaillera avec le président de l’amicale locale (le CNE (ER) MILESIE), à l’organisation de ce congrès.



Les actions de communication et le site INTERNET


Le Colonel (ER) DUFOUR, chargé de la communication de la FSALE, intervient à son tour sur la communication dans la politique de la FSALE.
Premier constat, notre site Internet et les bonnes relations entretenues avec Képi blanc ont permis de réaliser d’importants progrès dans ce domaine.
Internet évoluant très vite, il nous a fallu, plusieurs fois déjà, moderniser notre site. Une nouvelle transformation est en cours mais n’est pas achevée. Du fait du grand nombre de visiteurs (plus de 10 millions en dix ans) l’information a été privilégiée. Par ailleurs, pour faciliter la mise en ligne des articles et la bonne utilisation du réseau des amicales, un mode d’emploi sous PDF va leur être fourni en juin. Mais cela ne doit pas empêcher, en cas de besoin, de faire appel au webmaster !
Képi blanc : sa participation à notre communication est fonction du nombre et de l’intérêt des articles qui nous sont adressés. Un progrès est sensible. Mais il est dommage qu’avec les moyens techniques modernes (Internet, appareils photo numériques), certains articles arrivent bien après l’événement qu’ils relatent, accompagnés de photos soumises à des tirages et scannages qui les rendent inexploitables. Il faut faire simple et rapide.
En revanche, il y a peu de communication en externe. Depuis le colloque « La Légion étrangère, Mythe et réalité », tenu à Paris en décembre 2000, d’un excellent niveau mais au rayonnement restreint car essentiellement destiné à un auditoire ‘’maison’’, rien ou presque n’a été réalisé vers l’extérieur. Il convient de trouver désormais des formules plus ouvertes sur la société, tournées vers les acteurs civils, les responsables, les autorités locales. Il s’agit de présenter ce que la Légion apporte à ceux qui y servent mais dans leur deuxième vie, c’est à dire lorsqu’ils redeviennent civils. La Légion présente parfaitement la façon dont elle transforme l’étranger qui s’engage dans ses rangs ; les anciens, eux, ont un rôle à jouer pour que le grand public réalise mieux ce qu’est la Légion étrangère et son statut à titre étranger, et comment elle permet, à ceux qui en sortent, de réussir.
Il convient d’expliquer les raisons d’une intégration sociale réussie, en présentant ce que les légionnaires sont devenus dans la vie active civile, au sortir de l’Institution, un peu à la manière d’Etienne de Montety (des Hommes irréguliers) ou d’Ana Pouvreau (Le système Légion : un modèle d’intégration des jeunes étrangers).
Le thème ‘’Français par le sang versé’’ retenu pour Camerone cette année, sera repris le 13 juillet, au cours de la manifestation  désormais traditionnelle qui se déroule dans les jardins du Luxembourg et au Sénat. Après l’été, une série de colloques, avec le même support, devrait se tenir en province.

Les actions de mémoire


EN PREAMBULE, le major (ER) MIDY responsable du comité de la mémoire de la FSALE, tient à préciser qu’il recherche des témoignages sur les OPEX :
- dans un 1er temps, le TCHAD :
    - opération  BISON de 1969 à 1972 – (1 EMT du REP et la CMLE),
    - opération TACAUD, de février 1978 à mai 1980 (REP et REC et 1er RE),
    - opération MANTA  de 1983 à 1984,
    - opération EPERVIER depuis 1986 et qui se poursuit (REP),
- et surtout deux Unités éphémères : la CMLE et le GOLE.
Il présente ensuite le travail réalisé dans la recherche de sépultures concernant les tombes en France, en Europe, en Afrique et en Asie.
Quelques exemples :
    A)  les tombes dites « sauvages » :
                        1)  en Mauritanie : Brigadier  TYSON (REC), mort en 1931 (Ain Ben Tili, à la frontière avec le Maroc),
        2)  à Bollène, tombe du Colonel de Chabrières, prés d’une chapelle,
             B)  NORVEGE : 78 légionnaires de la 13ème DBLE à NARVIK,
             C) AFRIQUE : 2364 légionnaires tombés pendant la guerre du Maroc de 1920 à 1930,
             D) AFRIQUE  DU  SUD : tombe du Colonel VILLEBOIS-MAREUIL : affecté  à la Légion étrangère en 1895 – muté au Transvaal, il décède le 05-04-1900, non mplF, il repose au cimetière militaire de Maggersfontein,
             E) ERYTHREE : 13ème DBLE  à Keren et Massouah (08-04-1941) ; 17 légionnaires tués - noms qui figurent sur le drapeau de la 13,
             F) MACEDOINE : à Bitola, cimetière militaire français – un certain nombre de légionnaires du BLE du 1 RMA – (567 sont tombés en Orient),
             G) TURQUIE : cimetière de Galipoli – et de Seddul Bahr,
             H) SYRIE : tombe de l’Adj. Jacques TARTIERRE  (13éme DBLE) à Ramleh,
  I) INDOCHINE : 3 tombes prés du poste de Ban-Cao (poste du Cne MATTEI).
Sans oublier quelques monuments :
        - 11éme REI (à Inor-Meuse) et 12éme REI (Chemin des Dames  à Verdun),
        - 22éme RMVE à Missy aux bois (Aisne) et 23éme à Marchelepot (Somme),
        - la caverne de Magnelay-Montigny (Oise).
Avant de conclure :
    « Les morts ne sont vraiment morts que lorsque les vivants les ont oubliés »



Point de situation de la SAMLE (Société des Amis du Musée de la L.E.)


Le Général LE FLEM, Président de la SAMLE, dresse à son tour un rapide point de situation de la SAMLE.
La Société des Amis du Musée, c’est 800 adhérents et 26 amicales.
Concernant la souscription pour le Grand Musée, la SAMLE a enregistré :
-    plus de 8000 dons,
-    1 585 500 € recueillis,
-    415 000 € de promesses de dons,
-    Soit un total de 2 000 500 euros
Les travaux ont commencé et 60% du marché initial a déjà été réglé soit 1 081 000 € sur un devis de : 1 800 000 €.
Pour l’avenir :
-    la souscription continue
-    et il faut surtout s’attaquer à la muséographie.



Questions diverses


Pour terminer, le secrétaire général soumet au vote, la proposition d’un Président d’amicale qui préconise le port d’un CALOT pour les PORTE-DRAPEAUX n’ayant jamais servi à la légion étrangère.
Soumise au vote cette proposition est rejetée, mais le port du béret vert, avec insigne du COMLE (bombe de la grenade évidée sans numéro de régiment) est exceptionnellement autorisé pour quelqu’un qui n’a jamais servi à la Légion étrangère, lorsqu’il porte le drapeau d’une de nos amicales.


L’ordre du jour étant épuisé et aucun participant à cette assemblée générale n’ayant souhaité s’exprimer davantage, le Général RIDEAU a levé la séance à 12h15.




Intervention du Général de division BOUQUIN


Ø    Le COMLE a d’abord évoqué le devenir de la 13ème DBLE :
–    Le départ de Djibouti: une décision « surprise »
–    Sur la forme: aucun préavis et diffusion « par le bas »
–    Sur le fond: inverse aux orientations du CEMAT et du CEMA
–    Conséquences: rumeurs, maladresses, réactions inappropriées
–    Ce n’est pas une dissolution
–    La Légion conserve le même nombre de formations
–    Nous avons été sollicités puis écoutés pour la décision retenue
–    La priorité du COMLE: « conserver une 13°DBLE dont la double identité légionnaire et combattante (mêlée) soit préservée »
–    Le choix des EAU: la moins mauvaise solution :
–    Le redéploiement en métropole ?
–    Infaisable au regard des contraintes d’effectifs de l’armée de terre
–    Le changement de nom du 2° REG ?
–    Peu souhaitable pour ce jeune régiment
–    Perte de l’identité « mêlée » de la 13
–    Le redéploiement aux EAU
–    Une belle mission
–    Des effectifs plus réduits
–    Des matériels très modernes
–    L’identité légionnaire: 60% de personnels TE
–    L’identité combattante (mêlée) : des unités INF, ART et ABC
–    L’expertise aguerrissement en zone désertique préservée
–    Au bilan
–    Une évolution typique de l’histoire de la Légion et de la 13°DBLE
–    Des facultés d’adaptation reconnues
 
Ø    Il a ensuite évoqué les relations avec les média :
•    Un apaisement perceptible
–    Peu d’affaires récentes
•    Le fruit d’un contrôle interne efficace
•    Une amélioration du style de commandement
•    Une pédagogie performante au 4° RE pour former les futurs cadres
•    Des évolutions dans les règles de vie qui ont désamorcé les critiques
•    La bonne pratique du rapport qui a permis le rétablissement du « dialogue social » interne et limité les interventions extérieures
–    L’indéniable apport du CLE
–    Le « flop » du livre Rodriguez
–    L’ADEFDROMIL en perte de vitesse
–    Des enquêtes (IGA, IAT) qui ont conforté nos spécificités ainsi que l’action du COMLE
–    Une politique de silence qui a su couper court à toutes polémiques
–    Une saine concertation en active et anciens
 
Ø    Concernant la question lancinante des effectifs :
•    Un contexte difficile
–    Une déflation de 54 000 hommes d’ici 2015 dont 28 000 hommes pour la seule armée de terre
–    La mise en bases de défense
•    Le bilan pour 2011: pertes de 630 postes, dont 150 S/OFF
–    Départ de la 13 de Djibouti: -310
–    Le passage en BdD et la disparition de la CAC/HOT du 2°REI: -130
–    Résorption du sureffectif consenti en 2009: -230
–    Installation aux EAU: + 40 permanents
•    La suite?
–    Menaces sur le socle…
–    La sempiternelle question de la 5ème compagnie du 2ème REI…
–    Le nombre de PILE…
•    Poursuivre la rationalisation de notre socle dans une logique de « maison-mère » ou de « dépôt commun » dont les fonctions sont justifiées et la centralisation nécessaire
•    Les effets immédiats:
–    150 postes de sous-officiers à perdre avec un plan de déflation sur trois ans et 4 à 500 postes de MdR
–    Une période délicate
•    Recrutement annuel = 1 000 en 2011 et 2012 (contre 1 200 à 1 400 les années précédentes)
•    90 sergents formés par an (contre 115 en temps normal)
•    Des décisions de non-renouvellement de contrat pour les moins bons
•    Des demandes de résiliations de contrats plus facilement accordées
–    Conséquences?
•    Impact sur le moral et sur la motivation
•    Impact sur les chiffres de la fidélisation
•    Impact sur l’âge moyen des légionnaires
 
Ø    A propos des blessés :
•    Constat Afghanistan
–    Un nombre important de pertes
–    Des blessures de guerre graves nécessitant des soins de longue durée
–    Des situations humaines précaires
•    Un suivi dans la durée
–    Au départ: le régiment, les camarades
–    Ensuite: le 1er RE (CAPLE)
–    Le réflexe FELE!
–    Création d’une commission d’accompagnement administratif et social
–    Les anciens et la FSALE ont un rôle fondamental à jouer
•    Une meilleure connaissance des aides à apporter
–    CABAT, Terre-Fraternité, les « Gueules cassées »…
–    L’ONAC
–    La sécurité sociale et la mutuelle militaire (UNEO)
•    Les assurances « décès-invalidité »
Ø    RSM et passeports :
•    Identité déclarée:
–    Reste une possibilité à l’engagement…mais cesse d’être une obligation
–    Engagement sous identité « présumée réelle » dans l’attente des pièces d’état-civil
•    Passeports biométriques
–    Données biométriques => difficulté pour les passeports administratifs sous identité déclarée
–    Nécessité existentielle: engagement OPEX hors des frontières
–    En cours de règlement…
 
Ø    Légion et religion :
•    Un souci croissant
–    Des attitudes peu acceptables
–    Prosélytisme – intégrisme – racisme – communautarisme…
–    Un encadrement réglementaire confus
–    Une laïcité de plus en plus difficile à faire respecter
•    Pour la Légion: une obligation existentielle de cohésion
–    La culture légionnaire: ciment de notre cohésion
–    La fraternité d’armes avant tout (code d’honneur)
–    La fidélité à la Légion avant le sentiment national
•    Comment évoluer?
–    Une directive générale « Légion et religion »?...
–    Des consignes précises sur les comportements:
–    Rôle des aumôniers
–    Place de nos fêtes légionnaires d’origine chrétiennes (Noël, saints patrons…)
–    Règles de popote
–    Cérémonies militaires et offices religieux
 
Ø    Evolution des règles de vie :
•    Attribution d’un titre de séjour aux personnels d’active :
–    Initialement : NON (pas de nécessité, risque sur le recrutement)
–    Envisageable en fin de premier contrat
•    Contrôle des crédits :
–    Autorisation préalable : c’est illégal
–    Mais rôle de prévention, de protection et d’accompagnement social indispensable
–    Evolution vers une simple « information » et un rôle de conseil
•    Achat et conduite de véhicules à moteur :
–    Étudier à partir de l’obtention du galon de caporal
•    Logement en ville :
–    Pas de changement
•    Le port de la tenue civile
–    On l’a malheureusement libéralisé dans certaines garnisons…
–    Manque de cohésion Légion sur ce point
–    Mais retour en arrière quasi-impossible
 
Ø    Les caporaux-chefs :
•    Ambiguïté sur le rôle des présidents
–    Simple président des CCH ou président des MdR ?
–    Qui représente les MdR ?
•    Création d’un président des CCH pour l’ensemble de la Légion ?
–    Quelle place et quel rôle ? A temps plein ? Simple correspondant…
•    Réunion annuelle des présidents des CCH à la maison-mère
•    Règles de remise du képi noir
–    Repousser à 17 ans de service (échéance de la RJI suite à la réforme des retraites) ?
–    Accorder le képi noir aux CCH titulaires d’une qualification du 1er degré et exerçant des foncions de ce niveau (chefs de groupes en particulier) ?
 
Ø    Le FELE :
•    Evolution de la structure juridique: au point mort
–    Trois pistes: fondation, EPIC + fonds de dotation, adossement IGESA
–    La seconde « tient la corde », mais se heurte à une difficulté fiscale
•    Octroi de la notion d’ « intérêt général »
•    Conséquences du passage en bases de défense
–    Les cercles-mess et foyers sont regroupés dans des EPA (1 par BdD)
–    Nos organismes RHL sont donc « noyés » dans un pot commun
–    Or ils financent une part du FELE
•    4% du chiffre d’affaire reversé au FESLE
•    Achat de produits Légion (vin en particulier)
•    Ils contribuent à hauteur de 1,2 M€ à l’équilibre financier du FELE
–    Comment pérenniser cette source de revenu?
–    Comment conserver la visibilité et la matérialité du lien entre l’active et les anciens?...
 
Ø    Le musée – une année de bonnes nouvelles :
•    Le marché a été notifié en fin d’année 2010
•    Les travaux fins ont débuté:
–    à l’automne 2010 sous main d’œuvre militaire pour aménager le site du chantier
–    début 2011 pour l’entreprise
•    Le label « Musée de France » a été accordé
•    Les finances sont « encourageantes »
–    Le devis initial est moindre que prévu
–    Un avenant au contrat a légèrement augmenté la facture
–    Malgré tout, le fruit de la souscription de la SAMLE devrait couvrir l’essentiel du montant des travaux
–    Le prêt accordé par le FELE ne servira que de « prêt-relais »
•    Il restera le second chantier « aménagement de l’existant »
–    Il faudra veiller à la mise en place des crédits EMAT / INFRA…

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7375
mod_vvisit_counterHier6861
mod_vvisit_counterCette semaine21287
mod_vvisit_counterSemaine dernière53238
mod_vvisit_counterCe mois175892
mod_vvisit_counterMois dernier227297
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/097467894

Qui est en ligne ?

Nous avons 1295 invités en ligne

aaleme.fr

aaleme.fr les News en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13362
Affiche le nombre de clics des articles : 16749400
You are here LEGION ETRANGERE FSALE Fsale Assemblée Générale de la FSALE en date du 25/05/2011