AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

NÎMES Le 2ème REI rend hommage et célèbre les héros d’El-Moungar

Envoyer

http://www.objectifgard.com/

5 septembre 2017

La caserne du Colonel Chabrières lors de la 114ème commémoration de la bataille dEl-Moungar Photo Anthony Maurin).

La caserne du Colonel de Chabrières lors de la 114e commémoration de la bataille dEl-Moungar (Photo Anthony Maurin).

 

Le 114e anniversaire du combat d’El-Moungar,  s'est déroulé dans l’enceinte de la caserne colonel de Chabrières. La cérémonie fut présidée par le général de division Jean Maurin, commandant la Légion étrangère.

Pour l'occasion, toutes les compagnies présentes participaient à la prise d’armes. La Compagnie de Commandement et de Logistique mais aussi les 1ère, 2ème et 4ème Compagnies de Combat sans oublier celle de réserve (8ème) étaient au rendez-vous. Après la revue des troupes sous l'air rafraîchissant du Gai Légionnaire de la Musique de la Légion étrangère, plusieurs grands moments sont venus récompenser nos légionnaires nîmois.

Revue-des-troupes Photo Légion).

Revue-des-troupes (Photo Légion).

Cité à l'Ordre du Corps d'Armée, le 2e Régiment Etranger d'Infanterie de Nîmes s'est vu attribuer la croix de la valeur militaire avec l'étoile vermeil suite à ses multiple opérations extérieurs menées avec panache et bravoure. Quand on parle de bravoure, le passé des légionnaires n'est jamais bien loin. Après la présentation au chef de corps, le dépôt de gerbe donnait le ton au moment de mémoire. S'en sont suivis la décoration du drapeau avec étoile de vermeil, la remise des décorations et la remise d’un témoignage de satisfaction, la lecture de l'ordre du jour avant de finir avec un vibrant récit du combat d’El Moungar qui précédait le grand défilé.

La décoration au drapeau de la croix de la valeur militaire (Photo Légion).

La décoration au drapeau de la croix de la valeur militaire (Photo Légion).

Revenons un peu aux décorations... Trois médailles d’or de la défense nationale avec étoile de bronze sont aujourd'hui accrochées au coeur de leurs récipiendaires. La remise d’une médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement et celle d’un décret de naturalisation seront peut-être les instants les plus symboliques de la matinée.

Une fois toutes ses émotions passées, les décorés, le félicité et le naturalisé ont pu profiter de la collation organisée en salle d’honneur en compagnie des hautes autorités, du commandant en second et des présidents de catégories.

Pour suivre l'actualité du 2ème REI, via le site Internet ou les réseaux sociaux.

(Photo Légion).

(Photo Légion).

Les médaillés:

Trois Médailles d'Or de la défense nationale avec étoile de bronze aux sergents Johan et Andrei ainsi qu'au caporal Ramesh.

Sergent Johan : Engagé de juin à octobre 2015 dans le cadre de l’opération "Sangaris" en République centrafricaine, s’est particulièrement distingué le 29 septembre à Bangui au cours d’une attaque menée par une quarantaine de miliciens aux abords de l’aéroport de M’Poko. Dès le signal d’alerte, il a déployé son groupe en couverture en direction du marché où les assaillants s’étaient réfugiés et fixaient les forces amis. Évoluant en appui, a localisé la position des tireurs puis permis leur neutralisation par l’échelon au contact grâce à ses comptes rendus précis.

Sergent Andrei: Engagé de septembre 2014 à janvier 2015 dans le cadre de l’opération "Harpie" en Guyane, s’est spécialement illustré du 10 au 14 novembre au cours de l’opération "AI" dans le secteur de Certitude. Après héliportage, s’est infiltré jusqu’à un site d’orpaillage illégal. Assurant la sureté immédiate de la zone avec son équipe, a été pris pour cible par l’opposant. Il a alors mis en œuvre les mesures de sauvegarde, avec un sang-froid remarquable, tout en essayant de localiser l’origine des tirs.

Caporal Ramesh: Affecté de juillet 2014 à juin 2016 au 3ème régiment étranger d’infanterie, dans le cadre de l’opération "Harpie" en Guyane, s’est singulièrement distingué du 11 mars au 07 avril 2016 lors de l’opération "Korbo II". Après une infiltration à pied et de nuit de plus de treize heures le long de la crique Pauline, il a, le 27 mars, décelé un important campement. Par cette action, a permis la destruction de 22 carbets, d’un kilogramme de mercure, de six moteurs, de deux corps de pompes, de deux tables de levée, de cinq groupes électrogènes, d’un poste radio "BLU", de trois fusils, de 500 litres de carburant ainsi que de plus de 6200 m2 de bâches et de trois tonnes de matériels électroniques.

Une médaille de "bronze" d'honneur pour "acte de courage et de dévouement" au caporal Petr.

Caporal Petr: Effectuant un stage en immersion du 08 au 22 novembre 2015 au sein du service des urgences de l’Hôpital d’Instruction des Armées de Begin à Paris. Dans la soirée du vendredi 13 novembre 2015, suite aux attentats perpétrés dans la capitale, alors qu’il était de garde dans le service d’urgences, a participé à la prise en charge initiale des blessés, dès leur arrivée. Confronté à la dure réalité des blessés par balles ou polytraumatisés, a su mettre en application les savoirs faire appris et répétés, et a permis de concourir à la prise en charge des victimes dans les conditions difficiles et délicates ainsi qu’à la contribution, par son attitude, à la sauvegarde de ces dernières.

 

Le décoré suit aux événements ui se sont déroulés à Paris en novembre 2015 (Photo Légion).

Le caporal Petr décoré suite aux événements qui se sont déroulés à Paris le 13 novembre 2015 (Photo Légion).

Avant cela, le général de brigade René Grosjean, né en 1928, a été mis en lumière. Il s'est engagé 1947 mais c'est en 1953 qu'il rejoint la Légion étrangère pour servir en Indochine où il est affecté au 2ème Bataillon du 2ème Régiment étranger d’infanterie comme chef d’une section de combat. Promu lieutenant, c’est un officier de Légion courageux et manœuvrier. En Algérie, le lieutenant devient capitaine et ne cesse de se distinguer au combat, ses remarquables qualités de chef de guerre lui valent sept nouvelles citations dont quatre à l’ordre de l’armée. En 1963, il retrouve l’Algérie devenue indépendante et prend le commandement de la 2ème Compagnie portée avant de prendre celui du Détachement de la Légion étrangère de Bonifacio en 1966 où il est promu au grade de chef de bataillon. Après d'autres commandements, il est affecté aux écoles de Coëtquidan en qualité de directeur de l’Ecole militaire interarmes. En 1973, il est promu lieutenant-colonel puis colonel en 1977. Atteint par la limite d’âge en 1985, il est nommé dans la 2ème section des officiers généraux avec le grade de général de brigade. Le général (2S) Grosjean totalise plus de 38 années de services, dont 21 dans les rangs de la Légion étrangère. Sa brillante carrière d’officier de Légion, du jeune lieutenant chef de section en Indochine, jusqu’au colonel commandant le 3e REI est la preuve de ses remarquables qualités d’officier, aussi bien au combat que dans les différents postes de commandement qu’il a occupés. Il est aussi commandeur de la Légion d’honneur, Grand officier de l’ordre national du Mérite, titulaire de la Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieures et de la Croix de la Valeur militaire.

Le dépôt de gerbe au pied de la stèle en mémoire à la bataille dEl Moungar Photo Légion).

Le dépôt de gerbe au pied de la stèle en mémoire à la bataille d'El Moungar (Photo Légion).

La bataille:

Mais revenons à l'histoire de cette fameuse bataille d'El-Moungar. L'histoire se déroule au sud d'Oran alors que les légionnaires nîmois escortent les deux-tiers d'un convoi de ravitaillement (des centaines de chameaux) le 2 septembre 1903. Accompagnés de 20 spahis, les légionnaires débutent leur chemin vers 4h du matin. A 9h30, une halte est décidée mais c'est à cet instant que la fourbe attaque de Berbères venus du sud du Maroc se produit pour s'arrêter à l'arrivée des renforts à 17h30. Le temps s'est fait long, très long dans ce Camerone du désert où les légionnaires luttaient vaillamment à un contre dix (mais on parle de 3000 cavaliers adverses). Sur les 113 légionnaires engagés, 38 périront (dont les deux exceptionnels officiers Capitaine Vauchez et Lieutenant Selschauhansen) et 47 seront blessés. A cette occasion, le 2ème REI a reçu une citation à l'ordre du corps d'armée.

Le 2ème REI de Nîmes déplore 6850 morts depuis sa création en 1841...

De manière plus légère et plus moderne, après une rude compétition pour décrocher le fameux trophée du challenge El-Moungar, c’est la compagnie d’appui qui rafle toutes les récompenses! Marche-course, tir à 200m couché bras franc, challenge opérationnel par équipe… La CA s’impose dans toutes les catégories, bravo!

Une partie du vaste défilé final (Photo Légion).

Une partie du vaste défilé final (Photo Légion).


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2574
mod_vvisit_counterHier6510
mod_vvisit_counterCette semaine32606
mod_vvisit_counterSemaine dernière82091
mod_vvisit_counterCe mois57152
mod_vvisit_counterMois dernier294058
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0910343232

Qui est en ligne ?

Nous avons 1369 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13629
Affiche le nombre de clics des articles : 21741862
You are here BREVES 2017 NÎMES Le 2ème REI rend hommage et célèbre les héros d’El-Moungar