AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

11 novembre

Envoyer

les humeurs de nicéphore

11/11/2012

11 novembre , fin de la 1ère guerre mondiale, hommage à ces jeunes soldats tombés pour notre liberté .

Aujourd'hui, je relis ce poème poignant d'Alan Seeger , (1888-1916) , un jeune américain licencié de Harvard engagé dans la Légion Etrangère et mort au combat le 4 Juillet 1916 à l'âge de 28 ans. A Belloy en Santerre dans l’Aisne...

 

I have a rendezvous with Death
At some disputed barricade,
When Spring comes back with rustling shade
And apple-blossoms fill the air --
I have a rendezvous with Death
When Spring brings back blue days and fair.

It may be he shall take my hand
And lead me into his dark land
And close my eyes and quench my breath --
It may be I shall pass him still.
I have a rendezvous with Death
On some scarred slope of battered hill,
When Spring comes round again this year
And the first meadow-flowers appear.

God knows 'twere better to be deep
Pillowed in silk and scented down,
Where Love throbs out in blissful sleep,
Pulse nigh to pulse, and breath to breath,
Where hushed awakenings are dear ...

But I've a rendezvous with Death
At midnight in some flaming town,
When Spring trips north again this year,
And I to my pledged word am true,
I shall not fail that rendezvous.

alan seeger.jpg

J'ai un rendez-vous avec la Mort
A quelque barricade disputée,
Quand reviendra le printemps à l'ombre murmurante
Et que les fleurs des pommiers voltigeront dans l'air .
J'ai un rendez-vous avec la Mort
Quand le Printemps ramènera les beaux jours.

Il se peut qu'elle me prenne la main
Pour me conduire à son obscur domaine;
Et qu'elle me ferme les yeux, qu'elle arrête mon souffle;
Il se peut aussi que je passe encore près d'elle.
J'ai un rendez vous avec la Mort
Sur les pentes bouleversées de quelque colline
Quand le Printemps reviendra nous rendre visite
Et que s'épanouiront les premières fleurs des prés.

Dieu sait qu'il serait plus doux d'être étendu
Au creux des coussins dans la soie parfumée
Où l'Amour palpite en un repos délicieux
Pouls contre pouls, et souffle contre souffle.


Mais j'ai un rendez-vous avec la Mort
A minuit dans quelque ville en flamme,
Quand le Printemps remontera vers le nord,
Et je serai fidèle à la parole donnée,
Je ne dois pas manquer ce rendez vous.

Le lire et se souvenir

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7740
mod_vvisit_counterHier9339
mod_vvisit_counterCette semaine7740
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois131245
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098331978

Qui est en ligne ?

Nous avons 1994 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18050640
You are here ARTICLES 2012 11 novembre