AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

2013




Louis, le légionnaire musicien belge

Envoyer

Ainsi va le monde !

dimanche 21 juillet 2013


Louis est un légionnaire belge. Né à Aubagne. Parce que son père lui aussi porta le képi blanc. Il était flûtiste à la musique (MLE). Le fils y est trompettiste. Il a 25 ans et avec ses 192 cm est le plus grand du groupe, dépassant d'au moins 30 cm le dernier musicien arrivé, un Mongol chargé du chapeau chinois.
Ce matin, en descendant la rue de la Régence à Bruxelles avec les 57 autres musiciens, Louis le sergent est ému. De retrouver son pays. De jouer lors de la fête nationale. Mais aussi parce que comme beaucoup de Belges, il est attentif à ce qui est en train de se passer à quelques encablures.
Au même moment, en effet, se déroule au Parlement la cérémonie d'abdication du roi Albert. Face à lui, son fils Philippe n'est pour l'instant que prince. Il lui succédera dans quelques minutes.
Ce soir à 19h, le nouveau roi viendra au jardin royal écouter le concert que donnera la Musique de la Légion. Louis, le trompettiste sera ému !

La Musique de la Légion étrangère récompensée par un disque d'or

Envoyer
A l'occasion du défilé du 14 juillet à Paris sur les Champs Elysées, un disque d'or a été remis aux Héros, en présence de Jean Claude Narcy, du Général commandant la Légion Etrangère, Christophe de Saint Chamas, ainsi que l'équipe Universal Music.







Légion Etrangère n°7

Envoyer

Publié le

Au sommaire du magazine Légion étrangère n°7 :

A la Une : Le génie dans la Légion
Presque cent quatre-vingts ans après sa création, quasiment un quart des effectifs de la Légion Etrangère est composé de sapeurs. Comment d’une troupe d’infanterie, la Légion est-elle aussi devenue une troupe de génie ? Cette évolution s’est-elle faite progressivement ou bien au contraire, répondant à un besoin particulier, est-elle apparue subitement il y a plus ou moins longtemps ? En d’autres termes, la Légion a-t-elle un passé génie à se reprocher ? Si oui, lequel ? [...]

A lire aussi :
- Actus : Changement dans le monde associatif légionnaire
- Entretien : Hélie Denoix de Saint Marc
- Témoignage : Phu Tong Hoa
- Portrait : Zinovi Pechkov
- Portfolio : Les années 1930 au 2e Étranger
- Histoire : opération Daguet, la Légion dans la guerre du Golfe
- Combat : El Alamein, 1942
- Cinéma : Morocco


14 juillet : deux Résistantes à l’honneur

Envoyer

PERPIGNAN : Clotilde Ripoull célèbrera le 14 Juillet… sur les Champs Elysées

Envoyer

par le

Clotilde Ripoull, Jean-Pierre Bel, président du Sénat, et le lieutenant Deswaef (cousin légionnaire de Clotilde Ripoull) qui sera le porte-drapeau du 2e REP pour le défilé du 14 juillet…

Clotilde Ripoull (Centriste), conseillère municipale de Perpignan, n’assistera pas aux cérémonies du 14 juillet à Perpignan.

En effet, elle sera présente au Sénat, ce samedi 13 juillet 2013, à la prise d’arme de la Légion étrangère durant laquelle le président de la République, François Hollande, devrait décorer  les soldats ayant été engagés dans l’opération Serval. Elle assistera le lendemain au 14 Juillet sur les Champs Elysées.


Film de François‏ Monarcha

Envoyer

Un  Film  a été réalisé lors de  la sortie aux Calanques le 27 juin dernier (19 pensionnaires ), au bord de L'ATLANTIDE par notre cher Ancien  François MONARCHA.

Vous avez la possibilité de passer commande pour la modeste somme de 5€ (Prix coutant).

Si nous devons l’envoyer !!  il vous en coutera 2,50 € en sus.

Nous pouvons éventuellement faire une Compil avec une vidéo  sur la remise des KP à l'Institution pour un montant de 10 € et 2,50€ de frais d’envoi.

 

La commande est adressée à :

AALE PUYLOUBIER

Domaine du Capitaine DANJOU

13114  PUYLOUBIER

(Chèque à l'ordre de l’ AALE PUYLOUBIER)


The Modern Reality Of The French Foreign Legion

Envoyer

Défilé-concert par la musique de la Légion Etrangère

Envoyer

La municipalité de Breteuil vous propose un défilé-concert gratuit de la musique de la Légion étrangère le samedi 29 juin 2013. Celle-ci sera accompagnée de l'harmonie de Breteuil, de la fanfare de Bonneuil les Eaux, de la clique de Bacouël et de la batterie fanfare de St André Farivillers. Cet  évènement qui s’inscrit dans le cadre des commémorations du 150e anniversaire de la bataille de Cameron est exceptionnel.

Déroulé de la manifestation 

10h55  Défilé par la musique de la Légion au départ de la Mairie avec une procession aux tambours.

11h00  Commémoration et dépôt de gerbe au monument aux Morts situé place de Verdun.

11h20  Nouvelle procession de la Légion, cette fois-ci en mélodie jusqu’à la place du jeu de Paume à proximité du centre Jules Verne. A son arrivée, elle recevra un accueil musical par les sociétés musicales du Canton.

11h30  Aubade de la Légion suivie d’un morceau collectif afin de clôturer ce moment fort de la commune.

La musique de la Légion étrangère est une formation musicale de l’armée Française. Elle est composée d’une soixantaine de musiciens, Légionnaires ou sous-officiers, et se démarque des autres formations musicales grâce aux rythmes particuliers de ses marches. Celles-ci  correspondent à une tradition ancestrale qui a été conservée au fil du temps.

Ce moment exceptionnel est ouvert à tous et marque une fois de plus l’attachement de la municipalité à commémorer l’histoire de notre pays.


Feuilleton Camerone : une symphonie poétique à la gloire de la Légion étrangère

Envoyer

Publié le 26/06/2013

Scène de la bataille de Camerone  © DR

Souvenez-vous des gigantesques reconstitutions de batailles au Puy Du Fou. Figurez-vous que la musique, par sa puissance d'évocation, peut aussi rendre hommage aux braves morts pour la gloire de la nation. Créer une symphonie poétique moderne sur la bataille napoléonienne de Camerone au Mexique, Rodolphe Pierrepont n'en a pas seulement rêvé, il l'a fait. Verdict le 28 juin au Zénith d'Amiens.
 
Pendant 3 mois, des équipes de France 3 ont suivi cette grande aventure créatrice qui retrace, 150 ans plus tard, les grandes étapes de la bataille de Camerone, petit village où 62 légionnaires de Napoléon III résistèrent pendant 11 heures à l'assaut de 2000 soldats mexicains. 

Acte I : Rencontre avec Rodolphe Pierrepont dans l'Oise

Le responsable de ce colossal projet, ex-directeur des "Petits Chanteurs à la croix de bois", voulait rendre hommage à cet acte de bravoure héroïque digne de  Fort Alamo, magnifié par le travail acharné de 500 musiciens et chanteurs. Avec plus de 35 minutes de musique et 42 instruments différents, Rodolphe Pierrepont veut clairement conquérir le spectateur en le transportant au coeur de "Camerone", bataille la plus emblématique de la Légion étrangère.

Reportage de A. Wust, F. Elhorga, O. De Nesle, N. Duchet

Acte  II : 150 ans après, la bataille est gravée dans les coeurs

Pour les hommes de la Légion étrangère, le 30 avril 1863, jour de la bataille de Camerone, c'est comme si c'était hier. Pour commémorer cet acte de bravoure héroïque, les képis blancs ont organisé un défilé devant les membres de Musique en Utopia, l'association picarde responsable du projet "Camerone". Plus de 7000 personnes ont assisté à l'évènement à Aubagne pour célébrer le courage et l'abnégation des hommes tombés au champ d'honneur. Dans un mois, 60 "légionnaires de la musique" seront placés au centre de la scène, encerclés, assiégés par les choristes et musiciens autochtones ...

Reportage de A. Wust, B. Henrion, L. Gaimard, N. Duchet
Acte III : Le chant du choeur

A un mois du concert, tout le monde s'active. Pour la chorale amiénoise "En plein choeur", plus habituée à la chanson française, donner vie à  "Camerone" et ses airs militaires est un véritable challenge. Le spectacle, qui devait à l'origine être donné en plein air, a fait le pari de remplir les quelques 4500 places du Zénith d'Amiens. Les 300 choristes issus de diverses chorales picardes se sont retrouvés pour répéter ensemble, ravissant l'oreille du compositeur qui entendait son oeuvre résonner pour la première fois ...

Reportage de A. Wust, E. Moncho, L. Gaimard, N. Duchet
Acte IV : Quand l'harmonie pointe le bout de son nez

Mi-juin, dernière répétition dans le gymnase du Lycée de la Providence d'Amiens. Pour la trentaine de chorales participant à l'aventure, accorder ses violons n'était pas chose aisée. Pas facile non plus pour certains de gommer leur accent picard ... Mais en trois semaines de travail acharné, chacun a pu prendre ses marques et donner le meilleur de lui-même pour apporter sa pierre à l'édifice. "Camerone", symphonie humaine, prend corps. Les 450 choristes et musiciens ont hâte d'acceuillir les chanteurs de la Légion étrangère ...

Reportage de A. Wust, B. Henrion, L. Gaimard, N. Duchet
Acte V : La grande rencontre avec les choristes

L'heure de la répétition générale, et le dernier épisode de cette série... Les 65 musiciens légionnaires rencontrent rencontrent enfin les 450 artistes avec lesquels ils vont se produire...

Reportage de A. Wust, E. Moncho, L. Gaimard, N. Duchet

La Solidaire Légion étrangère

Envoyer

Page 10 sur 28

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3784
mod_vvisit_counterHier17720
mod_vvisit_counterCette semaine68224
mod_vvisit_counterSemaine dernière111569
mod_vvisit_counterCe mois210074
mod_vvisit_counterMois dernier468449
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0914184806

Qui est en ligne ?

Nous avons 3027 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 14142
Affiche le nombre de clics des articles : 29028237
You are here BREVES 2013