AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

2013




Camerone 2013

Envoyer

Le sergent-chef Harold Vormezeele du 2e REP de Calvi tué au Mali

Envoyer

Rédigé par Jean-Paul Lottier le Mardi 19 Février 2013

Engagé sur le front au Mali, le sergent-chef Harold Vormezeele, commando parachutiste au 2e REP de Calvi est tombé sous les balles des rebelles alors qu’il participait à une opération de nettoyage dans le massif montagneux de l’Adrar à une cinquantaine de kilomètres de Tassalit. Lors de ce sérieux accrochage, il y a eu plusieurs victimes du côté des combattants rebelles islamites.


La terrible nouvelle est tombée dans le courant de la journée, avant d’être confirmée par le ministre de la Défense.
A Calvi, où le sergent-chef Harold Vormezeele était très connu, c’était la consternation. Une nouvelle fois, le 2e REP paie un lourd tribut dans les conflits extérieurs où la France est engagée.
Le sergent-chef Harold Vormezeele, de nationalité belge, naturalisé français depuis l’année dernière était un véritable soldat, connu pour son courage et son professionnalisme.
Commando parachutiste au GCP de la compagnie d’éclairage et d’appui depuis de très nombreuses années, il a participé à de nombreuses opérations en Centre-Afrique, en Afghanistan et bien d’autres endroits. Il a été cité à quatre reprises ( Valeur Militaire, Défense Nationale).
Comme ses camarades, ainsi que l’annonçait en en exclusivité dès le 24 Janvier Corse Net Info s, le sergent-chef Harold Vormezeele et ses camarades du GCP, se sont envolés avec le 2e REP de la BA 126 de Solenzara, direction la Côte  d’Ivoire, avant de sauter sur Tombouctou et connaître le succès que l’on sait lors de cette opération.
De retour en Côte d’Ivoire, les commandos du 2e REP ont a nouveau été sollicités pour participer à une opération de nettoyage lancée lundi dans le massif de  l’Adrar. Avec pour mission de détruire des dépôts de munitions et neutraliser une vingtaine de rebelles .
Plusieurs moyens aériens étaient également engagés (Tigres, Puma, Mirage 2000)
Le décès de ce sous-officier porte à deux le nombre de tués français au Mali depuis le 11 janvier. 
Pour l’heure, ce sont les seules informations qui ont été dévoilées par les autorités militaires et le ministere de la Défense.
Le corps du sergent-chef Harold Vormezeele sera rapatrié dans les prochains jours à Calvi où seront célébrés les obsèques.
En cette triste nouvelle, CNI présente au chef de corps du 2e REP, aux officiers, sous-officiers, et légionnaires  ainsi qu’aux personnes que ce deuil afflige, ses sincères condoléances.

Mali : décès du sergent-chef Harold Vormezeele

Envoyer

19/02/2013

Né le 24 juillet 1979 en Belgique, le sergent-chef Harold VORMEZEELE aura servi la France durant près de 14 ans.

A 19 ans, le 24 février 1999, il s’engage pour cinq ans à la légion étrangère en qualité d’engagé volontaire. A l’issue de sa formation initiale au 4e régiment étranger de Castelnaudary, il intègre le 22 juillet 1999 le 2e régiment étranger de parachutistes en qualité de grenadier voltigeur.

A compter du 19 août 2000, il est amené, au sein du même régiment, à exercer les responsabilités d’opérateur radiographiste. Légionnaire sérieux et motivé, il se révèle compétent et efficace, se montrant particulièrement rigoureux dans l’exécution des missions confiées. Le 1er février 2002, il est élevé à la distinction de légionnaire de première classe.

Nommé au grade de caporal, énergique et déterminé, il se distingue par son remarquable investissement et son excellente condition physique. Manifestant un fort potentiel, il intègre alors la section des commandos parachutistes puis est naturellement orienté vers le corps des sous-officiers et est nommé au grade de sergent le 1er juillet 2005. Il se perfectionne alors dans le domaine de la troisième dimension et obtient son brevet supérieur de technicien de l’armée de Terre (BSTAT). Son profond attachement à la France lui fait déposer un dossier de naturalisation qu’il obtient le 7 mai 2010. Il est promu au grade de sergent-chef le 1erjuillet de la même année.

Faisant preuve depuis toujours d’un remarquable dévouement à son métier et d’une disponibilité sans faille, le sergent-chef VORMEZEELE a effectué plusieurs missions extérieures : la Bosnie-Herzégovine en 2000, le Gabon en 2001, Djibouti en 2001 et 2011, la Nouvelle-Calédonie en 2003, la République de Côte d’Ivoire en 2006, la République Centrafricaine en 2007 et l’Afghanistan en 2008, 2010 et 2011.

Le 23 janvier 2013, dans le cadre du « GUEPARD », il est projeté en République de Côte d’Ivoire. Dans la nuit du 27 au 28 janvier, lors de l’opération « SERVAL », il saute en parachute avec son unité sur la ville de Tombouctou au Mali. Commando parachutiste compétent et particulièrement expérimenté, il se révèle une fois de plus à la hauteur dans cette situation de crise.

Le 19 février, peu avant 11h00, des éléments français constitués d’une section de commandos parachutistes, renforcée d’un contrôleur aérien avancé et d’une patrouille blindée en mission de reconnaissance dans le massif de l’Adrar à une cinquantaine de kms au sud de Tessalit, ont été pris à partie par des groupes terroristes. Au cours de cet accrochage, le sergent-chef VORMEZEELE, sous-officier du groupe de commandos parachutistes du 2e REP de Calvi, a été mortellement touché. Il est le second soldat français à trouver la mort au combat depuis le lancement de l’opération Serval au Mali.

Le sergent-chef VORMEZEELE était titulaire de quatre citations dont trois avec attribution de la croix de la valeur militaire et d’une avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Le sergent-chef VORMEZEELE était par ailleurs titulaire de la médaille commémorative française avec agrafes « ex-Yougoslavie » et « Afghanistan », de la médaille d’outre-mer avec agrafes « République de Côte d’Ivoire » et « République Centrafricaine », de la Croix du combattant et de la médaille de la défense nationale - échelon or.

Agé de 33 ans, il a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

L’armée de Terre, profondément unie dans la peine, partage le deuil de ses proches et de ses camarades de combat.

Droits : Armée de Terre 2013

Mali : décès d’un soldat français

Envoyer

Immédiatement, les éléments pris à partie ont été appuyés par un renfort au sol et par la patrouille blindée qui a riposté au canon de 105 mm.
Simultanément, une patrouille de deux Mirage 2000D, en mission d’appui au profit des troupes au sol dans la zone, est intervenue et a détruit deux nids de mitrailleuses lourdes.
Une QRF du GAM s’est déployée sur zone. Les échanges de tirs se sont poursuivis pendant plusieurs heures et ont permis de fixer une partie des éléments terroristes
La veille, près de 150 soldats français et maliens lançaient l’opération Panthère dans le massif de l’Adrar. Cette opération vise notamment à désorganiser les groupes terroristes et à démanteler les sanctuaires terroristes. A cette occasion, deux importants dépôts de munitions ont été détruits par des frappes aériennes dans ce secteur. Cette action des forces françaises a permis de localiser des éléments terroristes dans leur sanctuaire, de les poursuivre et de neutraliser plus d’une vingtaine d’entre eux.
Le soldat français tué au cours de cette opération est un sous-officier du groupe de commandos parachutistes du 2e Régiment étranger de parachutistes de Calvi.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

Un légionnaire du 2° REP tué au Mali

Envoyer

Secret défense

Mardi 19 Février 2013 Jean-Dominique Merchet
 
Un légionnaire du 2ème REP a été tué aujourd'hui dans le nord du Mali, au cours de combats avec les djihadistes. Il s'agit d'un sous-officier du GCP (Groupement des commandos parachutistes) de ce régiment. C'est le deuxième mort français depuis le déclenchement de l'opération Serval.

L'action s'est déroulée dans l'Adrar des Ifoghas, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tessalit. Depuis hier, une opération baptisée Panthère a été lancée contres les groupes terroristes. Ce matin, vers 11 heures, des élements français, notamment issus des GCP et d'un élément blindé, ont été pris à partie par des combattants ennemis. Les combats, qui ont duré plusieurs heures, avec intervention de l'aviation, ont fait une vingtaine de morts côté djihadistes.

Conférence de garnison

Envoyer

Poursuivant leur collaboration dans le cadre de ce cycle de conférences, les associations

 

A.A.IHEDN/ LR,  ANOCR 34  et   ASAF/ Hérault,

 

Ont le plaisir de vous annoncer que

 

L’Ingénieur Général de l’Armement (er) Alain DARNEY

 

donnera une conférence le jeudi 14 mars  2013 à 18h 15

 

dans le grand amphithéâtre de la gendarmerie nationale,

caserne Lepic, 359 rue Fontcouverte à Montpellier

 

Avec pour sujet :

 

" L’industrie des poudres et explosifs…une industrie méconnue "

 
 Inscription préalable pour faciliter le contrôle d’accès avant le 11 mars 2013

( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou Tel : 04 67 64 42 68)

 

En raison du nombre limité de places dans l’amphithéâtre, pensez  à nous prévenir en cas de désistement, pour que nous puissions réaffecter vos places.


Le lointain paradis d’un légionnaire

Envoyer
Légionnaire pendant 24 ans, ancien combattant dans le Golfe ou en Bosnie, Yves s’est retiré sur une des îles Gambier, en Polynésie française. Peuplé d’à peine 1'300 habitants, à 1'700 kilomètres de Tahiti, l’archipel fait figure de bout du monde.

La nature, la faune, son épouse sur l’île d’en face: Yves confie son bonheur à Stéphane Cosme.
 

Le Colonel Fédélich Georges

Envoyer

Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre et Loire

Sur la pointe des pieds le Colonel Fédélich Georges nous a quittés,

égal à lui-même dans la discrétion et la rigueur.

Déjà, là-haut, au garde à vous, ils vous attendent.

Au revoir cher Ancien.


Le portail officiel du centenaire de la Première Guerre mondiale est lancé

Envoyer

Entre El Bayadh et Aïn Sefra

Envoyer

Publié le 13/02/2013 à 12:02 par cessenon


Oui c’est dans ce secteur que Toumi Noureddine a pris la photo qui illustre le présent article. Il est fait état d’une bataille qui se serait déroulée là le 10 juin 1889 et à laquelle aurait participé un détachement du 1er Régiment étranger devenu régiment de la Légion étrangère.

L’inscription gravée sur une pierre porte les noms de trois légionnaires : Darenne, sergent, Leplat caporal et Lassalle simple légionnaire. Sans doute ont-ils été tués là au cours d’un affrontement. Affrontement contre qui ? Probablement contre les troupes du cheik Bouamama qui de 1881 à 1908 a brandi l’étendard de la révolte contre l’occupant français lui infligeant des défaites lors de batailles rangées comme celle de Sfisifa au sud d’Aïn Sefra ou de El Moulek près de Chellala.

Quelles étaient les motivations du cheik Bouamama ? La lutte contre l’envahisseur chrétien constituait sans doute le substrat fondamental. Par ailleurs des mesures prises en 1879 et 1881 par l’administration française qui interdisait le déplacement de certaines tribus avaient conduit à la disparition d’une partie du cheptel et à la famine de la population dans cette région du Sud Oranais.

La France organisera la répression à grande échelle et amènera des renforts militaires pour mater la révolte. Bouamama se repliera sur le Maroc mais des échauffourées continueront sans doute et c’est semble-t-il dans ce cadre que les trois légionnaires sont morts.

La révolte du cheik Bouamama a un fort retentissement dans la mémoire collective des Algériens. L’insurrection qu’il a conduite est la seconde d’importance après celle d’Abdelkader.


Page 4 sur 28

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2833
mod_vvisit_counterHier17720
mod_vvisit_counterCette semaine67273
mod_vvisit_counterSemaine dernière111569
mod_vvisit_counterCe mois209123
mod_vvisit_counterMois dernier468449
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0914183855

Qui est en ligne ?

Nous avons 3468 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 14142
Affiche le nombre de clics des articles : 29026076
You are here BREVES 2013