AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Départ des légionnaires

Envoyer

Le Messager de l'Ouest. Journal de l'arrondissement de Sidi-Bel-Abbès. 220896

 

Comme nous l'avions annoncé, c’est hier, par le train de 7 h 38 que sont partis les 19e et 20e compagnies du 1er Étranger, formant le détachement qui se rend à Madagascar.

La veille, M. le colonel Bertrand avait, dans la cour du quartier à 4 h de l'après-midi, passé la revue d'adieu et adressé aux parlants quelques paroles pleines d’affabilité et de patriotisme.

Le même soir, une réception avait lieu au Cercle. Militaire, à laquelle assistaient quelques autorités civiles.

Pendant la durée de la réception, l'excellent orchestre à cordes de la Légion s’est l'ait entendre.

Hier malin, dès 6 h 1/2, la majeure partie de la population se rendait à la gare où les légionnaires, accompagnés avec tout le cérémonial usité en pareilles occasions, arrivaient à 7 h. précises.

Les quais de la gare étaient envahis et il a fallu organiser un service d'ordre pour empêcher des accidents.

Les Dames de France, conviées par leur sympathique Présidente, étaient toutes présentes. Plusieurs d'entr'elles munies de superbes bouquets et gerbes de fleurs qu'elles ne lardent pas à offrir aux partants sitôt la manœuvre d'embarquement terminé. Des paquets de de tabac sont aussi distribués.

A 7 h. 29, le train venant de Tlemcen entre en gare. Les wagons réservés au nombre de 9, dont, un mixte de 1re et 2e classe pour les officiers sont attelés en tête.

Le premier coup de cloche sonne,  les mains se serrent une dernière fois, et au coup de sifflet du chef de gare, le train .s'ébranle aux accents de la « Marche du Régiment » et aux cris de « Vive la Légion ». Sur tout le parcours de la gare, les képis s'agitent. Nos braves soldais sont tous leur tête à la portière pont jeter un dernier regard sur celte ville, où ils espèrent bien revenir un jour couverts de lauriers.

A Sidi-Brahim, aux Trembles, quelques curieux-dans les gares, saluent le train au passage. A Oued-Imbert, au moment du croisement, nouveaux au revoir. Les personnes qui-ont tenu à faire un brin de conduite aux Malgaches, remontent à Bel-Abbés.

Nous savons qu'à Oran, une réception  enthousiaste a eu lieu et qu'aujourd'hui à l'embarquement pour Marseille, à bord du transatlantique, Ville de Madrid, de nouvelles marques d’estime et de sympathies seront données aux partants, par toute la population oranaise.

Pour nous, nos meilleurs vœux les accompagnent.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1584
mod_vvisit_counterHier6599
mod_vvisit_counterCette semaine18949
mod_vvisit_counterSemaine dernière34874
mod_vvisit_counterCe mois145325
mod_vvisit_counterMois dernier137357
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0915032964

Qui est en ligne ?

Nous avons 1505 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 14180
Affiche le nombre de clics des articles : 31055667
You are here PRESSE XIX° 1896 Départ des légionnaires