AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Madagascar.

Envoyer

Le Monde illustré du 29/06/1895

 

Madagascar. — M. L. Tinayre, notre envoyé spécial, nous a adressé une vue très intéressante de son installation chez les Malgaches. On le voit en train de parachever ses croquis si documentés, et on voit aussi, à ses côtés, deux de ses camarades de route : M. Boudouresque, du Petit Marseillais, et M. Faber, de l'Agence Havas.

Notre correspondant nous donne en outre un curieux commentaire du combat que représente une autre de nos gravures, et nous le transcrivons exactement d'après sa dernière lettre :

« Le15mai au matin, trois compagnies de tirailleurs malgaches,sous les ordres du lieutenant-colonel Parde, étaient chargés d'aller reconnaître et d'occuper un gué qui se trouve sur la rivière le Carimbo, à 30 kilomètres au sud-est de Marovoay. Vers les 6 heures du matin, le colonel arrivait près d'une hauteur, au point dénommé Manonga, lorsqu'on aperçut un fort poste de Hovas sortant d'un village nommé Amboutimentry; son but visible était d'occuper le mamelon de Manonga, position avantageuse qui était également notre objectif. Nos tirailleurs, hâtant leur marche, arrivèrent au sommet du mamelon et tombèrent sur les Hovas qui en étaient à 56 mètres; il y eut un corps à corps assez sérieux et nos tirailleurs voyant les Hovas de si près pour la première fois, entraînés par les officiers, exécutèrent une charge vigoureuse à la baïonnette qui nous fixa de suite sur leur valeur militaire; les Hovas devant ce choc prirent la fuite, poursuivis de près par nos troupes; ils eurent de leur côté 60 morts; quant à nous un officier blessé, le lieutenant Forestou de l'infanterie de marine, et 12 tirailleurs.

« Mon dessin représente la rencontre des deux troupes, au moment où le lieutenant Forestou est blessé sur le sommet du mamelon et où le capitaine Stop entraîne ses troupes dans une charge vigoureuse à la baïonnette. Les officiers hovas étaient pour la plupart vêtus d'uniformes anglais avec le casque blanc. »


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2966
mod_vvisit_counterHier5667
mod_vvisit_counterCette semaine8633
mod_vvisit_counterSemaine dernière34110
mod_vvisit_counterCe mois125056
mod_vvisit_counterMois dernier139072
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0914594627

Qui est en ligne ?

Nous avons 1385 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 14176
Affiche le nombre de clics des articles : 30010001
You are here PRESSE XIX° 1895 Madagascar.