AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Bulletin web 2010

Envoyer

 

 

 

 

 

 



1
Envoyer

 

Numéro 1/2010

Mois d'avril 2010

1er trimestre 2010

Amicale des Anciens de la Légion Etrangère

de Montpellier et Environs

Président d’honneur : Jean Sarrabère.

Président honoraire : Georges Lannuque.

Vice-président honoraire : Martin Ebert.

Conseil d’administration : Président : François Le Testu. Vice-présidents : Roger Penot. Frank Demske. Secrétaire général : Jean-Paul Michel. Trésorier : Simone Lemarié. Secrétaire adjoint : Stéphane Bouchereau. Porte drapeau : Marcel Mahaux. Porte drapeau suppléant : José Roma. Président du comité d’éthique : Michel Douls. Président du comité médico-social : Christian Bonnet. Présidente du comité de liaison avec l’AVEAALE : Nicole Collignon. Boutiquière : Monique Sauren. Conservateur du musée : Yves Doutre. Membres : Philippe Félip. Gérard Mercier. Lucien Lecerf.

Comité d’éthique : Michel Douls. Jean Sarrabère. Philippe Félip. Georges Lannuque. Roland Jean-Richard, Martin Ebert, Marcel Mahaux.

Comité médico-social : Christian Bonnet. Yves Doutre. Yvette Retout. Jean-claude Coin.
Comité de liaison avec l’AVEAALE : Nicole Collignon.

Siège, réunion et adresse postale : A.A.L.E.M.E. ,

Espace les Chênes,

8 chemin des chênes,

34170 Castelnau le lez.

Date de réunion : le 1er vendredi de chaque mois, à 20 heures, (sauf juillet et Août).

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Site : https://www.aaleme.legionetrangere.fr

Sommaire :

- page 3 : Le mot du président.

- page 4 : Compte rendu de l'assemblée générale extraordinaire. 

- page 5 : Suite du compte rendu de l'assemblée générale extraordinaire.

- page 6 : Fin du compte rendu de l'assemblée générale extraordinaire.

- page 7 : Le repas de l'assemblée générale extraordinaire en images.

- page 8 : Prévisions d'activités, décision du CA, carnet.

- page 9 : Camerone de l'AALEME.

- page 10 : Camaron.

- page 11 : Camaron suite.

- page 12 : Camaron fin.

Vous avez des photos que vous aimeriez faire partager, envie d’écrire, transmettez vos projets sous forme informatique à l’adresse Email de l’amicale : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou par courrier à l’adresse postale.


2

Envoyer

Le mot du président.

Bonjour à Toutes et à Tous,

 

Après cette assemblée générale extraordinaire, studieuse, qui nous a doté de nouveaux statuts…


Camerone est là, déjà… déjà là …

 

« La patrie se souvient. Le Pays les honore et s'incline en pleurant, »

« Mais ceux qui n'ont pas eu cette faveur insigne de mourir au combat, »

FL.

Maison du Légionnaire, havre de grâce

 
 

Après qu'il eut longtemps marché dans la poussière sous la pluie et le vent,
Après qu'il eut traîné dans la boue des rizières, fourbu, brûlé, râlant,
Après qu'il eut écrit sa part de la légende en des lettres de sang,
Après qu'il eut cent fois de sa vie fait offrande aux dieux des combattants,
Après qu'il eut forgé de sa main des victoires qu'on raconte aux enfants,
Après qu'il fut entré vivant dans nos mémoires avec son képi blanc,
Il tomba sur la route …. Il avait tout donné, il lui restait la vie,
Quelques décorations aux vieux rubans fanés et sa peine infinie…

 

Les Héros qui sont morts restent présents encore dans le coeur des vivants,
La patrie se souvient. Le Pays les honore et s'incline en pleurant,
De grands discours sont dits. Des couronnes s'entassent au pied des monuments,
La gloire les accueille et leur fait une place parmi les conquérants,
Mais ceux qui n'ont pas eu cette faveur insigne de mourir au combat,
Qui condamnés à vivre veulent se montrer dignes de leur nom de soldat,
Ceux qui n'ayant plus rien que de faim qui gronde au creux de l'estomac,
Ceux qui ne veulent pas mendier à la ronde, ceux qui ne veulent pas,
Etre des déclassés, des rebuts, des épaves vivant en parias,
Voulant bien être humbles, mais non pas être esclaves,
Devront-ils ici bas mourir sans un soutien, sans amis, sans adieux,
Mourir tristes et las sans qu'une main clémente vienne fermer leurs yeux,
Aux moments du trépas ?
Non ! ... Comme le naufragé vers le Havre de grâce, ils s'en iront confiants,
Tout au bout du chemin illuminant l'espace le Havre les attend,
Leurs muscles fatigués par le rude voyage auront l'apaisement…

 

Repose-toi, guerrier. Dépose ton bagage inutile à présent,
Respire chaque fleur, dis bonjour au nuage qui flâne au firmament,
Ferme les yeux mi-clos. Savoure ton breuvage et mange ton pain blanc,
Toi qui as tout donné, il est bon qu'en échange il te soit tout rendu,
Et que sur ton sommeil, veillant sur toi les anges du ciel soient descendus,
Ta journée est finie … Ta tâche bien remplie. Merci. Tu es chez toi :
Entre. C'est la Légion qui au soir de ta vie t'ouvre tout grand les bras !

Paul Bellat

 
3

Envoyer

Extrait du compte-rendu de l’assemblée générale ordinaire

de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Montpellier et environs

tenue le 17 janvier 2010 à 10H00 au Palais des Sports de Castelnau le Lez.

 

Ordre du jour :


1 - Minute de Silence,
2 - Election des membres cooptés, pour cause de vacance,
3 - Le rapport moral du secrétaire général,
4 - Le rapport du trésorier sur la situation financière,
5 - Le rapport des vérificateurs aux comptes,
6 - Le plan d’emploi des ressources pour l’année à venir,
7 - Le renouvellement, par tiers du Bureau,
8 - Vote des nouveaux statuts, article par article.


Le quorum étant atteint, le président ouvre l’assemblée générale, présidée par le Lieutenant-colonel (er) Norbert Tocquet, représentant le Général Rideau président de la F.S.A.L.E.

2. Election des membres cooptés, pour cause de vacance.

 Vice président : Frank Demske.
Conservateur du musée : Yves Doutre.
Secrétaire général : Jean-Paul Michel.
Secrétaire adjoint : Stéphane Bouchereau.


 

3. rapport moral du secrétaire général Jean-Paul Michel.

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

Je joints mes voeux à ceux du Président et vous souhaite à mon tour santé, bonheur et réussite ainsi qu'à tous vos proches.

  31. Les Effectifs : ils sont relativement stables.
        Ceux qui nous ont quitté :
                                        4 décès
1 démission
1 radiation

 

L'Amicale compte donc 100 membres.

  32. Le Fonctionnement : l'Amicale se réunit une fois par mois, le premier vendredi du mois sauf pendant les mois de juillet et aout.
 

Le mercredi de 10h00 à 16h00 une permanence est maintenant assuré.
De plus, l’Amicale participe, aux assemblées générales et aux cérémonies de Camerone des amicales de Toulouse à Laudun.
Le méchoui de l’année 2009 a eut lieu avec nos camarades de 3 amicales à Auriol.

4

Envoyer

Une nouvelle activité est inscrite au calendrier, le pique-nique à la mi septembre.
Le repas de Noël a eut lieu en semaine.


  33. Les Activités :

        l'Amicale a participé à environ une centaine de cérémonies et de manifestations patriotiques avec à chaque fois, au moins un porte-drapeau

  34. Depuis début décembre, l’amicale dispose d’un nouveau site internet.

J’ai été court et concis car vous disposez tous des détails qui paraissent dans nos différents bulletins.

 

4. rapport sur la situation financière de la trésorière Simone Lemarié.

Recettes

Sommes versées

Tombola A .G.

Tombola Camerone

SOLDE

Solde au 29/12/2008

 

 

 

1 085,61 €

Cotisations d'adhérents

2 781,00 €

 

 

2 781,00 €

Recettes boutique

1 724,09 €

 

 

1 724,09 €

Subvention Mairie

460,00 €

 

 

460,00 €

Remboursement prêt

0,00 €

 

 

0,00 €

Repas A.G.

2 675,00 €

 

 

2 675,00 €

Repas Camerone

2 074,00 €

 

 

2 074,00 €

Repas Méchoui

1 422,00 €

 

 

1 422,00 €

Boite postale (trop perçu)

68,64 €

 

 

68,64 €

Tombola A.G.

 

685,00 €

 

685,00 €

Tombola Camerone

 

 

400,00 €

400,00 €

Repas fin d'année

 

 

 

 

Total : 

11 204,73 €

685,00 €

400,00 €

12 289,93 €

 

Dépenses diverses

 

 

Sorties

 

Assurance  A.G.P.M

166,32 €

Frais Obsèques

173,71 €

Dépenses de Cotisations

80,00 €

Repas Assemblée Générale

3 175,00 €

Repas Camerone

1 776,00 €

Repas Méchoui

1 300,00 €

Repas Fin d'Année

1 000,00 €

Achats Tombola+Boutique

95,00 €

Transport Auriol

782,00 €

Frais de Fonctionnement

256,24 €

Frais Imprimeur Bulletin

353,20 €

Timbres Poste

370,00 €

Frais Déplacement

110,00 €

Gerbes de Fleurs Cérémonies

545,00 €

Achat nappes ronde

284,36 €

abonnement à Képi Blanc

65,00 €

Cadeau départ président

600,00 €

IILE

 

1276,25 €


Total : 

12408,08 €

Récapitulatif des fonds

Totaux  

 

 

Solde de départ

1 085,61 €

Dépenses nettes

12 408,08 €

Revenu net

 

12 289,93 €


 

967,46 €

 5


Envoyer

5. rapport du vérificateur aux comptes Jean-Claude Coin.

 

Concernant la comptabilité de l’exercice 2009 de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Montpellier et Environs.


Pour l’assemblée générale du 17 janvier 2010 conformément au statut de l’amicale, ainsi qu’à la mission que vous avez bien voulu me confier. Le trésorier m’a remis le 5 janvier 2010 le grand livre de compte accompagné des pièces justificatives se rapportant à l’exercice vérifié.

Après vérification des avoirs en banque du dernier arrêté repris au 01 janvier 2009 puis des extraits de folio du 29 décembre 2008 au folio du 31 décembre 2009 extrait du compte DAV N° 09916571000 au nom de l’ A.A.L.E.M.E. La transparence de la comptabilité n’a révélé aucune anomalie.


Un différant de 200,00 € au solde de 967,46 € qui s’explique de la manière suivante 8 repas réservés mais non réglés au trésorier.

 

RECETTES
DEPENSES
SOLDE du 29/12/2008
SOLDE au 31/ 12/ 2009
12289,93 €
12408,08 €
+ 1085,61 €+ 767,46 €

 

 

Avoir au compte bancaire la somme en chiffre : 767,46 €
En lettre : sept cent soixante sept euros et quarante six centimes.


En conclusion nous vous demandons de biens vouloir donner quitus pour l’exercice comptable de l’année 2009.


L'assemblée générale approuve les comptes de l'exercice clos en donnant quitus aux administrateurs.

 

6. Plan d’emploi des ressources pour l’année 2010.

Il sera identique à celui de l’année 2009. Le conseil d’administration souhaite remplacer l’ordinateur de l’amicale qui ne fonctionne plus.

Martin Ebert propose alors d’offrir un ordinateur à l’amicale.

 

7. Réélection au conseil d’administration.

 2010 - 2013
 Monique Sauren
Gérard Mercier.
Jean-Paul Michel.
Stéphane Bouchereau
 

8. Vote, article par article des statuts de l’AALEME.

 

Sur les 26 articles qui ont été soumis au vote de l’assemblée générale extraordinaire, 25 ont été approuvé à l’unanimité, et pour l’article 9 il y a eu une voix contre.


A 12H00 le président clos l’assemblée générale extraordinaire.

6


Envoyer

Le repas de l’assemblée générale extraordinaire en images.

 

7


Envoyer

Prévision d’activités.


Le dimanche 13 juin 2010 à 12H00, le traditionnel méchoui au parc de la Cadoule à Vendargues.


Le dimanche 12 septembre à 12H00, le pique nique de l’Amicale.


Le dimanche 12 décembre 2010 à 12H00, le repas de Noël.


Le dimanche 16 janvier 2011, l’assemblée générale ordinaire à Castelnau le Lez.

 

Décisions du conseil d’administration.

Lors de sa réunion du 5 février 2010, le conseil d’administration, a élu à l’unanimité, Simone Lemarié qui assurait jusqu’à présent l’interim de la fonction de trésorier, trésorière de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Montpellier et Environs.

 

Une pensée pour ceux qui sont en souffrance.

Marie-Claude Lannuque.
Félip Philippe.
Martin Ebert.
Abila Mezahi.

Camerone de l'AALEME.

Le 2 mai 2010 à Castelnau le Lez.

 

 

8


Envoyer

11H15 regroupement devant l'Espace rencontres, 1, rue de la Crouzette 34170 Castelnau le Lez. Repère A.
11H20 formation du cortège.
11H30 déplacement jusqu'au monument aux Morts. Repère B.

  Explication sur le déroulement de la cérémonie.

Montée des Couleurs.

Lecture du récit du combat de Camerone.

Dépôts de gerbes.

Minute de silence

A l'issue déplacement jusqu'à la Mairie en passant par les escaliers de l'avenue du jeu de Mail. Repère C.


Vin d'honneur.


12H55 mise en place terminée pour le repas, salle de l'Espace rencontres, 1, rue de la Crouzette 34170 Castelnau le Lez. Repère D.


Menu :

  Salade périgourdine avec médaillon de foie gras.
Filet de loup sauce crevette.
Grenadin de veau sauce provençale.
Garniture de légumes.
Délice du berger.
Omelette norvégienne.
Puyloubier - café.
Digestif offert.

Prix 26€


Les réservations et le règlement, sont à adresser à notre trésorière, au plus tard le mardi 27 avril 2010.

 

Pensez, par la même occasion, à régler vos cotisations, si vous n’avez pas encore eu le temps de le faire.

 

Celles et ceux qui souhaitent rehausser la traditionnelle tombola de l’Amicale pourront remettre les lots qu’ils ont apportés, à Monique Sauren à l’Espace rencontres, avant la cérémonie.

9


Envoyer

Pour que l’oublie ne se creuse au long
des tombes closes,
pour qu’ils ne soient
pas morts, pour une chose morte.

 

CAMARON

 

C'était une belle compagnie que la 3e du 1er bataillon de la Légion Étrangère ! (1) Composée d'hommes braves et résolus, de sous-officiers et caporaux d'une rare valeur, tels que : Tonnel, Morzicki, Maine et Berg (2), d'officiers intelligents et intrépides comme MM. Danjou, capitaine adjudant-major, Vilain, sous-lieutenant et Maudet, porte-drapeau, elle devait dans le combat qui se livra à Camarone (Mexique), le 1er mai 1863, prouver ce qu'on pouvait attendre d'elle.


Attaquée par onze cents dissidents, elle soutint héroïquement une lutte inégale et des plus terribles. Accablés par le nombre, (car ils n'étaient que 65, officiers compris,) ayant brûlé leur dernière cartouche, ils préférèrent succomber glorieusement plutôt que de se rendre.


C'est pour chanter ce beau fait d'armes et rendre hommage aux mânes des héros de cette compagnie, la plupart mes camarades, que j'ai osé faire vibrer entre mes doigts inexpérimentés la lyre du poëte.


(1) M. Jeanningros, actuellement général de division, commandait alorsla Légion Etrangère.
(2) Le caporal Berg, un des héroïques défenseurs de Camarone, reçut son brevet d'officier la veille de sa mort ; il était neveu de M. le général Rolland, commandant la 51e brigade à Saint-Etienne.

 
Tambours, battez au champ, et vous, fils de Bellone,
Inclinez-vous ; c'est ici Camarone !
Rendons à nos guerriers qui dorment au cercueil,
Un hommage d'amour, de regret et de deuil ;
Ils sont morts ! mais leur nom, dont parlera l'histoire,
Vivra dans notre coeur et dans notre mémoire ;
Les peuples étonnés de ce combat sanglant,
En honneur parleront de notre régiment ;
Ils diront, en voyant tant de noble vaillance ;
« Qui peut se mesurer aux enfants de la France !
L'ennemi se confond en efforts impuissants,
Soixante-deux soldats luttent contre onze cents;
Chacun vèst en ce jour glaner sa part de gloire
Et semble s'attacher au char de la victoire ;
Le Mexicain recule, il hésite, il a peur,
En voyant tant d'audace et cette fière ardeur ;
Déjà ses escadrons dispersés dans la plaine,
Voient s'enfuir devant eux leur aigle Mexicaine,
Quand leur terrible chef, le colonel Milan,
Par un discours pompeux enflamma leur élan ;
« Revenez, disait-il, courons sur ces esclaves,
« La victoire est à nous, en avant donc, mes braves,
« En avant, en avant ! » et ce cri répété
Ramena dans leur coeur l'instinct de cruauté.

10


Envoyer

Pour que l’oublie ne se creuse au long
des tombes closes,
pour qu’ils ne soient
pas morts, pour une chose morte.

 

 

Bientôt un tourbillon d'une blanche poussière,
S'élevant dans !es airs, obscurcit la lumière ;
On entend les tambours et les mâles clairons,
Puis la mousqueterie de nombreux bataillons,
Les cavaliers dans l'air font mouvoir leur grand sabre,
Le cheval hennissant et galope et se cabre ;
Les cris : sus aux Français ! il nous faut tout leur sang,
En hourras prolongés, s'échappent de leur rang ;
Ils chargent, et bientôt une horrible mêlée,
Doit laisser de mourants la terre parsemée !

 

C'est là, brave Danjou, héros tant regretté,
Que tu montras à jour ta bouillante fierté ;
C'est là que ton sang-froid et ta valeur stoïque,
Soutinrent noblement ce combat héroïque ;
Comme un simple soldat, le mousquet à la main,
Tu leur disais : amis, espoir dans le destin ;
Ils sont nombreux, c'est vrai, mais qu'importe le nombre,
Ils tremblent de frayeur rien qu'en voyant votre ombre,
Courage, mes enfants ! à la besogne, allons !
Culbutons, renversons ces furieux escadrons !

 

A peine il a parlé que, déjà dans la plaine
On voit se diriger l'illustre capitaine ;
Sa phalange le suit ; tel un torrent fougueux,
Tombant du haut des monts dans son lit tortueux
Entraîne les moissons qu'en son cours il rencontre,
Tels, nos jeunes héros, à qui Danjou se montre,
Courent sur l'ennemi qui recule d'effroi !
S'il fut un homme heureux, oh ! Danjou, ce fut toi !
De ce choc si hardi, la colonne ébranlée,
Allait se retirant au fond de la vallée,
Quand soudain son retour qu'on ne prévoyait pas,
Vint mettre dans nos rangs, le trouble et l'embarras;


 


 

Tout fesait présager une horrible défaite,
On forme le carré, puis on bat en retraite ;
L'ennemi les poursuit, c'en est fait de leurs jours,
Car, personne n'est là pour leur porter secours ;
Devant eux est la mort, et, leur sang qui bouillonne,
Doit rougir les pavés des rues de Camarone !
A ce moment fatal, rempli de désespoir,
Chacun de nos soldats fit plus que son devoir ;
Ils se multipliaient, et, leur balle meurtrière,
A plus d'un Mexicain fit mordre la poussière.
Une vieille maison à leur regard s'offrit,
Entrons, leur dit Danjou, dans cet obscur réduit,
Qu'on garde les issues, barricadons les portes,
Amis, défendons-nous, montrons à ces cohortes
Que le soldat français se doit tout à l'honneur !
Courage et fermeté, discipline et valeur !
Un concert de bravos alors se fit entendre,
Ah ! mourons, dirent-ils, plutôt que de nous rendre,
Mourons pour le pays, pour l'honneur du drapeau,
Quand on fait son devoir le trépas semble beau !
Et, chacun transporté d'une indicible rage,
Apprit à l'ennemi ce que peut le courage.
Mais, ô fatalité ! triste revers du sort,
Pendant qu'on se croyait à l'abri de la mort,
Hélas ! elle était là, hideuse et menaçante,
Moissonnant nos guerriers avec sa faux tranchante ;
On ne voyait partout que des mares de sang ;
Rien ne fut respecté, ni l'âge ni le rang,
Et le brave Danjou, des héros le modèle,
Celui que protégeait la victoire fidèle,
Mortellement atteint d'une blessure au coeur,
Ne pouvant plus longtemps contenir sa douleur,
Expira lentement en excitant ces braves,
A vaincre, à ésister, à briser leurs entraves !


11

Envoyer

Pour que l’oublie ne se creuse au long

des tombes closes, pour qu’ils ne soient

pas morts, pour une chose morte.

 


 

Vilain, jeune officier, au coeur noble et ardent,
De ces hardis soldats prit le commandement ;
Vengeons, leur cria-t-il, notre bon capitaine,
Notre perte en ce jour, paraît plus que certaine,
Mais puisqu'il faut mourir, finissons bravement ;
Vive notre drapeau, noire cher régiment !
Il a dit, et voilà que lui-même il succombe,
C'est encore un héros que nous ravit la tombe,
Un ami dévoué, sensible, tendre et bon,
Intrépide à l'excès et fier comme un lion.

 

Hélas ! dans cette lutte inégale et terrible,
En cet instant lugubre, effrayant, solennel,
Vous tombâtes aussi, criblés comme une cible,
Valeureux Morzicki, digne et vaillant Tonnel.;

 

Restait encore Maudet, Maudet c'est le courage,
C'est la foudre et l'éclair qui présagent l'orage,
C'est l'officier hardi dont le terrible bras,
Massacre sans merci plus de vingt guérillas ;
Il était hors de lui, son regard était louche,
L'écume avec le sang s'échappaient de sa bouche,
On le voyait partout affrontant le trépas,
Et. la cruelle mort semblait suivre ses pas !

 

Soutenus seulement par leur froide énergie,
Chacun sentait venir l'heure de l'agonie,
Car, depuis plus d'un jour nos illustres héros,
Étaient privés de pain, de vivres, de repos ;
Les cartouches manquaient, 0 ! moment plein d'alarmes,
Il ne leur restait plus qu'à mourir sur leurs armes ;
Plus d'espoir de salut, l'ennemi s'approchait,
Et le furieux .Milan,, de très-loin leur criait ;

 

« Rendez-vous, rendez-vous, troupe noble et vaillante,
« Votre rage aujourd'hui me paraît impuissante ;
« C'est assez combattu pour l'honneur du pays,
« Votre vigueur, soldats, à mes yeux est sans prix ;
« Contre les coups du sort, il faut donc vous soumettre,
« Vous trouverez en moi, non un terrible maître ,
« Mais un ami vainqueur ravi de vos exploits,
« Qui veillera sur vous et vous rendra vos droits ;
Mais pendant qu'il parlait une flamme rougeâtre,
Calcinait, dévorait ceux qu'on n'avait pu battre ;
On entendait parfois au milieu d'un soupir,
Ces mots : « Se rendre ! Oh non ! nous préférons mourir !
Maudet était mourant, une large blessure,
Expliquait sa pâleur et le mal qu'il endure,
Lui qu'on voyait si fier maintenant abattu,
Murmurait et disait : « Mon Dieu, tout est perdu !
Et ses vaillants soldats, fatigués, hors d'haleine,
Furent faits prisonniers par l'armée mexicaine !

 

Honneur, trois fois honneur, aux morts de Camarone,
Plaçons sur leur cercueil "une belle couronne,
Et que leur nom béni par la postérité,
Acquière en un seul jour, la gloire et l'immortalité !

 

 


 

Adolphe CANAL, Capitaine au 61e de ligne.
Ce texte, et son orthographe est la reproduction fidèle
du livre paru en 1878


12

Page 4 sur 4

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2984
mod_vvisit_counterHier17720
mod_vvisit_counterCette semaine67424
mod_vvisit_counterSemaine dernière111569
mod_vvisit_counterCe mois209274
mod_vvisit_counterMois dernier468449
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0914184006

Qui est en ligne ?

Nous avons 3507 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 14142
Affiche le nombre de clics des articles : 29026315
You are here AALEME BULLETINS Bulletins web 2010