AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Gard rhodanien : la Légion étrangère fière de ses traditions

Envoyer

http://www.midilibre.fr/

TIMOTHÉE DÉON Publié le 31/08/2017

Gard rhodanien : la Légion étrangère fière de ses traditions

Les tatouages sont courants chez les légionnaires. Ils représentent souvent des symboles de la Légion comme ici la devise honneur et fidélité. MIKAËL ANISSET

Vieux de 186 ans, ce corps d'élite de la défense française se démarque par des coutumes qui lui sont propres.

Depuis 1831, date de sa création par Louis Philippe 1er sur décret royal, la Légion étrangère a été de tous les combats que la France a menés. Créée au départ pour accueillir les indésirables des nobles rangs de l'armée française, elle est un ensemble de bataillons mal-aimés où les officiers voient comme une punition d'y servir.

Une réputation connue à travers le monde

Mais, combat après combat, la Légion étrangère impressionne, et à force de courage d'abnégation et de sacrifices devient une unité d'élite dont la réputation est connue à travers le monde. Ils sont aujourd'hui nombreux et de toutes origines à vouloir y servir. En effet, aucun corps de l'armée française ne suscite autant d'interrogations, de mystères et de mythes que la Légion étrangère. Des traditions nées de leurs exploits.

Honneur  et fidélité

Chaque régiment a son étendard, un drapeau tricolore sur lequel est inscrit honneur et patrie. Ceux des régiments étrangers sont un peu différents, leur devise est honneur et fidélité. On ne demande pas aux légionnaires de renier  leur patrie d'origine cependant ils doivent jurer fidélité à la France.

La légion  a ses “hipsters”

Pour les pionniers, la barbe n'est pas un effet de mode, mais bien une tradition datant de 1844. Ces derniers montaient les premiers  à l'assaut, leur espérance de vie étant très courte ils avaient le droit de ne pas se raser et revenaient barbus lorsqu'ils survivaient.

Tradition d'Afrique

Nombre des coutumes de la Légion remontent aux conquêtes de l'Algérie et du Maroc au milieu du XVIIIe siècle. Comme le chapeau chinois, pavillon de cuivre garni de clochettes qui compose la musique de la Légion étrangère. Instrument d'origine Turc, deux queues de cheval y sont accrochées. Une vieille tradition ottomane adoptée par les régiments d'Afrique. La queue du cheval de l'ennemi tué était symbole de courage. Exposée devant la tente du chef elle représentait le commandement.

Képi blanc

Les légionnaires sont reconnaissables à leur fameux képi blanc. Pourtant, ce dernier  n'a pas toujours été couleur de pureté. À l'origine, il était kaki, mais durant les campagnes d'Afrique du nord, à force de soleil, de transpiration et des lavages répétés, il eut vite tendance  à devenir blanc, marquant ainsi  la fierté des plus anciens. Difficile à obtenir, le képi blanc est remis aux recrues qui sont dignes de leurs aînés, il marque l'appartenance  à leur nouvelle famille, la légion.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui14737
mod_vvisit_counterHier10048
mod_vvisit_counterCette semaine67942
mod_vvisit_counterSemaine dernière47757
mod_vvisit_counterCe mois122993
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098553586

Qui est en ligne ?

Nous avons 4918 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13489
Affiche le nombre de clics des articles : 18434295
You are here PRESSE XXI° 2017 Gard rhodanien : la Légion étrangère fière de ses traditions