AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La Légion étrangère en haut de l'affiche au musée

Envoyer

LaProvence.com

Lundi 27/03/2017

 

L'exposition "Légion et cinéma" présente une quarantaine d'affiches de films qui mettent en scène des légionnaires, jusqu'au dimanche 27 août

La Légion étrangère en haut de l'affiche au musée - 1

La Légion étrangère en haut de l'affiche au musée - 2

Une nouvelle exposition temporaire est actuellement proposée par le musée de la Légion étrangère. Elle a pour thème "Légion et cinéma : quand le 7e art s'empare du képi blanc". C'est l'adjudant-chef Richard Nydrle, commissaire scientifique et gérant du musée, qui est à l'initiative de ce projet. Après deux ans de recherches, il a pu rassembler une quarantaine d'affiches d'époque sur la centaine de films qui mettent en scène des personnages de légionnaires.

Et pour l'occasion, l'entrée de la galerie s'est parée d'étoiles aux noms d'acteurs prestigieux comme sur le fameux Walk of fame de Sunset boulevard. À l'entrée de l'exposition, un grand écran diffuse en boucle Légionnaire, avec Jean-Claude Van Damme, alors que deux autres projections s'enchaînent à l'intérieur de la salle. L'exposition se décline ensuite suivant sept thématiques : "Ils étaient légionnaires", "Les stars dans la peau des légionnaires", "Belles de légionnaires", "La saga Beau Geste", "La Légion s'amuse", "Michel Audiard" et "Autres regards".

Au fil des photos et affiches, on se rend compte que de nombreuses stars ont endossé le costume de légionnaire : John Wayne, Gary Cooper, Alain delon, Gene Hackman, Terence Hill, Charles Aznavour, Jean Gabin, Fernandel, Jean-Paul Belmondo, Jean-Claude Van Damme, et même Mickey ! Et de nombreuses actrices les ont côtoyés à l'écran : Catherine Deneuve, Gina Lollobrigida, Marlene Dietrich...

"On découvre combien la Légion étrangère a toujours suscité dans l'imaginaire collectif, depuis sa création en 1831, l'idée d'aventure, d'exotisme, de dépassement de soi ou de nouveau départ... Le cinéma a largement contribué à promouvoir cette image autour d'un légionnaire viril, bagarreur et séducteur", rappelle l'adjudant-chef Nydrle.

Dès 1912, avec le film Under Two Flags de Lucius Henderson, puis en plongeant avec Gary Cooper dans les beaux yeux de Marlene Dietrich à la sortie de Morocco (1930), ou en suivant la saga Beau geste, tout le cinéma a tourné avec la Légion. Qui n'a pas rêvé de prendre un Taxi pour Tobrouck en 1961, avec Aznavour et Ventura ; ou de braquer une banque avec Les Morfalous entraînés par Belmondo ? C'est cet univers-là que le musée recrée pour vous, le temps d'une exposition temporaire.

Le cinéma l'Éden à La Ciotat (www.edencinemalaciotat.com), le cinéma du château de la Buzine à Marseille (www.labuzine. com) et le cinéma Le Pagnol à Aubagne (www.aubagne-filmfest.fr) vous proposeront de revoir tous ces films... Des projections en plein air auront également lieu sur le cours Voltaire à Aubagne.

Exposition "Légion et cinéma" jusqu'au dimanche 27 août, du mercredi au dimanche 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, au Musée de la Légion étrangère. Contact au 04 42 18 10 41 ou 04 42 18 10 96.


Parmi les nombreuses anecdotes qui jalonnent cette exposition "Légion et cinéma : quand le 7e art s'empare du képi blanc", on citera l'invention du terme 7e art par Ricciotto Canudo, qui s'engagea comme légionnaire en 1914 aux côtés de Blaise Cendrars.

Le premier film oscarisé en 1927 n'est autre que Les Ailes, du réalisateur William A. Wellman, lui-même ancien légionnaire. Dans son dernier film, L'Escadrille Lafayette, le jeune Clint Eastwood fait une apparition.

L'affiche du film avec Fernandel Un de la Légion (ou Le prisonnier et son chameau) a été réalisée à l'imprimerie La Lithotyp de Roquevaire.


Parmi les nombreuses anecdotes qui jalonnent cette exposition "Légion et cinéma : quand le 7e art s'empare du képi blanc", on citera l'invention du terme 7e art par Ricciotto Canudo, qui s'engagea comme légionnaire en 1914 aux côtés de Blaise Cendrars.

Le premier film oscarisé en 1927 n'est autre que Les Ailes, du réalisateur William A. Wellman, lui-même ancien légionnaire. Dans son dernier film, L'Escadrille Lafayette, le jeune Clint Eastwood fait une apparition.

L'affiche du film avec Fernandel Un de la Légion (ou Le prisonnier et son chameau) a été réalisée à l'imprimerie La Lithotyp de Roquevaire.

Nathalie Cornand


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2373
mod_vvisit_counterHier10891
mod_vvisit_counterCette semaine20649
mod_vvisit_counterSemaine dernière47757
mod_vvisit_counterCe mois75700
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098506293

Qui est en ligne ?

Nous avons 2284 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13487
Affiche le nombre de clics des articles : 18330953
You are here PRESSE XXI° 2017 La Légion étrangère en haut de l'affiche au musée