AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Indochine : Sigean honore les soldats Albert et Siegfried

Envoyer

Publié le 14/06/2015

Beaucoup d'émotion autour du maire Michel Jammes pour Albert Blondeau et Siegfried Cirès lors du dépôt de gerbe.
Beaucoup d'émotion autour du maire Michel Jammes pour Albert Blondeau et Siegfried Cirès lors du dépôt de gerbe.

Plutôt que de céder à la sinistrose, le maire préféra retenir l'héroïsme dont ont fait preuve les soldats français engagés dans cette guerre d'Indochine, sans merci, d'autant plus que deux d'entre eux, Sigeanais et bien vivants, se tenaient à ses côtés. Albert Blondeau, qui partit en Indochine en janvier 1947 sur le bateau «Île-de-France», en revint en janvier 1949. Muté au 1er régiment d'infanterie coloniale, il arriva à Saïgon avant de se diriger vers le Tonkin empruntant une route stratégique où eurent lieu de nombreux combats dont un décima son régiment. Il fut alors versé au 21e régiment d'infanterie coloniale et désigné comme chef de poste jusqu'à sa libération. Deux citations vinrent saluer son action dans ce conflit. Le maire fit ensuite l'éloge de Siegfried Cirès, qui a transmis son investissement envers autrui, et à son fils Jean-Pierre, chef du centre des sapeurs-pompiers, qui a été maire de Sigean et est toujours membre du conseil municipal. Siegfried a combattu en Indochine de 1951 à 1954, trois années où il participa aux affrontements sur le territoire du Tonkin, au moment où la lutte s'intensifiait du fait de l'implication encore plus forte des Chinois. Il sut faire front comme ses camarades, avant d'être évacué vers l'Afrique du Nord. Ces trois années sont à jamais gravées dans sa mémoire et ont participé à l'élever au grade de sergent dans la légion étrangère, corps qu'il a servi pendant plus de six ans. Siegfried peut parler des heures avec une précision redoutable de ce conflit, mais refuse le qualificatif d'encyclopédie à son sujet «quand on te dit ça, c'est que tu es sur le déclin, c'est pas bon ça !». Respect pour Albert et Siegfried, et il nous tarde de les revoir au prochain vin d'honneur après la cérémonie.

La Dépêche du Midi

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui738
mod_vvisit_counterHier9339
mod_vvisit_counterCette semaine738
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois124243
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098324976

Qui est en ligne ?

Nous avons 1717 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18041590
You are here PRESSE XXI° 2015 Indochine : Sigean honore les soldats Albert et Siegfried