AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

L'envol d'un joli festival de BD

Envoyer

Lundi 08/06/2015

Dédié à l'aéronautique, sa première édition a fait le plein, hier, à la halle polyvalente

L'envol d'un joli festival de BD - 1

Bien avant que les portes de la halle polyvalente ne s'ouvrent, les fans étaient là pour faire dédicacer leurs albums par les auteurs stars de la discipline, comme Patrice Serres. Photos P.M.

Réussite totale pour la première édition du festival "AéroBD" qui s'est tenue hier toute la journée dans la halle polyvalente d'Istres.

Son instigateur, Nicolas Sanchez, a joué volontiers les VRP pour une manifestation inédite : "Il n'existe pas de festival de bande dessinée tourné vers l'aéronautique, précise ce mécanicien avion qui, avant Istres, a mis en place une manifestation similaire, "Bulles d'air", sur la base d'Évreux. Elle s'y poursuit mais, maintenant que je suis dans le sud, je vais passer la main là-bas". Seul regret : que le renforcement du plan Vigipirate, suite aux événements de janvier, ait empêché la tenue du festival sur la base. Mais ce n'est sans doute que partie remise (lire ci-dessous).

Si des auteurs sont régulièrement invités sur des meetings, Istres pourrait bien, en tout cas, combler un manque depuis l'arrêt, il y a cinq ans, du festival qui se tenait pendant le salon du Bourget à Paris. Et l'association du comité des fêtes de la base aérienne 125 a mis le paquet pour séduire les nombreux visiteurs venus en connaisseurs ou en curieux, l'entrée étant qui plus est gratuite à la halle.

"Bien avant que les portes ne s'ouvrent, les fans étaient là pour faire dédicacer leurs albums", atteste Nicolas Sanchez. Il faut dire que des stars de la discipline, comme Patrice Serres, étaient au rendez-vous.

Mais pour permettre au public de prendre son temps entre deux coups de crayon, les animations et stands parallèles ne manquaient pas. À l'image, sur la gauche, de l'allée des peintres et illustrateurs, Tiennick Kérével en tête. Devenu peintre officiel Art et Espace en 2008, il présentait notamment son ouvrage Ciels de Provence, histoire de l'aviation en Provence de 1910 à nos jours, sorti en 2010. Juste à côté, l'imposant Evgueniï Ponomarev exposait ses impressionnantes scènes de combat aérien, des peintures à huile criantes de réalisme, que cet ex-légionnaire réalise dans son atelier à Marseille.

Quant au niçois Régis Rocca, son travail bénévole pour l'armée de l'air épate. "Designer pour l'univers du luxe sur la Côte d'Azur, j'exerce ici ma passion du dessin en customisant des avions lors de commémorations d'événements". Un art éphémère dont témoignent des photos et un joli palmarès de podiums : "J'ai eu beaucoup de 2es prix, sourit-il. Je suis un peu le Poulidor du design aéronautique".

Christopher Amen, venu de Bordeaux, fait vivre, à travers sa société AéroDéco, sa passion pour le recyclage en objets (tables basses, pendules, sculptures) de pièces d'avions : "À la base, je suis mécanicien avion chez Dassault, précise le jeune homme. Mais, depuis quatre ans, je mène cette activité en parallèle, aussi bien pour des escadrons, des aéroclubs ou des particuliers". Avec aussi des objets personnalisés pour des anniversaires ou des départs à la retraite.

Un mariage des genres que Nicolas Sanchez analyse ainsi : "Il se confirme que la bande dessinée intéresse plus les hommes, tandis que les femmes sont plus attirées par l'art pictural. Mais j'ai constaté que des femmes, après avoir vu des peintures sur l'aéronautisme, venaient volontiers à la BD".

Tout un univers complémentaire que les amateurs ont dévoré des yeux et que les néophytes ont découvert avec plaisir. Entre la présence de libraires et les étals d'une bourse aux BD, petits et grands ont pu passer de bons moments. Agrémentés par la présence de quelques objets empruntés à l'univers des avions de chasse, fauteuil éjectable, missiles ou tente de survie en cas d'amerrissage d'urgence. Hier, Istres a confirmé être aussi une capitale de l'aéronautique en bande dessinée.


Sur la base dès l'an prochain ?

Présents à la halle polyvalente hier matin, François Bernardini et le colonel Thierry Garreta se sont accordés pour dire tout le bien qu'ils pensaient de ce nouveau rendez-vous.

Le maire d'Istres soutient l'idée initialement envisagée que le hangar Mercure, cher à son coeur, puisse abriter la deuxième édition dès 2016. Le commandant de la base aérienne 125 le rejoint d'autant plus qu'il a confié : "Il se peut que nous ayions un meeting l'an prochain. Nous pourrions faire coïncider le festival avec la manifestation aérienne". De quoi donner le sourire et des ailes à ses promoteurs.

Patrick Merle


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8394
mod_vvisit_counterHier8460
mod_vvisit_counterCette semaine26617
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois150122
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098350855

Qui est en ligne ?

Nous avons 1618 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18078085
You are here PRESSE XXI° 2015 L'envol d'un joli festival de BD