AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Un marathon qui va entrer dans la légende

Envoyer

Publié le 08/06/2015

Pour sa première édition, le marathon de Carcassonne Pays Cathare a déjà marqué les esprits. Une épreuve qui en appelle d'autres / Photos DDM
Pour sa première édition, le marathon de Carcassonne Pays Cathare a déjà marqué les esprits. Une épreuve qui en appelle d'autres / Photos DDM

Les visages sont parfois défaits, d'autres paradoxalement sereins. Les foulées écrasées, d'autres légères. Qu'importe le niveau, tous ceux qui ont participé à ce premier marathon de Carcassonne Pays Cathare ne sont pas près de l'oublier. «C'est un marathon pour les costauds, il faudra savoir barouder pour en sortir indemne», avait déclaré Didier Chaussade, l'un des organisateurs de Dépêche Évents, à propos du tracé. Et ce parcours, avec ses dénivelés et la chaleur en plus, a tenu toutes ses promesses. «C'était dur», ont confié nombre de coureurs qui venaient à peine de franchir la ligne d'arrivée au stade Domec, hier, en fin de matinée. Les coureurs ont alterné moments d'encouragement avec des habitants sur le bord des routes, et moments de solitude en rase campagne ou dans la montée de Villedubert. à l'euphorie du matin, quand les 1 300 participants se sont élancés à l'ombre des tours de la Cité médiévale pour foncer vers l'arrière-pays Minervois, a succédé la fatigue, les crampes parfois.

Des Catalans en nombre

Pour tenir, les coureurs pouvaient compter sur les postes de ravitaillement, bien sûr, mais aussi les copains, les amis sur le bord du tracé ou à vélo, tout près, avec des mots d'encouragements. À l'entrée du stade Domec, une colonie de supporters catalans s'était positionnée à l'ombre des arbres. À peine voyait-elle arriver un participant que les applaudissements, les félicitations fusaient, certes un peu plus fort lorsqu'il s'agissait d'un «gars» du pays...

Dans la course en relais des entreprises, «La Dépêche du Midi» avait aligné trois équipes, Cap Ouest automobiles n'était pas en reste, la Légion étrangère le 3e RPIMa et les gendarmes non plus d'ailleurs.

Comme pour donner un dernier coup de rein, un anonyme s'était placé à l'entrée du stade et lançait à tous les concurrents : «Il n'y a plus que 200 mètres», une petite phrase qui faisait son effet, qui redonnait des couleurs à ceux qui désespéraient d'arriver. Ceux qui ne tenaient qu'en puisant encore et encore dans des ressources insoupçonnées. «Merci», lâchaient alors les coureurs en direction de cet homme providentiel. La ligne d'arrivée franchie, les organisateurs ôtaient les puces électroniques fixées à l'une des chaussures des concurrents, qui permettent d'enregistrer automatiquement leur temps. Domec se transformait alors en oasis. Allongés sur la pelouse, les marathoniens se rafraîchissaient, réalisaient de longs étirements, alors que le rythme de leur foulée résonnait encore dans leur tête. «Je l'ai fait, je l'ai fini», chuchotait un homme vidé de ses forces mais heureux. Le premier marathon de Carcassonne Pays Cathare n'a pas fini de faire rêver, même dans la douleur.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1693
mod_vvisit_counterHier8487
mod_vvisit_counterCette semaine28403
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois151908
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098352641

Qui est en ligne ?

Nous avons 1855 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18081250
You are here PRESSE XXI° 2015 Un marathon qui va entrer dans la légende