AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Camerone : cérémonie et fête au régiment

Envoyer

Publié le 23/04/2015

Les sapeurs de la Légion étrangère./Photo DDM, Gladys
Les sapeurs de la Légion étrangère./Photo DDM, Gladys

Le 152e anniversaire de la bataille de Camerone sera célébré au 4e régiment étranger les 30 avril et 1er mai, un rendez-vous auquel le régiment convie les Chauriens et plus largement tous ceux qui souhaitent venir le rencontrer. Camerone célèbre chaque année, dans toutes ses unités, le combat qui opposa une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines, le 30 avril 1863, lors de l'expédition française au Mexique. Soixante-trois soldats de la Légion, sous les ordres du capitaine Danjou, assiégés dans une hacienda du petit village de Camarón de Tejeda, résistèrent plus d'une journée à l'assaut de 2 000 soldats mexicains. À la fin de la journée, les six légionnaires encore en état de combattre, à court de munitions, se rendent à leurs adversaires à condition de garder leurs armes et de pouvoir secourir leurs camarades blessés.

«C'est le combat fondateur des valeurs de la Légion étrangère où le légionnaire, en prêtant serment, lie intimement son destin à celui de son chef», souligne le commandant François Hervé-Bazin, officier supérieur adjoint en charge de la communication. «Camerone, c'est aussi le culte de la mission où chaque légionnaire renouvelle annuellement son serment de servir son pays d'accueil avec honneur et fidélité, s'il le faut au péril de sa vie».

Cérémonie et festivités

Camerone, aujourd'hui, c'est d'abord une prise d'armes ouverte au public qui, cette année, sera présidée par le général de brigade Emmanuel Maurin, commandant l'école de l'infanterie à Draguignan ; il connaît bien la Légion pour avoir commandé le 2e REP, régiment étranger de parachutistes de Calvi. Il est aussi le frère du général Maurin, actuel commandant de la Légion étrangère. Également présent, le général Burkhard, du conseil national du renseignement, ancien chef du bureau instruction au régiment chaurien qui fut également chef de corps de la DBLE, demi-brigade de la Légion étrangère.

Chaque année, à l'occasion de la prise d'armes, a lieu une remise de képis blancs à une section de jeunes engagés volontaires qui prêteront le serment de servir avec honneur et fidélité. Un défilé sur la place d'armes clôturera la partie officielle de ces deux jours. Place ensuite à celle festive avec la kermesse, ses stands, manèges et nombreuses activités pour petits et grands. Le soir, aura lieu le traditionnel bal avec l'élection de Miss Képi blanc. C'est tout cela Camerone, un véritable événement qui l'an dernier a accueilli de 4 000 à 5 000 visiteurs en deux jours au quartier Danjou.

Gladys Kichkoff

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui12779
mod_vvisit_counterHier10048
mod_vvisit_counterCette semaine65984
mod_vvisit_counterSemaine dernière47757
mod_vvisit_counterCe mois121035
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098551628

Qui est en ligne ?

Nous avons 5063 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13489
Affiche le nombre de clics des articles : 18427670
You are here PRESSE XXI° 2015 Camerone : cérémonie et fête au régiment