AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

L'ancien militaire a quitté la fosse commune

Envoyer

Pays de la Loire - 16 Avril

Hier, un dernier hommage à « Popeye », ancien militaire devenu SDF et mort dans l'oubli, lui a été rendu dans l'émotion.
Hier, un dernier hommage à « Popeye », ancien militaire devenu SDF et mort dans l'oubli, lui a été rendu dans l'émotion.

Popeye était mort en 2014, dans l'oubli, à Fontenay. Hier, en présence de sa soeur, un hommage digne et une sépulture décente ont été rendus au SDF par les anciens des troupes de marine.

L'histoire

C'est pour la plupart des anciens militaires, une inhumation comme ils n'en ont jamais vécu. Hier matin, avant l'ouverture du cimetière de Notre-Dame à Fontenay-le-Comte (Vendée), le cercueil de leur « frère d'arme, Popeye », vient d'être sorti de terre pour une nouvelle sépulture.

Thierry Debertrand, membre de l'association des vétérans Opex, Onu, Otan, voulait une fin « plus digne » pour celui qui a servi la France pendant quinze ans au sein du 21e Rima (armée de Terre). Sans abri, l'homme était décédé un soir de novembre 2014 « dans la solitude, la maladie et la précarité ». Avant d'être enterré dans le carré des indigents, « la fosse commune ».

« Devoir de mémoire »

Épaulé par le vice-président de l'association, qui habite dans le Sud, Thierry Debertrand a réuni 3 600 € de dons pour offrir une « sépulture décente », une concession et une pierre tombale à Claude Bellesoeur.

L'article paru dans Ouest-France du mercredi 8 avril a fait boule de neige. Une cinquantaine d'anciens des troupes de marine de Vendée, de l'armée de l'Air et d'autres associations ont répondu à « ce devoir de mémoire ».

Après le discours à un ami, les souvenirs affluent. Un temps au Tchad, en ex-Yougoslavie, en Nouvelle-Calédonie, ou au sein de son régiment. Le chant des troupes de marine ravive l'émotion. Quatre de ses anciens frères d'arme porteront son cercueil, recouvert d'une housse noire, avant de lui faire un dernier adieu.

La soeur de Popeye, venue d'Ille-et-Vilaine, était entourée de sa famille de cœur. Sans nouvelles de son frère depuis quinze ans, elle regrette la fin tragique d'un homme livré à lui-même. « Il n'aurait jamais dû quitter l'armée », soufflera-t-elle.

Malgré son passage au Centre militaire de formation professionnel (CMFP), à Fontenay, qui permet aux anciens de préparer le retour à la vie civile, Popeye s'enfoncera dans une spirale négative. « L'armée, c'était sa vie, témoigne un homme qui l'a bien connu. Il n'a pas su se reconstruire derrière. » Resté à Fontenay, il ne fera jamais appel à ses camarades.

« Il est malheureusement fréquent que d'anciens militaires soient déboussolés et finissent dans la rue », reconnaît Thierry Debertrand, dont l'association a été créée pour leur venir en aide. Denis Giacomazzi, qui a connu Claude Bellesoeur au Tchad en 1991, estime que « l'après » n'est pas facile sans structure familiale solide. Et que les associations nationales, régimentaires, corporatistes, ont aussi un « rôle de sentinelle » à jouer dans « le suivi psychologique et l'accompagnement ». Afin que des drames comme le décès de Popeye n'arrivent plus.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5474
mod_vvisit_counterHier9685
mod_vvisit_counterCette semaine41869
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois165374
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098366107

Qui est en ligne ?

Nous avons 2246 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18107199
You are here PRESSE XXI° 2015 L'ancien militaire a quitté la fosse commune