AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

L'Elysée déclassifie ses archives sur le génocide rwandais

Envoyer

07/04/15

Légionnaire français et réfugiés rwandais entrant au Zaïre, aujourd'hui
République démocrAtique du Congo. en août 1994. La France a signé mardi
la déclassification de documents émis entre 1990 et 1994 par la présidence
de la République relatifs au génocide commis au Rwanda. /Photo d'archives/REUTERS 

La France a décidé mardi de déclassifier des archives de l'Elysée relatives au génocide commis au Rwanda en 1994 et portant sur la période 1990-1994, a-t-on appris dans l'entourage de François Hollande.

"Il s'agit notamment d'archives émanant des conseillers diplomatiques et militaires du président François Mitterrand et également de compte rendus de conseils restreints de défense de l'époque", a-t-on précisé.

Cette décision, qui survient le jour du 21e anniversaire du déclenchement du génocide qui a fait 800.000 morts en 1994, a été signée par le secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet, en présence de Dominique Bertinotti, ancienne ministre et mandataire des archives de la présidence Mitterrand.

La déclassification va permettre aux chercheurs et historiens souhaitant travailler sur cette période de consulter les documents en adressant une demande à Dominique Bertinotti.

Ce processus, déjà engagé à l'Assemblée nationale, au ministère des Affaires étrangères et à celui de la Défense, s'inscrit dans "un souci de transparence" et une "volonté de faciliter le travail de mémoire concernant cette période", souligne-t-on à l'Elysée.

Dans un communiqué, SOS Racisme se félicite de ce "pas vers la vérité".

"En tournant le dos à une volonté de dissimulation de ces documents, la France participe enfin d'une logique de normalisation de son rapport au génocide dont furent victimes les Tutsis, même si nous savons que le chemin est encore long et escarpé", estime l'association.

La question du rôle joué en 1994 par Paris, alors allié au régime hutu qui a déclenché le génocide contre, pour l'essentiel, des Tutsis, empoisonne depuis plus de vingt ans les relations bilatérales entre la France et le Rwanda qui a souvent accusé par le passé Paris de s'être rendu complice des tueries.

APAISEMENT

En 2006, les relations diplomatiques entre les deux pays avaient été rompues après la mise en cause par la justice française de proches du président tutsi Paul Kagamé dans l'attentat du 6 avril 1994 contre l'avion du président hutu Juvénal Habyarimana, qui fut le détonateur du déclenchement du génocide.

Mais l'enquête, reprise par les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux, a connu un revirement, un nouveau rapport d'expertise publié en janvier 2012 étayant l'hypothèse contraire de tirs provenant d'un camp militaire tenu par des extrémistes hutus.

La période d'apaisement qui a suivi entre Paris et Kigali a connu un nouveau refroidissement l'an dernier, lorsque le président Paul Kagamé, à l'occasion du 20e anniversaire du déclenchement du génocide, a dénoncé le rôle direct de la France dans "la préparation politique du génocide".

Le gouvernement français avait répliqué en renonçant à envoyer la ministre de la Justice, Christiane Taubira, au Rwanda, où elle devait représenter la France lors des cérémonies.

Kigali accuse l'armée française d'avoir protégé la fuite vers le Congo des génocidaires hutus.

"Il y a beaucoup de procédures judiciaires en cours relatives au génocide, concernant des personnalités rwandaises", rappelle-t-on à l'Elysée. L'enjeu pour François Hollande, ajoute-t-on, est de répondre à "un souhait de vérité pour les historiens et la société civile".

Le premier procès sur le sol français d'un Rwandais accusé de génocide s'est tenu l'an dernier. Pascal Simbikangwa, ancien militaire et agent des renseignements rwandais, a été condamné en mars 2014 à 25 ans de prison.

(Elizabeth Pineau, avec Henri-Pierre André, édité par Marine Pennetier)


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2781
mod_vvisit_counterHier8460
mod_vvisit_counterCette semaine21004
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois144509
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098345242

Qui est en ligne ?

Nous avons 1276 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18069882
You are here PRESSE XXI° 2015 L'Elysée déclassifie ses archives sur le génocide rwandais