AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les souvenirs de guerre de Lanot

Envoyer

26/01/2015

Frank Lanot livre un roman fort  qui ravira les passionnés d’histoire.
Frank Lanot livre un roman fort qui ravira les passionnés d’histoire.

L’histoire

Lorsque Bruneau décède, sa fille et son gendre, Antoine, hé-ritent d’une étrange mission. Dans son coffre-fort : un colt, une balle, une liste de onze noms et un petit carnet…

Antoine mène seul ses investigations et rencontre un à un les anciens frères d’armes de son beau-père. Cet ancien de la Légion étrangère a vécu plusieurs conflits de l’intérieur, des camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale au Vietnam, en passant par l’Algérie.

À Hô Chi Minh, il a croisé la route d’un certain Georges Boudarel qui a tenté d’endoctriner certains soldats mais qui a surtout humilié et brisé plusieurs d’entre eux.

L’avis de Sophie

Image-165.png

 

« Homo ho-mini lupus est », « l’homme est un loup pour l’homme ». Cette locution latine illustre parfaitement le texte de Frank Lanot. Via le personnage d’Antoine, il recueille les souvenirs de la guerre à travers les confidences de ceux qui l’on vécu.

L’immersion est forte, portée par un récit à la première personne, qui nous plonge même dans la tête du persécuteur. Son roman est une réflexion sur la violence et le mal. L’auteur met sa passion de la littérature au service du récit.

Antoine va se plonger dans les livres d’histoire et savourer aussi les précieux ouvrages qui se trouvent dans le bureau de Bruneau.

Cet ouvrage a les saveurs d’un roman policier où le héros remonte la piste des indices précieusement déposés par le disparu. Mais le crime sera-t-il au rendez-vous ? Un tel acte engendrerait forcément des conséquences. L’auto-justice peut-elle être légitime dans certains cas ? Cette fiction permet aussi de mieux comprendre le conflit en Indochine.

Et les Caennais apprécieront l’apparition de leur ville en filagramme dans le roman.

L’auteur

Frank Lanot est professeur de Lettres à Caen. Il est également modérateur de débat littéraire notamment pendant le festival Les Boréales. Après La Clef (1996), ce livre est son deuxième roman.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8596
mod_vvisit_counterHier8487
mod_vvisit_counterCette semaine35306
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois158811
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098359544

Qui est en ligne ?

Nous avons 2586 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18094974
You are here PRESSE XXI° 2015 Les souvenirs de guerre de Lanot