AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Medef se pose la question de la « réconciliation »

Envoyer

Le Bien Public

Le 02/09/2015

« Réconcilier » tous ceux qui s’opposent, c’est le vaste thème abordé hier lors de l’université d’été du Medef en Bourgogne, à Dijon.

Les cinq experts qui ont participé à la table ronde « Ils s’opposent, ils s’ignorent, ils s’affrontent : réconciliables ? » (de gauche à droite) : Khalid Hamdani  (directeur de l’Institut éthique et diversité), Agnès Verdier-Molinie (directrice de la fondation IFRAP), le général Christophe de Saint-Chamas (ancien commandant de la Légion étrangère), Alain Bonnin (président de l’université de Bourgogne) et Youssef Seddik (philosophe et anthropologue).  Photo Philippe Bruchot

C’était il y a tout juste un an, à Jouy-en-Josas dans les Yvelines. Invité par le Medef dans le cadre de l’université d’été du mouvement patronal, Manuel Valls avait lâché une petite phrase – « J’aime l’entreprise » – qui avait fait couler beaucoup d’encre et déclencher une vive polémique dans son propre camp. Mais derrière les propos du Premier ministre, il y avait avant tout une volonté : celle de réconcilier deux mondes que tout oppose sur le papier : patronat et salariat.

Douze mois plus tard, le Medef en Bourgogne a visiblement compris le message et avait donc choisi de faire de cette « réconciliation » le fil conducteur de son université d’été, qui avait lieu ce mardi après-midi dans les locaux de l’ESC (École supérieure de commerce) de Dijon.

Réconcilier le secteur éducatif avec celui de l’entreprise, c’est justement l’un des objectifs que s’est fixé le président de l’université de Bourgogne, Alain Bonnin, qui intervenait hier dans le cadre d’une table ronde intitulée « Ils s’opposent, ils s’ignorent, ils s’affrontent : réconciliables ? ». « Notre démarche consiste à mettre en relation deux secteurs qui n’ont pas appris à se connaître, ni à se comprendre », a-t-il insisté, rappelant la nécessité « d’impliquer davantage les industriels dans l’élaboration des projets pédagogiques universitaires ».

« Ne jamais tricher avec les promesses »

Mais l’intervention qui a le plus retenu l’attention de l’auditoire, c’est certainement celle d’Agnès Verdier-Molinie. Directrice de la fondation IFRAP (un think tank notamment dédié à l’analyse des politiques publiques), mais aussi récente auteure du livre On va dans le mur , où elle critique largement l’État et le système économique français, cette dernière s’est longuement épanchée sur « l’opacité » de nombreuses institutions, mais aussi sur le « gaspillage » de l’argent public ou encore le « manque d’exemplarité » des élus. Avec de tels propos, on n’est pas certains qu’Agnès Verdier-Molinie aura contribué à réconcilier grand monde. Mais elle s’est en revanche attiré la sympathie d’une assistance en grande majorité composée de chefs d’entreprise. Le tout sous le regard du président du conseil régional de Bourgogne, François Patriat, installé aux premières loges aux côtés du président du Medef de Bourgogne et de Côte-d’Or, Pierre-Antoine Kern.

Au final, celui qui a peut-être le mieux cerné le thème de cet après-midi, c’est peut-être l’invité d’honneur de cette université d’été, le célèbre opticien Alain Afflelou. Loin d’être « fou », il a simplement rappelé l’un des piliers de sa réussite : « Ne jamais tricher avec les promesses faites aux consommateurs ». Un conseil qui s’adressait aussi bien à ses confrères entrepreneurs qu’aux différents élus locaux présents dans la salle.

Bertrand Lhote


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui9184
mod_vvisit_counterHier10270
mod_vvisit_counterCette semaine62206
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois123350
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098324083

Qui est en ligne ?

Nous avons 2144 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18040488
You are here PRESSE XXI° 2015 Le Medef se pose la question de la « réconciliation »