AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

À Saint-Jean, ces légionnaires qui ne sont jamais revenus

Envoyer

Retour accueil

Publié le Dimanche 16/08/2015

 

Plusieurs promeneurs ont affirmé avoir vu et entendu

Plusieurs promeneurs ont affirmé avoir vu et entendu "des choses terrifiantes" au domaine Saint-Jean.Photo Jeannot Filippi

Il fait trop chaud ? Rassurez-vous, on va vous faire frissonner. Au menu de votre rubrique estivale, les légendes étranges, parfois effrayantes, qui planent sur Corte et sa région. Apparitions, fantômes, malédictions... Notre petite ville ne manque pas de lieux et d'histoires qui collent... la chair de poule.

Septième épisode : les légionnaires disparus

De Saint-Jean, aujourd'hui, on connaît l'aspect bucolique, les chants reposants des oiseaux, la pelouse d'un joli vert au printemps... Une véritable image d'Épinal.

Et pourtant... C'est dans cet endroit a priori charmant que se seraient déroulés des faits pour le moins choquants. Nous sommes à la fin des années 1960, début 1970. La Légion étrangère utilise le domaine Saint-Jean pour sa section d'épreuves. Un terme peu familier des profanes, qui désigne en réalité une sorte de camp de redressement pour légionnaires peu disciplinés.

Les témoignages sur ce qui a pu se passer dans ces baraquements qui sont toujours visibles font froid dans le dos. Il est question de coups et de divers sévices, d'impossibilité de se reposer ne serait-ce qu'une minute : "On venait même nous observer lorsque nous faisions nos besoins. Non seulement c'était parfaitement inutile, mais en plus totalement humiliant", raconte Daniel Pottier, qui était au camp entre mai et août 1969.

Comme quelques autres avant lui, il raconte que ses camarades enfuis étaient presque systématiquement retrouvés au bout de quelques heures. "On les voyait revenir entourés des surveillants qui n'hésitaient pas à leur asséner des coups au passage."

Là où ces "retours au bercail" prennent une tournure plus inquiétante, c'est que les légionnaires en question disparaissaient en général dès la nuit de leur retour : "Le matin, les pelles pourtant propres la veille au soir étaient couvertes de terre et de boue. Et les camarades, on ne les a plus jamais revus. De là à vous dire ce qu'ils sont devenus... J'ai mon idée, et je pense que certains corps, ou du moins ce qu'il en reste, sont toujours là-bas, bien cachés."

Apparitions "terrifiantes"

Des faits qu'il est, évidemment, quasi impossible de vérifier. D'abord parce que la réputation de grande muette de l'Armée ne s'est jamais démentie sur cette affaire. D'autre part, parce qu'il n'y avait quasiment pas de construction à Saint-Jean et aux alentours à cette époque, donc pas de témoins directs, ou en tout cas, personne qui se soit manifesté ouvertement.

Un parallèle peut-être à faire avec la caserne Grossetti, où l'on raconte qu'il se passait peu ou prou le même genre de choses qu'à Saint-Jean, et les hurlements que les habitants des Lubiacce entendaient régulièrement.

Aujourd'hui, le domaine Saint-Jean est l'endroit préféré des Cortenais pour faire un footing ou sortir les enfants.

Mais plusieurs témoins racontent avoir entendu ou vu des choses pour le moins "terrifiantes" dans les bois.

Il est question de "cris" venus de nulle part. On parle aussi "d'apparitions" fantomatiques. "Un soir, je me trouvais là-bas en voiture, raconte un Cortenais de longue date. Il faisait totalement nuit et soudain, venant de la forêt, j'ai entendu un bruit de pas, qui se dirigeait dans ma direction. J'ai demandé qui était là, le bruit s'est arrêté. Puis il a repris. Je suis parti, je n'ai jamais su de quoi il s'agissait."


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3454
mod_vvisit_counterHier8496
mod_vvisit_counterCette semaine11950
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois73094
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098273827

Qui est en ligne ?

Nous avons 1858 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17950614
You are here PRESSE XXI° 2015 À Saint-Jean, ces légionnaires qui ne sont jamais revenus