AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

« Tendre la main à celui qui a mal négocié son virage dans la vie »

Envoyer

5 juillet 2015

Médiateur d’une cité, ancien légionnaire, Salim Bouali est de passage à Montigny-lès-Arsures ce dimanche, pour partager son expérience dans le Jura.

Salim Bouali est médiateur dans une cité de Marseille. Il a passé dix-huit ans au sein de la Légion Étrangère. Il vient témoigner de son expérience à Montigny ce dimanche à 17 h.

De par son parcours personnel et professionnel, Salim Bouali (aujourd’hui médiateur dans une cité à Marseille, hier membre de la Légion Etrangère)  veut partager son expérience : les différences culturelles sont une richesse. Pour lui, des personnes d’origines très différentes « peuvent trouver une vraie cohésion dans l’effort, et plus encore au travers de l’entraide ».

Trois questions à Salim Bouali avant sa conférence à Montigny-lès-Arsures ce dimanche 5 juillet, à 17 h.

Comment vous présenteriez-vous à ceux qui ne vous connaissent pas ?

C’est selon l’intervention que je fais : soit comme médiateur, comme tonton… Je suis président de l’association EAPN (En action pour les nations) et le fondateur du Centre d’instruction civique.

Pourquoi donnez-vous une conférence dans le Jura ?

Parce qu’il y a des jeunes. Par le bouche à oreille, notre travail commence à avoir un écho favorable dans les villes, auprès des gens du milieu. Le pasteur du Jura, je suis aussi pasteur, m’a contacté pour venir sensibiliser les jeunes de votre région.

Quel est votre message ?

Redonner une chance. Tendre la main à celui qui a mal négocié son virage dans la vie. Je pose la question : pourquoi notre jeunesse est malade ? Est-ce que ce sont les seuls malades ? Et la cellule familiale ?
L’association a pour objectif de sensibiliser les jeunes aux valeurs de la République ; sensibiliser les parents sur le rôle de la cellule familiale dans la société ; sur le choc des cultures ; pourquoi la religion divise alors qu’elle doit nous unir ? Est-ce la faute de Dieu ou des hommes ? Quand l’homme se prend pour Dieu, alors les choses ne peuvent aller qu’en empirant. L’homme défend son pré carré. Dieu s’en fout de ces frontières.

Ce dimanche 5 juillet, à 17 h, conférence témoignage de Salim Bouali, “De légionnaire à médiateur dans une cité de Marseille”, 10 Rue de la Boutière, à Montigny-lès-Arsures. Organisée par l’association familiale protestante du Jura.

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7732
mod_vvisit_counterHier9339
mod_vvisit_counterCette semaine7732
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois131237
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098331970

Qui est en ligne ?

Nous avons 1998 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18050627
You are here PRESSE XXI° 2015 « Tendre la main à celui qui a mal négocié son virage dans la vie »