AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Béarn : en immersion avec les anciens légionnaires

Envoyer

Publié le 23/12/2014 par

Le cérémonial de la poussière, l’une des innombrables traditions de la Légion. © Photo photo David Le Deodic

Tendu, hostile, menaçant… C'est peu dire que d'affirmer que notre premier contact avec les anciens légionnaires du département a été froid. Le major François Varesano et ses hommes ont très peu goûté notre article consacré à Marcel, un ancien de la Légion habitué des bars de Pau. « Il ne représente pas la Légion » ou « salit son image », « c'est un fieffé menteur », « on a essayé de lui tendre la main mais il est irrécupérable » sont parmi les mots les plus doux entendus à cette occasion.

Rendez-vous était donc fixé avec la soixantaine d'anciens légionnaires des Pyrénées-Atlantiques pour une explication de texte. La rencontre a eu lieu le premier mardi de décembre dans le restaurant d'Artix qui sert de QG à la réunion mensuelle de l'amicale.

Tchad, Liban, Algérie

Il a bien sûr été question de notre ami commun. « Marcel ne respecte pas le code d'honneur », martelait d'emblée le major, en s'appuyant sur le point cinq du règlement partagé : « Ma tenue, mon comportement sont exemplaires en restant modeste ».

Il a surtout été question de la Légion et de ces anciens, toujours aussi fiers d'avoir œuvré en Indochine, au Congo, au Tchad, au Liban ou en Algérie. « On a ici un ancien du 1er REP qui était là au moment du putsch », assument-ils sans ambages. Partie prenante du soulèvement, le 1er Régiment étranger de parachutistes avait été dissous après l'échec du coup d'État des généraux Challe, Jouhaud, Zeller et Salan. À Artix, le plus ancien de la tablée a 84 ans. Le plus jeune, 56 ans. Des années après avoir raccroché les képis, les militaires du rang et les « sous-off'» gardent encore toute leur révérence à l'égard des anciens officiers à qui ils donnent du « Mon colonel ».

« L'amicale sert à garder le lien qui nous unit, expliquent-ils. C'est une entraide entre frères d'armes. » La Légion est une famille qui, cette année encore, fêtera Noël ensemble. Une nouvelle occasion de s'adonner à l'impressionnant rituel de la « poussière ». Une cérémonie qui rappelle que l'eau était parfois plus rare que le vin sur les théâtres d'opération.

« Cela a commencé en Afrique, on rinçait les grains de sable tombés dans le verre avec un fond de vin. On a gardé cette tradition et on boit toujours la poussière », explique le major. Avant chaque repas des anciens, les verres des convives sont donc remplis d'un fond de vin. Les militaires se tiennent debout. « Attention pour la poussière ! Envoyez ! » Puis vient l'hymne immuable de la Légion, « Tiens ! Voilà du boudin ! »

>> Avant chaque repas, la tradition veut que les légionnaires entonnent le fameux "boudin" :

Des histoires de légionnaires

Ces rencontres sont surtout l'occasion pour les militaires de se raconter et raconter encore les anecdotes qui ont fait la légende de leur Légion. « Le général qui était aux côtés d'Hollande l'autre jour, c'était mon lieutenant à Kolwezi, plastronne l'un. C'est lui qui m'a appris à rédiger les citations. » Un autre raconte comment son supérieur a recousu un camarade blessé avec du fil et une aiguille, au milieu du RC4 en Indochine. « Il pensait que c'était fini et un jour, trente ans plus tard, il l'a recroisé à une cérémonie ! »

Autant d'histoires que vous pourrez écouter en vrai si d'aventure vous rencontrez les légionnaires autour du 30 avril. C'est à cette date anniversaire que la Légion étrangère commémore la bataille de Camerone, au Mexique. Chaque 30 avril, les légionnaires regagnent leur régiment d'origine pour la célébrer.

La plupart des anciens du 64 sont français mais n'ont pas fait leurs classes dans les mêmes corps. Aussi, l'amicale organise un pré-Camerone des Pyrénées-Atlantiques le 23 avril à Bayonne et le 24 avril au monument aux morts de Pau. Pour les Alsaciens, les Suisses et les Lorrains, il y aura du boudin. Pour les Belges en revanche…


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5030
mod_vvisit_counterHier10891
mod_vvisit_counterCette semaine23306
mod_vvisit_counterSemaine dernière47757
mod_vvisit_counterCe mois78357
mod_vvisit_counterMois dernier229860
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098508950

Qui est en ligne ?

Nous avons 1576 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13487
Affiche le nombre de clics des articles : 18335650
You are here PRESSE XXI° 2014 Béarn : en immersion avec les anciens légionnaires