AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Lirac : La mémoire des Poilus ravivée par Marie-Josée Teissier

Envoyer

17/11/14

Le maire, Stéphane Cardènes, présentant Marie-Josée Teissier-Queyranne

Pour le 11 Novembre, après la cérémonie de commémoration, la conférencière a retracé le parcours des soldats Liracois.

Ce mardi, après la cérémonie du 11 novembre, Marie-Josée Teissier-Queyranne originaire de Lirac a présenté dans une salle comble, les  grandes lignes de la guerre de 1914 à 1918. Marie-Josée est actuellement guide conférencière à Soissons dans l'Aisne en région Picardie. Soissons est l'une des villes martyres de la Première Guerre mondiale avec beaucoup d'histoires et de monuments.
Marie-Josée vient en vacance à Lirac dans la maison familiale. Elle est passionnée d'histoire et autour d'un café avait promis aux élus de rechercher l'histoire des Poilus de Lirac morts pendant cette horrible guerre des tranchées et de réaliser une conférence lors du 11 novembre.

Un long travail de recherche

C'est donc dans la salle de la mairie que Marie-Josée tout au long de son discours a relaté les années de guerre et a décrit ces hommes morts pour la France.
Louis Damien Viaud, né le 24 mars 1893 à Lirac, caporal du  554e régiment d'infanterie,  mort le 04 décembre 1914 de la typhoïde à l'hôpital de Pont Saint Esprit. Léonce Chambon, né le 04 juin 1892 à Nîmes, sapeur pompier au 4e génie, mort le 26 octobre 1914 dans la Meuse. Antoine Bougarel, né le 30 février 1893 à Manduel, 2e classe du 240e régiment d'infanterie, mort le 28 février 1915 à Verdun, Cyrille Joseph Simon né le 16 mars 1893 à Lirac, 2e classe du 22e régiment d'infanterie, mort le 30 avril 1917 à Vierzy. Albert Roger Roche né le 10 mai 1890 à Lirac, 2e classe du 211e régiment colonial, mort le 11 mai 1917 à Laffaux. Eugène Grand né le 15/11/1890 à Lirac, 1re classe du 8e régiment colonial, mort le 10 novembre 1918 du paludisme à l'hôpital de Cannes et Septime Montanari, italien de la légion étrangère mais habitant de Lirac.
Malgré des recherches approfondies, elle n'a pas trouvé de Marcel Grand et Léon Aumont.
Une conférence très appréciée par l'assemblée et très applaudi en fin de séance. Le maire Stéphane Cardènes a remercié Marie-José de son intervention et de son travail de recherche sur les poilus de Lirac. Une passionnée d'histoire qui par sa conférence a transporté l'assemblée dans les années de la Première Guerre mondiale avec toutes les horreurs.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4204
mod_vvisit_counterHier7213
mod_vvisit_counterCette semaine18623
mod_vvisit_counterSemaine dernière50736
mod_vvisit_counterCe mois152851
mod_vvisit_counterMois dernier270885
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098854329

Qui est en ligne ?

Nous avons 810 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13502
Affiche le nombre de clics des articles : 18908735
You are here PRESSE XXI° 2014 Lirac : La mémoire des Poilus ravivée par Marie-Josée Teissier