AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La bataille de Camerone rejouée au premier Régiment étranger de génie de Laudun

Envoyer

JENNIFER FRANCO 30/04/2014
Durant une vingtaine de minutes, une vingtaine de légionnaires a rejoué la célèbre bataille de Camerone.
Une vingtaine d'hommes a été mobilisée.
Les Mexicains prêts à attaquer.
Tenues et fusils d'époque sont utilisés pour l'occasion.
Chaque moment clé de la bataille retracé.
C'est devant un nombreux public que les trois tableaux du 30 avril 1863 ont été présentés.
C'est de la bataille de Camerone qu'est né le mythe de la Légion étrangère, combattre jusqu'au bout.
L'ensemble des acteurs a posé après la représentation pour la photo de famille.
Après la prise d'armes et le défilé des troupes, l'ouverture de la kermesse a eu lieu.
 Les deux véhicules de l'avant blindés effectuent des démonstrations aujourd'hui mercredi et demain jeudi.
Le public accueilli dans l'enceinte du quartier du général Rollet.
La fête de la Camerone se déroule mercredi et jeudi.

Traditionnellement, le 30 avril et le 1er mai (les festivités ont lieu de 11 h à 21 h), le premier Régiment étranger de génie de Laudun-L'Ardoise ouvre ses portes au public, à l'occasion de la fête de Camerone, symbole de la Légion étrangère.

Ce mercredi 30 avril, une vingtaine d'hommes du 1er Reg de Laudun-L'Ardoise ont reconstitué sur la place d'armes du quartier du général Rollet, l'un des faits d'armes majeurs de l'histoire de la Légion étrangère, la bataille de Camerone.

Pourquoi et comment le nom d'une simple auberge au Mexique est devenu le symbole de la Légion étrangère ?

Il faut remonter pour cela au 30 avril 1863. Ce jour-là, Napoléon III décide de mener une campagne au Mexique et d'assiéger la ville de Puebla. Comme beaucoup d'autres unités, la Légion étrangère y participe. Le colonel Jeaningros qui commandait, décide d'envoyer une compagnie menée par le capitaine Danjou afin d'éclairer et de sécuriser la route qu'emprunte les convois vers Puebla. Pris à partie durant le trajet, Camerone est le nom d'une hacienda mexicaine où les 60 légionnaires de cette compagnie s'est sacrifiée au combat en avril 1863 pour permettre à un convoi de ravitaillement de passer et de rejoindre sa destination. Le temps d'une journée, ils auront réussi à tenir en échec plus de 2 000 Mexicains.

Reconstitution en trois tableaux

Le premier tableau met en scène les légionnaires du régiment étranger quitter l'Afrique sous les ordres de Napoléon III à bord du Saint-Louis pour regagner par la mer le Mexique. La traversée va durée entre trois semaines et un mois. 

La seconde scène retranscrit symboliquement la marche des légionnaires partis en éclaireur le 29 avril. Après avoir marché pendant plus de sept heures, en pleine nuit, ils sont attaqués au petit matin alors qu'ils viennent de s'arrêter pour la pause-déjeuner. Les soixante hommes du capitaine Danjou se réfugient en toute hâte dans l'auberge de Camerone. Là, tous font une promesse, celle de se battre jusqu'au bout. 

Malgré la faim, la soif, les souffrances, la perte des chefs, les soldats vont aller jusqu'au bout, n'hésitant pas alors qu'ils ne plus que cinq à charger l'ennemi à la baïonnette. 

Dans le dernière tableau, on voit naître le mythe de la Légion après que les trois derniers survivants aient décidé d'arrêter de combattre à condition de garder leurs armes, de pouvoir enterrer les légionnaires tombés au combat et soigner ceux blessés. "La Légion ne se rend pas, elle ne se divise pas, elle va jusqu'au bout." Camerone est depuis devenu le symbole de la fidélité à la parole donnée.

36 000 légionnaires morts depuis 1863

Chaque 30 avril, après la prise d'armes et le défilé des troupes, la bataille de Camerone est reconstituée durant une vingtaine de minutes. Quatorze légionnaires ont joué le rôle des Mexicains, neuf les légionnaires dans des costumes d'époque et des répliques de fusils utilisés à cette période-là de l'histoire qui ont été acheminés pour l'occasion de Paris. 

Le 1er juillet, le 1er Reg fêtera ses 30 ans

Créée en 1984 sous l'appellation de 6e Régiment étranger de génie, le régiment est devenu le 1er Reg en 1999, lorsqu'a été créé un deuxième régiment de génie légion. Le 1er juillet, le 1er Reg fêtera ses 30 ans d'implantation à Laudun-L'Ardoise. Fort de 850 cadres et légionnaires et de 8 personnes civils de la défense, il est le régiment de génie d'assaut de la 6e Brigade légère blindée. Ces légionnaires participent à toutes les opérations de l'armée de terre, comme ce fut le cas au Mali en 2013 ou en République de Centre Afrique en 2014.

Des légionnaires de Laudun-L'Ardoise défileront à Paris pour le 14 Juillet

La dernière fois que des hommes du premier Régiment étranger de génie de Laudun-L'Ardoise ont défilé sur les Champs-Elysées, à Paris, pour le 14 Juillet, c'était en 2008. Six ans plus tard, des légionnaires du 1er Reg auront l'honneur de fouler Paris pour la Fête nationale.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui782
mod_vvisit_counterHier5402
mod_vvisit_counterCette semaine28434
mod_vvisit_counterSemaine dernière48649
mod_vvisit_counterCe mois152005
mod_vvisit_counterMois dernier216929
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099070412

Qui est en ligne ?

Nous avons 1079 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13546
Affiche le nombre de clics des articles : 19263289
You are here PRESSE XXI° 2014 La bataille de Camerone rejouée au premier Régiment étranger de génie de Laudun