AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les Burundais devraient se tailler la part du lion

Envoyer

Orne - 12 Avril

Tenant du titre, Abraham Niyonkuru affiche une très belle forme et ne compte pas se laisser surprendre dimanche. | Archives Maxime Letertre

41e Alençon-Médavy, dimanche (13 h). Pour les 40 ans de la course, les coureurs burundais vont certainement se montrer aux avant-postes.

Quand les Kenyans ne sont plus là, les Burundais s'éclatent ! Le Burundi a beau être un tout petit pays d'Afrique de l'Est coincé entre le Rwanda, la République démocratique du Congo et la Tanzanie, et peuplé de seulement 9 millions d'habitants, il n'en demeure pas moins important - à son échelle - sur la carte du fond international.

Comme ses grands voisins du Kenya et de l'Éthiopie, énormes pourvoyeurs d'athlètes de haut niveau depuis des décennies, et malgré sa faible superficie (28 000 km2), le pays regorge de hauts plateaux... De quoi parfaire le talent des siens en course à pied. « C'est vrai qu'ils essayent de copier le modèle kenyan même si leurs montagnes sont moins importantes en terme d'altitude », explique Philippe Planque, l'entraîneur dunkerquois d'Abraham Niyonkuru.

Sauf surprise, le licencié à l'Entente angevine athlétisme devrait à nouveau mettre tout le monde d'accord en forêt d'Écouves. Car le tenant du titre, 24 ans, est en grande forme. En témoigne son record personnel réalisé au semi-marathon de Dunkerque, mi-mars, et établi à 1 h 04'30''. Quinze jours plus tard, à Angoulême, et sur 10 km, le chrono s'arrêtait à 28' 54''. Le lendemain, il se permettait le luxe de s'adjuger un semi ! « Beaucoup d'athlètes très doués n'arrivent pas à gérer l'enchaînement et ont tendance à trop forcer. Certes, ces athlètes gagnent leur vie grâce à ces courses mais il faut savoir écouter son corps. Abraham possède cette intelligence-là. Il est capable de gagner une course en contrôlant », note son coach.

« Il a le niveau olympique »

Arrivé à l'âge de 18 ans en France, l'athlète engagé dans la Légion étrangère possède un visa et parcourt la France de courses en courses, que ce soit du cross, de la route ou sur la piste. « La plupart du temps, je suis invité par les organisateurs, ou mon coach me conseille comme pour le semi de Dunkerque, explique l'intéressé qui n'imagine pas se faire battre à la Croix-Médavy, dimanche après-midi. J'avais trouvé que c'était un beau parcours avec beaucoup de monde pour nous encourager. J'y viens pour parfaire ma préparation en vue de meetings sur la piste cet été. » « Il possède un très gros potentiel et une bonne marge de progression à tous les niveaux. Je pense qu'il a le niveau olympique », pense Philippe Planque.

Côté féminin, la dauphine d'Olena Serdiuk l'an passé, Godelieve Nizigiyimana, partira à nouveau favorite. Licenciée au club de l'AS Rispoli Villeurbanne, la Burundaise a bien changé depuis son arrivée en France il y a trois ans. « Je me souviens qu'elle n'avait pas trop un physique d'athlète. Elle s'est rapidement affinée, s'est formée et marche aujourd'hui très bien en compétition », note Joseph Rispoli, un entrepreneur Lyonnais passionné de course à pied.

Ce dernier héberge depuis un certain nombre d'années des athlètes venus du Burundi, dont l'autre favori de la course masculine et 2e l'an passé, Onesphore Nkunzimana. « Ils ont un très bon comportement moral et sportif. Ce sont des gens fidèles. Je ne leur offre qu'un toit et l'eau chaude, explique le président du club villeurbannais. Ensuite, ils sont autonomes et vont eux-mêmes chercher des courses. En contrepartie, je ne leur demande qu'une chose: participer à deux ou trois courses dans la région du Lyonnais. »
Ugo BRUSETTI.

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1053
mod_vvisit_counterHier5402
mod_vvisit_counterCette semaine28705
mod_vvisit_counterSemaine dernière48649
mod_vvisit_counterCe mois152276
mod_vvisit_counterMois dernier216929
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/099070683

Qui est en ligne ?

Nous avons 1346 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13546
Affiche le nombre de clics des articles : 19263893
You are here PRESSE XXI° 2014 Les Burundais devraient se tailler la part du lion