AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Benjamin Bitok, roi du Capitole

Envoyer

Publié le 28/10/2013

Après 2007, 2009, 2010 et 2012,  le Kenyan a signé un cinquième succès, avec à la clé le nouveau record de l'épreuve./ Photo DDM,Xavier de Fenoyl
Après 2007, 2009, 2010 et 2012, le Kenyan a signé un cinquième succès, avec à la clé le nouveau record de l'épreuve./ Photo DDM,Xavier de Fenoyl

Sacré en 2007, 2009, 2010 et 2012, le Kenyan a encore frappé fort. Il a non seulement signé son cinquième succès à Toulouse et établi le nouveau record de l’épreuve en 2h10’54’’.

Décidément, Benjamin Bitok aime la Ville rose !

Titré à quatre reprises en six éditions, le Kenyan, hier matin sur le pont Pierre de Coubertin, partait logiquement avec les faveurs des pronostics. Sans surprise, le dossard N.1001 a de nouveau enfilé son costume de roi place du Capitole. Mais cette année, le coureur africain est entré encore un peu plus dans la légende du rendez-vous toulousain.

Depuis 2007 et son premier sacre haut-garonnais, Benjamin Bitok améliorait à chaque fois son chrono. Vainqueur l’an passé en 2h12’23’’, il espérait faire encore mieux avec en ligne de mire le record de son compatriote Patrick Korir et ses 2h11’36’’ réalisées en 2011.

Poussé par un public venu en masse au cœur de la Ville rose, sous les yeux de Pierre Cohen, maire de Toulouse, et de Christophe Lemaitre, parrain de la course, le favori a finalement réussi son incroyable pari. Résultat, un temps canon de 2h10’54’’, soit sa meilleure performance (son précédent record était de 2h11’33’’, établi en avril 2011 à Annecy, N.D.L.R.).

«Les conditions climatiques n’étaient vraiment pas évidentes à négocier. De plus, sur le papier, la concurrence s’annonçait rude. Malgré tout, je suis très satisfait de ma performance. Gagner un même marathon à cinq reprises, c’est une sensation incroyable. J’espère revenir l’année prochaine», annonçait le lauréat, qui devance les Ethiopiens Dadi Gemeda (2h11’45’’) et Atsheba Hailemariam (2h’17’03’’). Enfin, sur l’épreuve des championnats de France, on retiendra le succès de Ruben Indongo, légionnaire franco-namibien (lire ci-dessous).

Si le Kenya règne sans partage sur le scratch masculin, les pays de l’Est sont plutôt à leur avantage sur le palmarès féminin.

Petit rappel des faits avec les succès des Russes Tatiana Mironova (2007) et Elena Kozhevnikova (2010), de la Polonase Johanna Chmiel (2008), ou encore de l’Ukrainienne Nataliya Lehonkova, vainqueur l’an passé en 2h38’22’’. Pour cette 7e édition, le record de la Kenyane Alice Serser (2h37’06’’ en 2011) n’a pas été battu. Néanmoins, pour ces premiers championnats de France organisés à Toulouse, une athlète tricolore a marqué les esprits.

Principale rivale d’Aline Camboulives, double championne de France en titre, Corinne Herbreteau-Cante a donc réalisé l’exploit d’être la première gagnante d’un marathon international à décrocher par la même occasion la couronne nationale. «Je n’étais jamais venue à Toulouse. Cette première place, j’en rêvais depuis très longtemps», soulignait la sociétaire de l’AS Saint-Sylvain d’Anjou (Maine-et-Loire), qui l’emporte en 2h37’50’’. Rendez-vous est pris en 2014 pour les France...Du côté de Metz.

«En terme d’organisation de championnats de France de marathon, je n’avais jamais vu ça ; Toulouse est désormais un exemple à suivre».

Philippe Chaput, responsable fédéral du groupe d’animation.


Le chiffre : 7190

Coureurs>Record de participation. Avec 4990 concurrents en individuel et 2200 en relais, cette 7e édition n’est pas près d'être oubliée.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui6780
mod_vvisit_counterHier9393
mod_vvisit_counterCette semaine24669
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois85813
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098286546

Qui est en ligne ?

Nous avons 1527 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17970129
You are here PRESSE XXI° 2013 Benjamin Bitok, roi du Capitole