AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Un «ballon d'oxygène» de 30 M€ pour améliorer le quotidien des militaires

Envoyer

Publié le 26/10/2013

Le ministre a remis leur certificat de naturalisation à trois légionnaires. / Photo DDM, Gladys.
Le ministre a remis leur certificat de naturalisation à trois légionnaires. / Photo DDM, Gladys.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, a annoncé un plan d’urgence d’un montant de 30 millions d’euros. Objectif : améliorer les conditions de vie des militaires.

à l’heure de la rigueur sur les effectifs des armées, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a donné, hier à Castelnaudary (Aude), «un ballon d’oxygène» aux bases de défense sous forme d’une enveloppe de 30 millions d’euros à mettre en œuvre immédiatement

Le ministre a pris cette décision après s’être rendu dans plusieurs régiments, une tournée «d’immersion» dont il est revenu «convaincu de la nécessité» de débloquer des fonds afin de «soulager la gestion des bases de défense».

Financer des dépenses concrètes

Devant les légionnaires du 4e Régiment étranger de Castelnaudary, le ministre a expliqué que la réforme qui avait conduit à séparer les unités opérationnelles des unités de soutien sous le précédent gouvernement, «avait été menée trop rapidement, de manière parfois confuse et avait abouti à des dysfonctionnements majeurs».

«On a calculé un petit peu à l’époque au doigt mouillé ce qu’il fallait donner aux bases de défense (...) Je suis en train de remettre de l’ordre là-dedans.

Les fonds «cibleront uniquement les dépenses concrètes comme la réfection des cuisines dans tel régiment ou celle du foyer dans tel autre.

L’annonce du ministre de la Défense intervient dans un contexte général tendu. Le projet de Loi de programmation militaire (LPM) qui fixe le cadre budgétaire de la défense pour les six ans à venir, adopté lundi par le Sénat, prévoit en effet la suppression de 23 500 postes supplémentaires entre 2014 et 2019.

Une baisse d’effectifs (9 000 dans les forces opérationnelles et 14 500 dans le soutien et l’environnement des armées) qui s’ajoute aux 54 000 postes supprimés dans le cadre de la précédente LPM (2008-2013).

«Une loi d'équilibre, fragile»

M. Le Drian a assuré qu’il «assumait ces choix» dans le «respect de capacités opérationnelles des armées». Sur les 7 880 postes supprimés dans le budget 2014, «un tiers concerneront les forces», a-t-il précisé.

Interrogé récemment sur l’inquiétude manifestée par certains hauts responsables des armées, M. Le Drian avait répondu qu’il «n’y avait pas d’effondrement du moral dans les armées, mais un besoin de lisibilité sur l’avenir».

Côté finances, Jean-Yves le Drian, qui a dû batailler plusieurs mois pour préserver son budget face aux exigences de Bercy, a pu garantir à la Défense 183,9 milliards d’euros sur la période de la LPM, auxquels s’ajoutent 6,1 milliards de «ressources exceptionnelles».

En présentant la loi, il a affirmé la «stricte sincérité» qui a, selon lui, prévalu dans l’analyse des menaces auxquelles la France est confrontée et des moyens financiers dont elle dispose pour y faire face.

Sur le terrain militaire, les opérations continuent en effet, avec leur lot d’incertitudes sur la durée et les moyens consommés.

L’opération «Hydre» engagée depuis dimanche au Mali par 1 500 soldats français, maliens et de la Mission de l’ONU pour «éviter une résurgence» de «mouvements terroristes», est là pour en témoigner.


Le 3e RPIMa sauvé ?

Lors de sa visite, hier à Castelnaudary, le ministre a été fortement sollicité par les élus qui cherchaient à savoir quel était l’avenir du 3e RPIMa de Carcassonne, que l’on disait menacé par la future loi de programmation militaire.

Si M. Le Drian n’a pas répondu directement aux questions, il a laissé entendre que les critères retenus pour la réorganisation des bases françaises appelaient une «réponse intelligente». «Je suis confiant pour l’avenir du régiment et pour Carcassonne» a déclaré le président du conseil général, André Viola.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui9047
mod_vvisit_counterHier8496
mod_vvisit_counterCette semaine17543
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois78687
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098279420

Qui est en ligne ?

Nous avons 2671 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17958316
You are here PRESSE XXI° 2013 Un «ballon d'oxygène» de 30 M€ pour améliorer le quotidien des militaires