AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Castelnauday. Jean-Yves Le Drian sera en visite au 4e régiment étranger

Envoyer

Publié le 24/10/2013

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense./ Photo DDM archives
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense./ Photo DDM archives

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sera à Castelnaudary ce vendredi pour une visite du 4e régiment étranger, régiment école de la Légion étrangère, son creuset.

C’est un programme cousu main qui attend le ministre de la Défense en visite, demain vendredi, au 4e régiment étranger de Castelnaudary. Son déplacement est en effet placé sur le thème du parcours du légionnaire depuis l’accueil du jeune étranger, engagé volontaire, jusqu’à la naturalisation et enfin la formation de la Légion de demain que lui présenteront le général de Saint-Chamas, commandant la Légion étrangère, et le colonel Marc Lobel, chef de corps du 4e RE. Après la commémoration, le 30 avril dernier, des 150 ans de la bataille de Camerone, Jean-Yves Le Drian aurait eu envie de mieux connaître la Légion étrangère. Il en saura tout puisque, dès son arrivée, c’est à Bel-Air, dans la campagne lauragaise sur la commune de Puginier, que le ministre sera attendu et où il recevra les honneurs militaires.

Bel-Air est une des fermes d’instruction du «4», qui en compte trois - une par compagnie. C’est vers elles que sont dirigés les engagés volontaires dès leur arrivée d’Aubagne, la maison-mère de la Légion. Ils y débutent leur formation avec l’apprentissage du français, du tir, ainsi qu’un entraînement physique. Autres compagnies qui seront présentées au ministre, celle des spécialistes, qui forme cuisiniers, infirmiers, transmetteurs, informaticiens, mécaniciens, moniteurs de sport, secrétaires, moniteurs de conduite, et celle des cadres.

Le ministre assistera ensuite à une remise de képis blancs, temps fort s’il en est dans la vie des jeunes engagés volontaires, puisqu’ils coifferont le képi blanc au terme d’une marche harassante, devenant dès ce moment légionnaires à part entière. C’est ce même moment où, avec tous les accents du monde - la Légion compte quelque 126 nationalités -, se récite le code d’honneur du légionnaire.

Une cérémonie de naturalisation de légionnaires, qui peuvent obtenir la nationalité française à leur demande ou, autre spécificité, par le sang versé, viendra terminer une journée bien remplie, après des tables rondes avec les différentes catégories d’officiers et de sous-officiers.


Le creuset de la légion étrangère

Le «4», c’est le régiment école qui voit passer chaque année la moitié des effectifs de la Légion étrangère. C’est 564 permanents et au total, dans ses murs, chaque jour de l’année, 1 000 militaires. Ce sont 1 000 engagés volontaires formés par an, 90 futurs sous-officiers, 400 caporaux et 1 200 permis de conduire, qui sont passés ici. Chaque légionnaire vient ici, plusieurs fois dans sa carrière. En formation initiale d’abord, pour des formations de spécialiste ou stages de passage de grades.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3719
mod_vvisit_counterHier8487
mod_vvisit_counterCette semaine30429
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois153934
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098354667

Qui est en ligne ?

Nous avons 2176 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18084633
You are here PRESSE XXI° 2013 Castelnauday. Jean-Yves Le Drian sera en visite au 4e régiment étranger