AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Pascal Ory. «Français du monde entier»

Envoyer

Publié le 06/10/2013

./Photo Nicolas Gaillard

Pascal Ory est, est professeur d’histoire contemporaine à la Sorbonne. Il enseigne aussi à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Sciences Po Paris. Il a dirigé la rédaction d’un «Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France» (Robert Laffont, 955 pages, 30 €). Sport, économie, arts… Il dresse le portrait de 1 112 personnalités de toutes spécialités «nées sous statut étranger». Un ouvrage qui a été présenté mercredi soir à un «étranger» célèbre, Manuel Valls.

Qu’est-ce qui vous a inspiré la réalisation de ce Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France ?

C’est un projet très ancien, que je porte depuis longtemps, sans doute depuis 30 ans. En fait, j’avais rédigé à l’époque où je travaillais à son cabinet, une note à Jack Lang ministre de la Culture, après un voyage à Ellis Island, à New York. Ellis Island est la petite île dans la baie de New York où arrivaient tous les immigrés en provenance d’Europe. Des millions de personnes ont fait escale dans cette île qui est désormais un musée de l’immigration. N’importe quel Américain peut accéder à des ordinateurs où l’on peut retrouver la trace de ses ancêtres… C’est cette mémoire qui m’avait intéressé, et c’est ainsi qu’est née l’idée d’un livre autour des étrangers. Car la France est aussi une terre d’immigration, tout comme les États-Unis.

Pourquoi un dictionnaire ?

Mon idée était de ne pas écrire une encyclopédie, mais bien un dictionnaire. Une encyclopédie, cela m’aurait obligée à chapitrer le livre avec des rubriques telles que «La Xénophobie», ou bien encore «Le Droit du Sol», ou même «Le statut des Juifs. L’encyclopédie doit faire apparaître des concepts, des idées. Moi, je voulais plutôt parler des gens, des groupes. Après cette longue maturation, les choses se sont enclenchées il y a quatre ans. Une soixantaine de personnes ont travaillé sur cet ouvrage, certaines juste pour une seule notice, d’autres pour des séries de personnes.

Sur quels critères avez-vous sélectionné ces étrangers ?

D’abord, nous avons pris une base chronologique : la Révolution française et plus exactement le 17 juin 1798, le jour où l’idée de Nation a été pour la première fois énoncée en France. C’est à partir de là que la Nation existe et aujourd’hui, nous y sommes encore. Nous avons aussi décidé d’aller jusqu’à nos jours et d’y intégrer les vivants. Ensuite, il fallait être précis, car le terme d’étranger est assez flou. Nous avons donc décidé qu’il fallait qu’il s’agisse soit de personnes nées à l’étranger, soit de personnes nées en France mais avec le statut d’étranger. Ainsi, par exemple, nous nous sommes beaucoup interrogés sur Pierre Tchernia. Eh bien, après enquête, nous nous sommes rendu compte que Pierre Tchernia est bien né français, même si ses parents étaient étrangers. Nous nous sommes aussi posé la question pour des chanteuses de l’entre-deux-guerres, comme Agnès Capri (Sophie Rose Fridmann) ou Mireille (Mireille Hartuch). On s’est aussi demandé s’il fallait y mettre l’écrivain Georges Pérec, né de parents juifs polonais pendant la Seconde Guerre mondiale, mais lui n’avait pas sa place, alors qu’à l’inverse, Serge Gainsbourg, fils de juifs immigrants russes est bien né russe, alors que sa sœur aînée est née française ! En revanche, nous n’avons pas intégré dans notre dictionnaire des personnes nées sous le régime des colonies, comme Aimé Césaire ou Léopold Sédar Senghor. La question a été aussi compliquée avec les personnes nées sous protectorat. Ou encore, le footballeur Zinedine Zidane est né français, fils de parents immigrés.

Parmi ces étrangers, quels sont les préférés des Français ?

Les préférés des Français sont essentiellement des artistes, chanteurs, acteurs, des gens qui ont été, ou qui sont populaires. L’un des plus emblématiques est très certainement Yves Montand, Ivo Livi, né en Toscane, et dont les parents s’installent à Marseille quand il a tout juste deux ans. Une autre figure, tout aussi lumineuse est celle de l’actrice Romy Schneider, Autrichienne, qui a vraiment conquis la France et fait une carrière française. Et puis il y a Lino Ventura, Charles Aznavour, sans oublier les sportifs, Raymond Kopa, Tony Parker…

Et vous, quels sont les étrangers qui vous ont le plus impressionné ?

Il y a d’abord la figure de Zinovi Pechkoff, qui est un Russe enrôlé dans la légion étrangère en 1914, et dont le destin sera extraordinaire, de la Guerre de 14 à la Libération. Et puis, il y a aussi Norbert Glanzberg, qui au départ était un compositeur de musique classique, en Allemagne. Mais avec la montée du nazisme, il va être obligé de s’exiler. Lui qui était baigné de musique classique va être obligé d’écrire des musiques de films ou des chansons pour vivre. En fait, il va devenir un des compositeurs les plus prolifiques, en écrivant pour Piaf, Maurice Chevalier, puis Pétula Clarck, Dalida, Mireille Mathieu… Il est très étonnant de voir qu’une chanson comme «A Paris», qui est une ritournelle, si ce n’est franchouillarde, du moins très française, a été composée par un juif austro hongrois et chantée par un Italien, Yves Montand ! Et dans le même genre, que dire de René Goscinny, fils d’émigrés juifs polonais et Albert Uderzo, issu de l’immigration italienne, qui vont s’associer pour créer Astérix, qui est la quintessence de l’esprit français à travers le Gaulois ?

Quid des étrangers qui ont fait le Grand Sud ?

Il n’y en a pas qui me viennent à l’esprit, mais la communauté espagnole a eu un très gros impact sur le Grand Sud. À ce titre, on peut citer la chanteuse Olivia Ruiz ! Cela nous rappelle que les Espagnols, les Portugais, les Allemands, les Anglais, les Italiens, tous sont venus en France, alors que personne n’immigrait en Italie, Espagne, Portugal, Allemagne… A l’heure de Lampedusa et du drame qui s’y joue, il faut rappeler que nous sommes depuis deux siècles une vieille terre d’immigration, et que toute cette immigration a réellement enrichi la France !

Recueilli par Dominique Delpiroux

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8146
mod_vvisit_counterHier8460
mod_vvisit_counterCette semaine26369
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois149874
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098350607

Qui est en ligne ?

Nous avons 1946 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18077731
You are here PRESSE XXI° 2013 Pascal Ory. «Français du monde entier»