AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Camerone, le sacrifice de la Légion en terre mexicaine

Envoyer

Publié le 29/07/2013

 


Le 30 avril 1863, soixante hommes firent le serment de se battre jusqu'à la mort contre une armée entière de Mexicains pour ouvrir la voie à un convoi d'or et d'armement. Leur héroïsme est célébré chaque année par les « képis blancs ».

La longue main en bois du capitaine d'Anjou est délicatement posée dans un coffret de verre, protégé par une alarme. Ceux qui s'en approchent la regardent avec respect et déférence. Car il s'agit de la relique sacrée de la Légion étrangère, de son symbole le plus précieux. À eux seuls, ces cinq doigts effilés, à peine marqués par l'usure du temps, aussi bien entretenus que l'est, dans son mausolée de la place Rouge, la momie de Lénine, représentent toutes les valeurs de ce corps d'armée qui constitue une exception française et s'est hissé, à force de batailles, parmi l'élite des forces françaises.

Héros du plus fameux combat de la Légion - la bataille de Camerone au Mexique, en 1863 -, le capitaine Jean d'Anjou, un artificier de 35 ans, portant la moustache et la barbiche à l'impériale, avait perdu l'une de ses mains dans l'explosion ...


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui10376
mod_vvisit_counterHier14757
mod_vvisit_counterCette semaine54895
mod_vvisit_counterSemaine dernière57748
mod_vvisit_counterCe mois96471
mod_vvisit_counterMois dernier181281
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0910088493

Qui est en ligne ?

Nous avons 2497 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13626
Affiche le nombre de clics des articles : 21314135
You are here PRESSE XXI° 2013 Camerone, le sacrifice de la Légion en terre mexicaine