AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Semi-marathon d'Oloron : Niyonizigiye vise le triplé

Envoyer

Publié le 01/06/2013

Jean-Claude Niyonizigiye est un fidèle d'Oloron : le Burundais vise une 3e victoire consécutive. (Laurent Bodet)

Vainqueur l'an passé, Jean-Claude Niyonizigiye l'avait promis : "Je reviendrai pour tenter le triplé en 2013". Le Burundais, passé caporal dans la Légion étrangère, a tenu parole. L'organisateur Alain Casajus a reçu la confirmation de son inscription ce jeudi soir. Pourtant l'organisation a réduit la voilure. "Nous ne pouvons plus nous permettre d'inviter les meilleurs en leur payant le transport et l'hébergement. Et nous avons réduit les primes à l'arrivée (400 € pour le vainqueur).Du coup, certains hésitent à se déplacer mais Jean-Claude montre son attachement à notre épreuve".

Jandari de retour

Et en plus, celui-ci amène dans ses bagages Ruben Idongo, un camarade de la Légion étrangère, qui n'est pas non plus du style à traîner en route pour admirer le paysage. Sauf en cas de gros pépin, les deux hommes dérouleront à un rythme trop rapide pour l'ensemble du peloton.

Autre présent de marque et habitué des courses béarnaises, Nicolas Fernandez. 4e l'an passé à Oloron et champion de France en titre de la spécialité, il décidera au dernier moment s'il choisit le semi ou le 10km. Côté béarnais, on suivra les Mourenxois Grisnaux et Serrano, les Aigles de Pau comme Hourquet et du côté des féminines, en l'absence de Marie-Laure Dumergues, vainqueur l'an passé et présente aux France de montagne, Jocelyne Pauly et Sylvie Berrieix.

La nouveauté cette année, c'est donc la création d'un 10km en complément du semi-marathon pour mettre la compétition à la portée de tous.

Cela permettra à certains coureurs du challenge d'Ossau de faire leurs gammes sans trop tirer sur la machine. On pense en particulier à André Arricau, meilleur béarnais du semi l'an passé. Mais l'attraction de ce 10km, c'est le retour de Saïd Jandari, trop juste pour le France de montagne de ce week-end, mais qui reprend la compétition à Oloron avec l'objectif de "passer sous les 32 minutes". Par contre si Fernandez décide de s'aligner sur cette distance, la victoire lui semble promise.

Chez les femmes, la Cupiste Widad Mendil devrait faire son petit effet avec un temps aux alentours de 35 min qui la mettra aux avants-postes du peloton.

A la marche, on suivra le technicien basque Bruno Kowal et son homologue tarbaise Elisabeth Brunet qui avaient largement dominé les débats l'an passé sur 15 km.


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui8680
mod_vvisit_counterHier8487
mod_vvisit_counterCette semaine35390
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois158895
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098359628

Qui est en ligne ?

Nous avons 2402 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18095125
You are here PRESSE XXI° 2013 Semi-marathon d'Oloron : Niyonizigiye vise le triplé