AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les combats de Lazare Ponticelli en Argonne

Envoyer

Publié le dimanche 26 mai 2013

Lazare Ponticelli est décédé le 11 mars 2008 à l'âge de 110 ans.

SAINTE-MENEHOULD (Marne). Le dernier des poilus a croisé le fer avec l'ennemi allemand dans les tranchées argonnaises, au début du dernier siècle.

SI Lazare Ponticelli est bien connu du grand public, notamment en qualité de dernier poilu à avoir quitté ce monde, son histoire personnelle a été peu relatée. On doit à Bernard Jean, qui a servi à la Légion étrangère comme capitaine commandant de compagnie, chef de bataillon et colonel commandant de régiment, les éléments biographiques dont on dispose au sujet de ce combattant. Il était né à Beddola le 7 décembre 1807.

Une séparation déchirante

Au moment de la déclaration de guerre, en 1914, Lazare Ponticelli travaillait comme journalier au marché de La Villette. Il était alors âgé de 16 ans et demi, mesurait 1,55 mètre. Il s'est présenté avec un camarade français, journalier comme lui, afin de servir dans les armées françaises.
Sa nationalité italienne le désigne pour la Légion étrangère, seule option qui lui est ouverte. Il sera affecté à l'un des bataillons du deuxième régiment de marche des 1er et 2e Etranger, qui ont été mis sur pied consécutivement aux services offerts à la France par le petit-fils de Garibaldi.
En effet, Giuseppe Garibaldi, considéré comme l'un des pères de la nation italienne, a été français de naissance, étant né à Nice en 1807. Député de la ville, puis de Paris, de Dijon et d'Alger, ses descendants sont venus au secours de la France. Six de ses petits-enfants ont été engagés dans 4e Régiment de marche du 1er Régiment étranger.
L'affectation de Ponticelli au deuxième régiment le sépare de son ami journalier. Au moment de leur séparation, Garibaldi déchire symboliquement un billet de cinq francs, seule richesse que les deux compères ont économisée en commun.
Ce billet était initialement destiné à fonder une entreprise de travaux publics de chauffage-plomberie. Finalement, le mauvais sort séparera les deux amis pour toujours : le compagnon de jeunesse tombera aux premiers jours de 1914. L'entreprise sera néanmoins créée après la guerre, et deviendra florissante, cotée en bourse.
Lazare Ponticelli suit d'abord une formation accélérée au camp de Mailly.
De là, il participe aux terribles assauts de décembre 1914 et janvier 1915, dans le 4e régiment de marche du 1er Etranger, en Argonne. Il se remémore les noms des lieux associés au Bois de Bolante, aux Courtes Chausses, au four de Paris, au ravin des Murissons et de La Fille morte. En moins de 15 jours, son régiment accuse 500 tués, blessés ou disparus.
Le souvenir des blessés et des morts le poursuivra longtemps, bien qu'il en ait peu parlé.
L'Italie entre alors en guerre aux côtés des alliés.
Le 4e régiment de marche du 1er Etranger est dissous pour permettre à ses légionnaires, pour la plupart Italiens, de rejoindre leur armée nationale. N'étant plus intégré à ce corps, Lazare, poussé par son frère, rejoint les chasseurs alpins italiens, appelés « alpini », et se bat quatre années durant contre les Autrichiens.
Il retourne ensuite en France, et demande en 1939 sa naturalisation française, dans le département de la Seine (qui correspond aujourd'hui à la petite couronne francilienne).
Trop âgé pour servir, on le renvoie alors à son entreprise pour consentir à l'effort de guerre.
Il décède le 11 mars 2008 au Kremlin-Bicêtre, à l'âge de 110 ans.
L'exceptionnelle longévité de ce combattant italien permet à Bernard Jean de le présenter, dans la revue Horizons d'Argonne n° 85, de cette manière : « Rescapé de la guerre, sursitaire de la mort, Lazare Ponticelli a longuement vécu. Traditionnel et superbe, le pas lent de la Légion favorise l'endurance : il vient à bout des grands espaces et dépasse l'horizon du temps. »


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui5005
mod_vvisit_counterHier9685
mod_vvisit_counterCette semaine41400
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois164905
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098365638

Qui est en ligne ?

Nous avons 1919 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18106683
You are here PRESSE XXI° 2013 Les combats de Lazare Ponticelli en Argonne