AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Légionnaires : Français par le sang versé

Envoyer

30/04/2013

La main articulée du capitaine Danjou, tué à Camerone. - (Photo NR)

En fêtant Camerone, la Légion étrangère célèbre le respect de la parole donnée, la solidarité entre frères d'armes et la force de l'engagement qui l'anime […] En signant ainsi l'éditorial de Képi blanc, la revue de la Légion, le ministre de la Défense choisit de souligner trois caractéristiques légionnaires : fidélité, solidarité et efficacité.

Le 30 avril, le récit de Camerone est lu devant les troupes de chaque régiment de la Légion. L'épitaphe du monument élevé au Mexique résume la bataille : « Ils furent ici moins de soixante opposés à toute une armée, sa masse les écrasa. La vie plutôt que le courage abandonna ces soldats français le 30 avril 1863. » Camerone, c'est donc la fidélité à la parole donnée.
La solidarité est inscrite dans le code d'honneur du légionnaire : « On n'abandonne jamais un légionnaire ». Au combat, mais pas seulement : « Malgré nos efforts, explique le général de Saint-Chamas, patron de la Légion, il nous arrive encore, parfois, de découvrir d'anciens légionnaires vivant dans la rue, sans ressources ; je les appelle nos clochards médaillés. » Dans toute la France, les amicales d'anciens se mettent en action dès qu'elles ont connaissance de tels cas : « On leur trouve un toit, parfois du travail, ou on les dirige vers notre direction de l'action sociale », indique le lieutenant-colonel Julien.
Cette action sociale est complémentaire du dispositif des armées, mais spécifique : « Certains, qui n'ont pas fait les démarches pour devenir français (1), et qui ont rompu avec leur passé, n'ont plus rien, alors on les prend en charge. » A Puyloubier, cent anciens sont hébergés par la Légion.
« Sans les dons, nous ne pourrions pas faire face » souligne le général de Saint-Chamas. Le 24 avril, à Aubagne, France3 Paca a présenté un documentaire sur ces légionnaires de Puyloubier. Il est coproduit notamment par la société de production tourangelle TGA, et le conseil régional du Centre.
L'efficacité, enfin, soulignée par Jean-Yves Le Drian, c'est celle que viennent de démontrer les unités de la Légion dans les combats des Ifoghas, au Mali, ou celle de Kolwezi (*) dans l'actuelle République démocratique du Congo où, en 1978, le 2e REP sauva de la mort 700 Africains et 170 Européens pris en otages par des rebelles katangais.

 (1) Depuis 1999, tout légionnaire étranger blessé au combat peut obtenir automatiquement la nationalité française, s'il le demande. (2) Le général Puga, chef d'état-major particulier du président de la République, était de ceux qui sautèrent sur Kolwesi

 « La Légion étrangère » histoire et dictionnaire, collection Bouquins, 1.152 pages, 32 €

aubagne

Ce 30 avril, à Aubagne, maison mère de la Légion, aura lieu la grande cérémonie de Camerone. La main du capitaine Danjou (LA relique de la Légion) sera portée par le général (retraité) Guignon. Ce même jour, le musée de la Légion (dont Fabrice Hergott, directeur du musée d'art moderne de Paris est conseiller scientifique), sera inauguré, l'essentiel des travaux ayant été financé par des dons de légionnaires et de civils, dont Albert de Monaco et Edmonde Charles-Roux.

Bruno Besson

Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui357
mod_vvisit_counterHier7529
mod_vvisit_counterCette semaine49795
mod_vvisit_counterSemaine dernière50259
mod_vvisit_counterCe mois33623
mod_vvisit_counterMois dernier181281
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/0910025645

Qui est en ligne ?

Nous avons 2223 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13610
Affiche le nombre de clics des articles : 21175391
You are here PRESSE XXI° 2013 Légionnaires : Français par le sang versé