AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Aubagne : la Musique de la Légion consacrée par le label Deutsche Grammophon

Envoyer

Publié le mardi 23 avril 2013

Soixante légionnaires ont enregistré les incontournables du répertoire de la Musique de la Légion. Intitulé "Héros", leur CD est dans les bacs depuis hier.

C'est à Paris que les 60 musiciens-chanteurs représentant 20 nationalités ont enregistré les 14 titres de leur CD.

Dans le dictionnaire de la Légion étrangère qu'il vient de publier aux éditions Robert-Lafont, l'ancien maître de conférence à l'IEP d'Aix-en-Provence, André-Paul Comor, fait état d'une note interne aux "képis blancs", rédigée en 1970 par l'un de leurs capitaines.

Sur cette note qui fait toujours référence, on peut lire : "La Légion étrangère est, une fois encore, la troupe qui sait, qui doit, qui chante le mieux au monde". Une évidence pour cet officier mais aussi la fameuse Deutsche Grammophon dont les "oreilles d'or" avaient été impressionnées par la prestation des musiciens-chanteurs de la Légion, en mai 2011, au Château de Windsor, lors d'un concert international donné devant la Reine d'Angleterre.

Peu de temps après, la prestigieuse société d'édition de disques distribuée par Universal Music contactait la formation militaire basée à Aubagne pour lui proposer d'enregistrer un CD.

Le but était de réunir les incontournables du répertoire de la Musique de la Légion comme "Le Boudin" ou "Adieu vieille Europe", mais également des airs et chansons plus "généralistes" comme "La mer", "Sous le ciel de Paris", "Non je ne regrette rien", "Lily Marlène" ou encore le thème du film Le pont de la rivière Kwaï, et bien sûr "La Marseillaise" dans sa version "Berlioz", chantée par Roberto Alagna.

"Deutsche Grammophon nous avait précisé qu'il s'agirait de son projet phare pour 2013, souligne le lieutenant-colonel Émile Lardeux, chef de la Musique depuis 2008 et auteur des délicats arrangements à 2 ou 4 voix qu'a nécessité cette performance. Cette aventure a non seulement conforté la cohésion du groupe mais elle lui a surtout apporté un regain de fierté, d'autant que Deustche Grammophon est considéré comme le spécialiste mondial de la musique classique."

Soixante légionnaires représentant vingt nationalités différentes ont donc fait le déplacement à Paris avec la bénédiction de leur grand patron, le général de division (3 étoiles) Christophe de Saint-Chamas. "Enfermés" pendant cinq jours, début février, dans les studios ultramodernes d'Universal Music, les choristes et instrumentistes de la Légion ont donné le meilleur d'eux-mêmes. "Ce défi nous a permis de franchir un cran supplémentaire en terme d'exigence et de qualité", confirme Émile Lardeux.

Intitulé "Héros", leur CD est dans les bacs depuis hier. Par les hasards du calendrier, cette sortie coïncide à quelques jours près - le 30 avril - avec la commémoration du 150e anniversaire de la bataille de Camerone, autre événement fédérateur de la glorieuse Légion.

Philippe Gallini


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3377
mod_vvisit_counterHier9339
mod_vvisit_counterCette semaine3377
mod_vvisit_counterSemaine dernière62361
mod_vvisit_counterCe mois126882
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098327615

Qui est en ligne ?

Nous avons 1753 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 18044837
You are here PRESSE XXI° 2013 Aubagne : la Musique de la Légion consacrée par le label Deutsche Grammophon