AALEME

Légionnaire toujours...

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Un enfant de Rivel, Mort pour la France, au Mexique

Envoyer

Le 12 avril 2013

A quelques jours de la célébration du 150e anniversaire de la Bataille de Camerone, Louis Vives, déporté du travail de 1943 à 1945 à Vienne (Autriche), se souvient avoir visité la célèbre Crypte des Capucins. Dans ce lieu de sépulture qui a accueilli depuis 1633, 146 membres de la Maison d'Habsbourg, se trouve le sarcophage de Maximilien 1er. Ce dernier avait été pressenti pour occuper le trône du Mexique en 1863, afin de satisfaire les ambitions impérialistes de Napoléon III. Les historiens classiques n'ont généralement pas été tentés de s'étendre sur les détails de la guerre du Mexique, mais un triste destin emmènera l'archiduc devant un peloton d'exécution, le 19 janvier 1867 à Queretaro. Louis Vives, instituteur aujourd'hui retraité et membre de l'équipe de rédaction du journal de Rivel, avait écrit un article publié en 2007, dans le n° 24 des "Murmures du Riveilhou". Dans lequel il fait le parallèle entre deux destinées, dans les termes suivants : "Notre Etat-civil permet aujourd'hui de rendre les honneurs à un enfant de notre commune, décédé à Mexico le 27 juin 1863, "par suite d'affection typhique". Nous apprenons dans cet extrait mortuaire, transcrit par le maire de Rivel, Auguste Rolland, que le militaire Jean Renoux, voltigeur au 95e Régiment d'infanterie de ligne, 1er Bataillon, était né à Rivel, au hameau de La Calmette, le 11 novembre 1836. Il était le fils de Jean Renoux et de Marguerite Roux. L'acte précise qu'il est décédé à l'ambulance du quartier-général, à Mexico. Nos voisins de Chalabre célèbrent chaque année la mort héroïque du capitaine Danjou, pendant cette expédition du Mexique où la Légion étrangère se couvrit de gloire, principalement à la Bataille de Camerone. Suite à nos recherches, nous pouvons dire qu'il y avait aussi un enfant de Rivel, qui a laissé sa vie dans cette guerre parfaitement inutile. Le corps de Maximilien repose dans la Crypte de Capucins à Vienne, au milieu de toute la famille royale d'Autriche, mais où Jean Renoux a-t-il été inhumé ?". 


Traduction

aa
 

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui7876
mod_vvisit_counterHier7225
mod_vvisit_counterCette semaine32990
mod_vvisit_counterSemaine dernière41693
mod_vvisit_counterCe mois94134
mod_vvisit_counterMois dernier224610
mod_vvisit_counterDepuis le 11/11/098294867

Qui est en ligne ?

Nous avons 2330 invités en ligne

Statistiques

Membres : 17
Contenu : 13462
Affiche le nombre de clics des articles : 17982146
You are here PRESSE XXI° 2013 Un enfant de Rivel, Mort pour la France, au Mexique